Nous sommes actuellement le 20 Oct 2019 18:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 25 Sep 2012 12:50 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 18 Jan 2008 13:49
Message(s) : 454
Localisation : Paris
Si je ne me trompe, l'indemnitaire des enseignants-chercheurs est lié à l'encadrement de thésard+recherche (PES, prime d'excellence scientifique), qui est, je crois, assez peu répandue. Il existe aussi un indemnitaire accordée à tout le monde (Prime d'enseignement supérieur et de recherche et indemnité de résidence). Les responsabilités administratives sont comptabilisées en heures de décharge d'enseignement, non ?

_________________
Ira principis mors est


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 25 Sep 2012 13:14 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2005 21:13
Message(s) : 1829
Localisation : Metz
Il existe une prime de recherche, mais assez faible et donnée dans des conditions floues. Les heures "complémentaires" (et non "supplémentaires") sont payées à un prix tel qu'il faudrait en faire la publicité pour tordre le coup à certaines idées reçues sur les privilèges des fonctionnaires.
Quant aux charges administratives, elles sont parfois payées par une petite décharge.

_________________
«L'humanité est comme un paysan ivre à cheval: quand on la relève d'un côté, elle tombe de l'autre.»
(Martin Luther)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 26 Sep 2012 12:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 717
La prime de recherche est octroyée à tous les enseignants-chercheurs affectés sur un poste universitaire ; elle est du même montant que la prime d'enseignement supérieur que reçoivent les PRAG et PRCE, soit à peu près autant que la part fixe de l'ISOE.

Quant aux heures complémentaires, elles sont effectivement peu rémunérées. Sachant que l'État reconnaît depuis quelques années qu'une heure de TD dans l'enseignement supérieur correspond à 4h12 de travail effectif et que le taux brut de rémunération de l'heure complémentaire est de 40,91 €, il en résulte que chaque heure de travail effectuée est rémunérée à 9,75€ brut ; à comparer avec le SMIC horaire brut, qui est actuellement de 9,40€.

_________________
« Le luxe [...] corrompt à la fois le riche et le pauvre, l’un par la possession, l’autre par la convoitise ; [...] il ôte à l’État tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l’opinion. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 27 Sep 2012 13:51 
Personne pour rebondir sur la possibilité pour un PLP de devenir PRCE dans le supérieur ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 27 Sep 2012 15:48 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6148
Localisation : Provinces illyriennes
Statutairement j'avoue ne pas savoir, mais si de tels postes existent alors ils portent le titre de PLP. Le profil du poste est donc à bien observer. J'avoue tout de même ne jamais en avoir vu.
Pour les postes de PRAG, il faut par définition l'agreg et pour les PRCE - de plus en plus rares du fait du départ à la retraite de leurs titulaires et de la volonté de préserver davantage les agrégés - il faut aussi le capes. J'ai par contre vu des PRCE sur des postes de PRAG et l'inverse (plus fréquent tout de même...), mais pas de PLP.
Que voulez-vous, c'est le système français !
Encore une fois, je vais reprendre le conseil prodigué par Jean-Claude : si vous voulez faire une thèse, faites-là dans votre lycée.
Dans certaines universités les PRCE/PRAG sont de véritables larbins et les tâches administratives qu'ils ont sont parfois très délicates à gérer pour tous les avantages financiers qui disparaissent par rapport à un établissement du second degré.
Vous voulez un truc tout bête ? (même si cela ne suffit pas à recouvrir une réalité bien plus complexe que cela...) Dans votre bahut, il y a une secrétaire pour vous faire vos emplois du temps, dans lesquels votre nom et vos classes apparaissent. Pas dans le supérieur.
J'ai un ami qui m'a conté les jours passés dans les premières semaines de cours rien que pour ventiler les heures de la discipline qu'il devait effectuer. Il faut réserver les salles ensuite, le matériel, etc.
Franchement, je me demande si ça vaut la peine, surtout si on veut préparer un travail de recherche.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 27 Sep 2012 16:39 
Merci pour vos précisions.
Si je fais un doctorat, il va de soi que je le ferai tout en étant en poste au lycée. Je ne l'envisage pas autrement.
Le poste de PRCE est attirant pour un PLP/certifié docteur car selon moi il permet de voir autre chose, au-delà du secondaire sans pour autant être obligé de faire de la recherche.

Par contre, en tant que PLP + doctorant j'aimerais bien faire des vacations.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 27 Sep 2012 17:10 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6148
Localisation : Provinces illyriennes
Je comprends très bien votre état d'esprit.
Pour les vacations, c'est autre chose et c'est tout à fait possible, il n'y a pas de règles liées à un profil administratif.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 29 Sep 2012 9:57 
Justement, concernant les vacations :

- comment devenir vacataire quand on ne connaît personne dans le département concerné ? Est-ce une affaire de piston ?

- apportent-elles un "plus" lors d'une candidature ultérieure à un poste de PRCE et/ou d'ATER ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: ATER : quelques questions.
Message Publié : 29 Sep 2012 16:08 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2005 21:13
Message(s) : 1829
Localisation : Metz
C'est forcément un plus d'avoir de l'expérience quand on postule à un poste.
Par contre, il vaut mieux, effectivement, connaître quelqu'un à l'intérieur du département dans lequel on veut enseigner, car les vacataires sont choisis, dans les faits, par les enseignants déjà en place, en fonction des gens qu'ils connaissent et qu'ils savent disponibles et compétents (dans la mesure du possible). Mais, dans certaines Universités, il y a des heures non pourvues et il est donc possible de proposer ses services! N'hésitez pas à être entreprenant.

_________________
«L'humanité est comme un paysan ivre à cheval: quand on la relève d'un côté, elle tombe de l'autre.»
(Martin Luther)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB