Nous sommes actuellement le 20 Nov 2019 6:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 10 Nov 2014 21:23 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
Bonjour,

je souhaitais avoir un retour d'expérience(s) sur le fait de réaliser une thèse tout en enseignant dans le secondaire.
Le pari est-il relevé ? Quels sont vos conseils ? Quelles sont les difficultés ?

Merci par avance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2014 0:38 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Oct 2012 16:55
Message(s) : 71
Bonsoir Saladin,

C'est tout à fait possible, beaucoup d'enseignants le font. Quelle est votre période?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2014 11:30 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
La période contemporaine. Je pense que mon ancien directeur de recherches serait prêt à m'accompagner sur la thèse, mais je viens avant tout à la récolte d'informations. Lier les deux ne doit pas être évident.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2014 11:48 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Oct 2012 16:55
Message(s) : 71
C'est pas évident ( je parle en connaissance de cause) mais il faut vous dire que certains doctorants non enseignants sont obligés de travailler à côté ( plus de 18 h donc). Cela demande, il est vrai une certaine organisation, surtout qu'il faut généralement se déplacer pour les sources. L'idéal serait de parvenir à obtenir, dans les années qui suivent, un emploi du temps confortable ( au mieux 3 jours ou 3 jours et demis, au "pire" 4 jours).
Dites- vous, de toute façons, que vous ferez votre thèse en 5 ou 6 ans et non pas en 3/4 ans.
Enfin, le gros inconvénient reste qu'on ne peut pas toujours assister à certains séminaires, voire participer à des sessions d'études doctorales ( souvent organisées à l'étranger) de plusieurs jours - ou à des stages intensifs en langues.
Mais franchement, c'est faisable. Il faut aussi regarder le bon côté des choses : les vacances scolaires, qui nous offre quand même du temps libre. Il faut donc les "rentabiliser" au maximum.
Lancez-vous sans hésitation si vous êtes habité par une motivation sans failles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2014 17:06 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 1436
catondu59 a écrit :
C'est pas évident ( je parle en connaissance de cause) mais il faut vous dire que certains doctorants non enseignants sont obligés de travailler à côté ( plus de 18 h donc).


Oui, enfin un enseignant travaille beaucoup plus de 18h en réalité, surtout un jeune enseignant. Ne pas confondre le temps de présence devant les élèves et le temps de travail.

Perso, je serai incapable de faire ma thèse en enseignant. Enseigner me pompe tout simplement toute mon énergie et utilise tout mon temps de cerveau disponible. En plus, travaillant sur des contrées éloignées, je suis obligée de faire des déplacements à l'étranger. (où je suis en ce moment, vive Internet ;) )

Si vous vous lancez dans une thèse en enseignant, je pense quand même qu'il faut respecter quelques petits trucs :
- ne pas commencer la thèse la première année d'enseignement, ce sera une année de perdue
- choisir un sujet qui permette de concentrer les recherches à proximité du domicile (donc une fois qu'un poste fixe est obtenu, ou au moins une académie fixe)
- comme le dit caton, discuter avec le directeur de thèse sur les possibilités de prolongation de thèse : il faut compter au moins un ou deux ans en plus, toutes les universités ne le permettent plus
- voir les conditions d'un mi-temps

L'avantage de faire la thèse en enseignant étant évidemment qu'il n'y a pas besoin de financement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2014 17:22 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Oct 2012 16:55
Message(s) : 71
On est bien d'accord qu'un enseignant travaille plus de 18 en vérité. Il faut donc profiter, au maximum, du moindre petit trou dans l'emploi du temps, pour corriger ses copies, réfléchir à ses prochains cours, faire ses photocopies. Tout réside dans l'organisation, dans l'établissement d'un rituel de travail etc...
Malgré tout, c'est faisable, beaucoup d'enseignants le font.
L'idéal serait de consacrer tout son temps à ses travaux mais il faut manger :-|


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2014 19:33 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
Merci calame pour vos précisions.

Effectivement, je suis un jeune enseignant et mon emploi du temps est vraiment bien rempli. C'est le moins qu'on puisse dire, à vrai dire j'y pensais surtout pour plus tard. Pour le moment, je me concentre sur mon début de carrière bien chargé.

Evidemment depuis la fin de mes études, cette idée vient du fait que j'ai "peur" de me restreindre à l'enseignement pur et dur. En laissant de côté l'aspect recherche, et stimulation intellectuelle surtout. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les heures passées aux archives ou dans les couloirs de la BU me manquent un peu.

Concernant les conseils prodigués : effectivement je pensais de toute façon partir un sujet local ou régional qui me permettrait de concentrer mes recherches sur un espace bien défini, et limiter ainsi les longs déplacements.

Mais bon je n'en suis pas encore là, on verra bien ce qu'il adviendra de tout cela. ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2014 13:45 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 18 Jan 2008 13:49
Message(s) : 454
Localisation : Paris
Bonjour,

Les conditions d'inscription et de validation des thèses se sont durcies ces derniers temps. Les items à valider pour la thèse sont désormais assez importants et les dérogations de prolongation accordées moins largement. Il faudrait je pense, en bonne intelligence avec votre directeur, repousser l'inscription officielle en thèse de quelques années mais commencer à travailler sur le sujet en amont. Cela vous laisse aussi le temps d'essayer de trouver une solution administrative : congé de formation (assez illusoire, je le reconnais), contrat doctoral éventuellement, détachement, disponibilité, mi-temps... Je parle pour moi, et je ne suis pas enseignant, mais je trouve qu'avoir travaillé effectivement apporte une certaine maturité et un positionnement intéressant pour faire sa thèse — ou alors c'est juste l'âge. Mais je ne regrette pas de ne pas avoir fait de thèse à la suite des concours sans jamais sortir du statut d'étudiant.

Quant aux déplacements, il ne faut pas hésiter à travailler sur des photos prises en archives. C'est quand même un confort considérable, qui permet de réduire au minimum de temps les déplacements et les séjours en centres d'archives. De plus, on peut travailler partout, entre deux heures de cours, dans le train, en vacances (au grand plaisir de votre moitié :rool: ) etc.

_________________
Ira principis mors est


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2014 16:09 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 1436
Cornelis a écrit :
Quant aux déplacements, il ne faut pas hésiter à travailler sur des photos prises en archives. C'est quand même un confort considérable, qui permet de réduire au minimum de temps les déplacements et les séjours en centres d'archives. De plus, on peut travailler partout, entre deux heures de cours, dans le train, en vacances (au grand plaisir de votre moitié :rool: ) etc.


:mrgreen: Il faudrait faire un sujet "peut-on faire une thèse sans être célibataire et insomniaque ?"

En effet, les photos en archives ou en biblio sont très utiles. L'inscription dans une bibliothèque universitaire spécialisée qui dispose d'un bon bouquet de revues/livres consultables depuis le domicile est aussi très pratique.

Préparer la thèse un ou deux ans en amont de l'inscription peut être une bonne solution. Non seulement dégrossir la biblio, mais aussi voir si vous avez besoin de connaissances particulières (langue étrangère, connaissance des institution...).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Fév 2015 22:54 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
Merci pour vos infos. Désolé pour mon retard. Faut-il que le mémoire de master soit forcément sur le même sujet que la thèse ? C'est à dire que le mémoire est une introduction de la thèse.

De toute manière, ce n'est qu'une pêche aux informations car je n'ai pas le temps pour cela. Comme le dit calame, l'enseignement est chronophage mais c'est un plaisir en ce qui me concerne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Avr 2015 11:29 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Fév 2013 17:58
Message(s) : 26
Citer :
Faut-il que le mémoire de master soit forcément sur le même sujet que la thèse ?


Non pas en tant que tel, mais il faut que la thèse ait pourtant un rapport avec le Mémoire, même très lâche. Cela peut-être une périodisation que l'on décide de garder mais pour travailler sur un autre pays par exemple ou bien un thème que l'on travaille différemment.

En bref, il faut un "fil rouge" mais les possibilités restent très ouvertes.

_________________
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur". Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB