Nous sommes actuellement le 14 Nov 2019 8:22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Déc 2006 19:08 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 29 Nov 2006 15:58
Message(s) : 16
Bonjour à tous, je me demandais de quelle manière étaient traités les esclaves d'Afrique ou d'Europe sur les terres conquises par les Arabes puis les Ottomans. J'ai vu dans un documentaire la condition des eunuques pour les harems qui étaient castrés je crois mais c'est tout.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Déc 2006 21:20 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1423
Localisation : France
J'ai lu qu'à je ne sais plus quelle époque de la Renaissance, un quart de la population d'Alger était composée d'esclaves prélevés en Europe.

Or les esclaves des musulmans peuvent échapper à l'esclavage en se convertissant à l'islam, ce que beaucoup faisaient.

J'ai l'impression que beaucoup étaient employés en esclaves domestiques, comme chez les Grecs et les Romains.

Les femmes pouvaient être intégrées dans les harems.

Puisqu'on parle d'Ottomans, lors du génocides arméniens de 1915, certains Arméniens femmes et enfants furent épargnés et asservis.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Déc 2006 21:57 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3661
Localisation : Marseille
Vous pourrez trouver des éléments de réponse à vos interrogations dans :
Esclaves chrétiens, Maîtres musulmans
L'esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800)
de Robert C. DAVIS (éditions Jacqueline Chambon, 2006).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Déc 2006 12:59 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3305
Geopolis a écrit :
Or les esclaves des musulmans peuvent échapper à l'esclavage en se convertissant à l'islam, ce que beaucoup faisaient.

Des musulmans qui achetaient un escalve pouvait le perdre simplement si celui ci se convertissait ? Les musulmans ne pratiquaient ils pas la mise en esclavage d'autres musulmans ?

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2006 8:43 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3661
Localisation : Marseille
Citer :
Les musulmans ne pratiquaient ils pas la mise en esclavage d'autres musulmans ?

Si! Le père musulman d'une amie égyptienne (de mère chrétienne), aujourd'hui âgée de 80 ans, s'était rendu en Turquie s'acheter une esclave musulmane dont il eut quatre fils (le dernier vient de décéder).
Les petites camarades musulmanes de ma mère, à Alexandrie, étaient escortées jusqu'à l'école des Soeurs (et retour à la maison) par un eunuque esclave...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Déc 2006 20:04 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Nov 2006 13:27
Message(s) : 135
L'asservissement des musulmans a été pratiqué par certaines confréries et certains chefs djihadistes africains au XIXème siècle.
C'était évidemment plus lucratif, mais bien moins populaire que de laisser la liberté aux musulmans "conquis".
Je crois d'ailleurs (sous réserve) qu'Ousmane dan Fodio (ou bien était-ce El Hadj Omar ? Je ne sais plus...) mettait comme condition à son djihad de ne pas asservir les musulmans.

_________________
"L'insécurité, voilà ce qui fait penser."
Albert Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Déc 2006 18:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1919
Localisation : Nanterre
Bonjour !

Je pense que ce que je dis ici est commun au sunnisme et au chiisme, et partagé par toutes les écoles juridiques sunnites. Merci de me corriger si je me trompe.

En fait, on peut très bien être musulman et esclave. Théoriquement, en droit musulman, ce qui n'est pas possible, c'est d'être réduit en esclavage. Un fils d'esclave reste esclave, quel que soit sa religion.

Bien sûr, tout cela reste théorique : une fois qu'on est capturé et mis dans les fers, il est difficile de trouver un juge (un cadi) pour déclarer l'assrvissement illégal. Souvent, dans le cadre de la traite, les captifs se voyaient imposer une ascendance servile toute faite. Bien malin qui pourrait trouver les documents administratifs pour infirmer cela.

D'ailleurs, s'il y a des différences dans la pratique religieuse, l'agresseur n'est pas obligé de reconnaître l'autre comme musulman. Cela avait aussi le mérite de légitimer la guerre qui est, elle aussi et encore plus théoriquement, illégale en droit musulman (en général).

Ceci dit, l'affranchissement - ou le rachat de captifs - musulmans est vu comme une bonne action dans l'islam. En se convertissant, les esclaves s'ouvrent donc cette porte de sortie, qui n'a rien d'automatique, mais mérite d'être prise en considération.

Dans certains cas bien particuliers, la conversion peut également être nécessaire pour progresser dans l'administration et l'armée, même sans être affranchis : voyez les Mamelouks. Ce cas est très particulier, puisque c'est un des seuls exemples où des pays entiers obéissent à des esclaves, sans que ceux-ci se soient révoltés pour s'affranchir !

Pour les femmes, un des destins est effectivement d'être prise comme concubine. L'esclave ne compte pas parmi les quatre épouses légales. Les collectionner est donc évidemment un signe de richesse. Le Coran a plusieurs remarques bienveillantes à leur sujet, notamment une injonction de ne pas les prostituer. Il est d'ailleurs vu comme une bonne action d'épouser ses concubines.
Les enfants de ces concubines sont fils de leur maître à part entière, et sont donc de condition libre. Dans certains cas, la maternité vaut à la concubine l'affranchissement.

Je crois que le terme de harem recouvre deux notions :
- l'une représente une institution spéciale qui est particulière aux turcs ottomans. Elle réunit des femmes exclusivement esclaves (et non musulmanes ?) autour du sultan (ou plutôt le padichah, pour les ottomans), suivant des règles strictes. Le padichah ne se mariait pas.
- l'autre recouvre simplement les pièces réservées aux femmes, épouses et esclaves - et à l'époux - dans les demeures des seigneurs - l'équivalent arabe du gynécée grec.
Quelqu'un aurait-il plus d'informations à ce sujet ?

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Déc 2006 19:00 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3661
Localisation : Marseille
Vestige de l'époque ottomane, en Egypte, on trouve encore dans certains palais (je songe à celui de Montazah, palais d'été au bout de la corniche à Alexandrie) deux bâtiments distincts : le salamlik réservé aux hommes et le haremlik réservé aux femmes.
A l'époque où nous vivions encore en Egypte (1856-1956), même dans les appartements d'immeubles très modernes, une entrée particulière menait au(x) salon(s) où étaient accueillis les hôtes masculins, sans passer par le reste de l'appartement (où se trouvaient les pièces de réception réservées aux dames).
Autre vestige de cette séparation des sexes : dans les trams et les métros égyptiens, le premier wagon de chaque rame est réservé aux dames (autrefois, un petit compartiment spécial leur était réservé à l'extrémité de chaque wagon ; un guichet permettait au contrôleur d'échanger la monnaie et de tendre les billets sans pénétrer dans ces compartiments). Les garçonnets de moins de douze ans pouvaient voyager avec leurs mères et leurs soeurs, au-delà de cet âge il leur fallait regagner le compartiment réservé aux hommes...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 1:18 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 28 Nov 2006 22:09
Message(s) : 54
On sait comment étaient traités les esclaves destinés aux plantations du Nouveau-Monde. Dans le monde arabe, ceux qui survivaient à la soif et à la maladie durant le transport devenaient domestiques, concubines ou eunuques, ou encore guerriers et même fonctionnaires, et ils étaient finalement traités plus humainement.
je vous conseille cet ouvrage de Murray Gordon : "L'esclavage dans le monde arabe VIIè-XXè siècle" paru aux éditions Robert Laffont traduit de l'anglais par Colette Vlérick :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 1:38 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Oct 2005 19:12
Message(s) : 30
Au Nouveau Monde, certains esclaves finissaient domestiques (les fameux "nègres d'intérieur"), et d'autres de sexe féminin finissaient par se prostituer. La question est de savoir quelle proportion d'esclaves parvenait à s'extirper des plus pénibles des travaux forcés, dans chacune des sphères de déportation.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 3:02 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 28 Nov 2006 22:09
Message(s) : 54
à votre avis?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 3:14 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Oct 2005 19:12
Message(s) : 30
Justement, avant de conclure à une plus grande "humanité" d'un côté du globe, j'attends de disposer de chiffres fiables, et je ne me base pas sur mes impressions a priori. Je ne puis donc répondre à cette question.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 3:31 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 28 Nov 2006 22:09
Message(s) : 54
du chiffre du chiffre
c'est justement cet ouvrage de Murray Gordon qui conclut à une plus grande "humanité" de l'esclavage dans le monde arabe, une lecture qui permettra de ne plus se baser sur ses impressions et à priori :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 3:46 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 28 Nov 2006 22:09
Message(s) : 54
un lien sur le net : http://www.islam-bibliographie.info/id112.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Déc 2006 10:33 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Oct 2005 19:12
Message(s) : 30
Je note trois éléments intéressants à partir du lien que vous nous proposez :

Citer :
On sait comment étaient traités les esclaves destinés aux plantations du Nouveau-Monde. Dans le monde arabe, ceux qui survivaient à la soif et à la maladie durant le transport devenaient domestiques, concubines ou eunuques, ou encore guerriers et même fonctionnaires, et ils étaient finalement traités plus humainement.


Votre message du 14 décembre à 1h18 était en réalité le copié-collé d'un passage d'un livre, et je me demande si sans mon intervention, vous en auriez cité la source.

Citer :
Les esclaves, Noirs ou Blancs, représentèrent à différentes époques l'éléments majeur de l'armée en Egypte, en Turquie, au Maroc, et dans certains Etats musulmans d'Afrique noire.


Est-ce à dire qu'avant (ou même pendant) la traite négrière, des "états musulmans d'Afrique noire" réduisaient des blancs en esclavage ?

Citer :
A Constantinople, le centre de l'empire ottoman, où tout gentleman turc avait de nombreuses concubines, il était rare de voir un mulâtre. Le fruit de ce genre de relations était en général victime de l'infanticide qui, si l'on en croit un rapport de l'Anti-Slavery Reporter, l'organe de la société anti-esclavagiste britannique (créée le 1e septembre 1856), était couramment pratiqué à Istanbul « comme quelque chose de très normal et sans le moindre remord ou crainte ».


Il est intéressant de relever qu'à l'inverse des pays américains, il n'existe aucune trace ethnique du passage d'esclaves dans la Turquie contemporaine. Gordon fournit une explication, en indiquant que les métis étaient systématiquement éliminés. Ca ne relève pas selon moi du "traitement plus humain". J'appelle cela une pratique génocidaire, qui m'évoque le massacre en Allemagne des enfants métis par les nazis dans les années trente.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB