Nous sommes actuellement le 24 Oct 2020 16:04

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 397 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 18 Oct 2009 10:17 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Jan 2007 15:40
Message(s) : 23
Localisation : Bretagne
Merci au modérateur de n'avoir pas vu dans mon intervention un objet politique, donc pas dans la ligne.
Je suis d'autant plus scandalisé par cette situation que dans mon entourage il y a des étudiants qui n'auront pas cette chance malgré leur mérite et qui s'orientent même ailleurs (infirmiers par exemple pour le dévouement c'est indentique) complètement dégoutés malgré l'envie et même la capacité d'enseigner (stages très positifs et heures de cours données avec des retombées excellentes de leurs élèves et des des profs qui les cotoient). Même si c'est un CDD, ce cas est un abus de position dominante, et dans le contexte actuel, vous voyez de quoi je parle, il est même comique de la part de persone en cause, mais ceci est une autre histoire (petite, la grande attendra).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 18 Oct 2009 10:35 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2008 14:42
Message(s) : 2320
Deck a écrit :
Je crois que pour de devenir conservateur du patrimoine, il faut faire l'école du patrimoine mais je n'en suis pas sur.Quelu'un de plus qualifié que moi devrait pouvoir vous renseigner.

Deck


En tous cas, il faut plus que le DEUG. Les grands conservateurs de musées sortent de l'Ecole du Louvre et ceux des archives de l'Ecole des chartes dans les deux cas il s'agit d'un cursus très élitiste dont les concours sont encore bien plus difficiles que la CAPES. Peut-être il y a-t-il des débouchés plus abordables du côté des bibliothèques dans la fonction publique territoriale.

_________________
Alceste

Que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants... ne soient pas des signaux de haine et de persécution...

La prière de Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XXIII


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2009 13:17 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5477
Localisation : Limoges
C'est tout à fait exact ; il ne faut pas oublier d'ailleurs que le concours nécessite d'excellentes capacités de gestion administrative en plus de solides connaissances en histoire.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2009 16:40 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 06 Fév 2007 14:44
Message(s) : 29
Quid des concours de l'IRA ou de fonctionnaire européen ?
Il faut bien sûr faire une sacrée remise à niveau en droit mais est-ce impensable ?

_________________
"J'aimerais mieux être le premier dans un village, que le second à Rome." Caïus Julius Caesar


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Re:
Message Publié : 18 Oct 2009 18:11 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 1450
Alceste a écrit :
Deck a écrit :
Je crois que pour de devenir conservateur du patrimoine, il faut faire l'école du patrimoine mais je n'en suis pas sur.Quelu'un de plus qualifié que moi devrait pouvoir vous renseigner.

Deck


En tous cas, il faut plus que le DEUG. Les grands conservateurs de musées sortent de l'Ecole du Louvre et ceux des archives de l'Ecole des chartes dans les deux cas il s'agit d'un cursus très élitiste dont les concours sont encore bien plus difficiles que la CAPES. Peut-être il y a-t-il des débouchés plus abordables du côté des bibliothèques dans la fonction publique territoriale.


Pour devenir conservateur, il faut passer un concours en effet très très difficile (parce que très peu de places). Même si celui-ci est en théorie accessible à toute personne ayant un bac +3 (je ne sais plus si c'est général ou en histoire ou archéo ou histoire de l'art ? ), les candidats sortent souvent du master, voire de la thèse.
Il y a deux grandes préparations, à Paris : l'école du Louvre et Paris IV (en cours du soir), qui prennent après un master I minimum (+ une préparation au museum d'histoire naturelle pour les personnes qui présentent en patrimoine scientifique, mais c'est très particulier, pour des scientifiques de "sciences dures").
Même en archives, désormais, tout le monde peut se présenter, ceci dit, les chartistes sont toujours presque les seuls à rentrer - toutes les places ne sont pas forcément pourvues, d'ailleurs. Pour les autres spécialités, le recrutement est plus varié, il n'y a pas seulement les élèves de l'école du Louvre, loin de là (malheureusement pour moi :'( )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2012 0:33 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
Je viens de lire la discussion d'Urgruk qui laisse très perplexe, en effet l'histoire n'est pas la filière des débouchés à outrance et cela peut parfois mener à des cas assez difficiles.

Je fais remonter ce topic, excusez-moi j'ai lu pas mal de pages mais pas au point de lire les 23 qui composent le sujet.

Concrètement, quels sont les débouchés après un master d'histoire hors concours ? Certains ont-ils une expérience à nous faire partager ?


Cordialement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2012 16:44 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Août 2008 16:26
Message(s) : 18
(Je n'ai pas non plus lu les 23 pages alors désolée pour les redites).

Je pense que hors concours (tu veux dire aucun concours du tout ? Ni agreg, ni capes, ni conservation, ni école de journalisme, etc. etc. ) il n'y a pas énormément de débouchés directs. Tu peux tenter la recherche en histoire (mais tôt ou tard tu risques d'être bloqué si tu n'as pas un concours de l'enseignement). Tu peux aussi essayer d'être engagé dans le privé. Certaines fac organisent des opérations de contact avec le secteur privé pour caser certains étudiants dans des grosses boîtes (par exemple, à Paris IV ça s'appelle opération Phénix). Certains sont pris. J'ai une amie qui a tenté, mais elle n'a pas encore eu de réponse.
Après, pour toute autre formation, il faudra - si je ne dis pas de bêtise - une formation complémentaire.
Disons que dans les matières littéraires et les sciences humaines, j'ai l'impression que la plupart des débouchés passent par un concours, à un moment ou à un autre...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Les études d'histoire
Message Publié : 08 Mai 2019 20:00 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 312
Bonsoir,
en relisant le commentaire d'Obélix, je me posais une question que je souhaite faire partager.
Beaucoup de gens disent "oh! les études d'histoire, c'est facile, c'est souvent pour ceux qui étaient mauvais en tout (lettres, maths, langues...).
Je me souviens qu'à une époque on disait de la fac de droit "le droit, c'est pour les cancres!"...
Bref, quand je lis que Nanterre c'était une formation fastoche, je suis un peu dérouté... comme lorsque l'on dit que les études d'histoire sont pour ceux qui étaient mauvais en tout et qu'au bout du compte, ce sont des usines à chômeurs... On oublie de dire à quel point l'histoire est une discipline passionnante, enrichissante et parfois très complexe.

Qu'en pensez-vous de ces affirmations?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 08 Mai 2019 22:15 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7249
Je vais parler en toute franchise.

Je n'interviens jamais dans les conseils donnés à des jeunes qui demandent si des études d'histoire c'est une voie jouable. Tout simplement parce qu'il se dégage une sorte d'unanimité pour dire "oui, si ça vous intéresse et si vous êtes motivé, il y a des débouchés dans l'enseignement."

A chaque fois je suis effaré. On a là des gens qui ont réussi le Capes ou l'Agreg et qui disent paisiblement à un élève de seconde (ça s'est vu) que oui, à condition d'en mettre un coup c'est jouable. Alors qu'en réalité ces "conseilleurs" font partie de l'élite qui a été capable d'absorber suffisamment de connaissances et de méthodes pour réussir, et qui ne semblent pas mesurer à quel point c'est une performance exceptionnelle.

j'adore les conseils :"oui vous avez aussi un "petit" problème d'orthographe, mais avec un peu de travail ça devrait s'arranger..." (Ceux qui écrivent ça ont-ils jamais eu le moindre problème d'orthographe ?)

Pour commencer si on prend les 1ère année de fac qui y entrent avec l'idée de s'orienter vers l'histoire, je pense que le taux d'échec arrivé en L3 doit être de l'ordre de 95 sur 100. (la 1ère année à elle seule doit en flinguer la moitié, c'est une constante.)

Et donc NON ! Non, si on n'a pas la certitude que ce lycéen qui demande conseil est au dessus du lot - ce qui supposerait de le connaître - on n'a pas le droit de le lancer dans le mur !

Le minimum d'honnêteté consisterait à lui dire, pour commencer :"Attention, pour les gens comme vous qui s'intéressent à l'histoire, 1 sur 10, au mieux, réussit à devenir enseignant." Et à lui indiquer le nombre de places offertes au Capes cette année, par exemple.

Je pense que la solution réaliste est de les inciter à ratisser large avant de se spécialiser : apprendre une langue, apprendre un langage de programmation, en tous cas un parachute qui leur laissera une place sur le marché du travail s'ils se vautrent, cas le plus fréquent, en tentant de devenir enseignants.

Bon sang, combien j'en ai vu passer de ces conseils... (scan-da-li-sé !)

C'est dit, je ne m'en mêlerai pas davantage, et ce sera mon dernier mot sur la question.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 09 Mai 2019 5:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 806
gamelin a écrit :
les études d'histoire, c'est facile, c'est souvent pour ceux qui étaient mauvais en tout (lettres, maths, langues...).

Je n'ai pas vu où il a été écrit mais ce commentaire est inepte. Si on fait bien les choses, rien n'est censé être "facile". Ni faire des études d'histoire, ni de maths, ni devenir pianiste, charpentier, ou footballeur. Si on ne sue pas, c'est qu'on ne s'entraîne pas assez.

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 09 Mai 2019 7:23 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 806
Ok, j'ai trouvé le commentaire d'Obélix. Elle ne dit pas du tout que "les études d'histoire sont faciles et pour les gens mauvais en tout". C'est une très mauvaise lecture de son post (hors-sujet!). Elle dit que le niveau de certains élèves en licence d'Histoire à Nanterre est étonnamment bas et que la formation est légère. Ce qui est très différent. Doutez-vous de ses exemples?

Les cursus en université sont des entonnoirs, écrémant de plus en plus chaque année, les trois premières années étant celles de l'hécatombe. Ce n'est pas parce que les profs sont mauvais, mais parce que le système permet à des étudiants peu motivés de s'inscrire (que l'on soit pour ou contre ce système). Les minima requis pour passer les deux premières années sont bas, cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas étudier si l'on en a envie, en vue de préparer des concours.

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 09 Mai 2019 8:01 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 312
Ce sont les gens qui disent que les études d'histoire sont faciles, tout le monde me l'a dit quand j'étais jeune. Ceux qui, dans ma classe de terminale après le bac, s'orientaient en histoire, disaient "je fais ça parce que je ne sais pas quoi faire, pas parce que j'aime l'histoire, et puis ça semble facile".
Quant au commentaire d'Obélix, on ne sait pas bien si elle vise uniquement les étudiants de Nanterre ou plus généralement les étudiants en histoire en général. Ceci étant, parmi les étudiants en histoire, il y en a qui lisent beaucoup, qui se cultivent énormément. Donc, tous ne sont pas à mettre dans le même camp.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 09 Mai 2019 8:13 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 806
Vous savez, on a vu des gens qui s'inscrivaient en tout "parce qu'ils ne savant pas quoi faire, et que ça semble facile": droit, philosophie, lettres, langues, psychologie, sociologie, arts... Le cadre de l'université y est propice: sans sélection et sans contrainte de présence ni de production constante. La population "s'auto-élimine" au fur et à mesure. Les sciences dures sont sans doute un peu plus exigeantes d'emblée en travail constant.

gamelin a écrit :
parmi les étudiants en histoire, il y en a qui lisent beaucoup, qui se cultivent énormément. Donc, tous ne sont pas à mettre dans le même camp.


Oui, personne n'a dit le contraire.

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 09 Mai 2019 10:56 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7249
Darwin1859 a écrit :
Si on ne sue pas, c'est qu'on ne s'entraîne pas assez.

Jolie formule. Je me la mets de côté ! :mrgreen:

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les études d'histoire
Message Publié : 09 Mai 2019 11:21 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Nov 2018 15:51
Message(s) : 44
Localisation : Seine-et-Marne
Darwin1859 a écrit :
Si on ne sue pas, c'est qu'on ne s'entraîne pas assez.


C'est une jolie formule qui résume bien l'université :mrgreen:

Le problème de l'université est qu'elle sélectionne sans préciser les réglés.

J'ai débuté mes études à l'Université Paris Sud puis je les ai fini à l'université de Cergy-Pontoise. Dans les deux, la sélection était sujet à débat car elle n'est pas logique, ni égalitaire. Cela n'est que mon avis personnel ;)

Un exemple typique est la position des sélections. Elle est souvent présente entre deux années d'un diplôme mais pas à l'entrer. On peut intégrer un Master, valider la première année et être virer ensuite. L'étudiant apprend alors qu'il n'a pas le profil recherché.

De plus, des entretiens sont bien organisés par le directeur. Les règles sont fixés (note, projet professionnelle, etc.). On passe l'entretien en ayant bien préparer cela. Puis, on découvre par la suite que ces règles ne sont pas respecter par le directeur :mrgreen:

Les gens ne se rendent pas compte mais les concours ou les prépas ont un aspect plus sain. Tout le monde a les mêmes chances et les règles sont respectés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 397 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB