Nous sommes actuellement le 18 Nov 2019 13:40

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 13 Mars 2010 16:01 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
La condition des esclaves dépendait beaucoup des conditions de leur transport. Il est bien connu que les quelques millions d'esclaves qui ont transité au cours des siècles par la voie saharienne pour rejoindre le Maghreb, ont souffert de conditions de vie très difficiles, peu de nourriture ,maladies. La mortalité et les conditions de ve étaient effrayantes tout le long du transport.
La condition des esclaves était également difficile quand ils étaient employés dans de grandes exploitations soumises à une règle de rendement comme dans les grandes exploitations de culture du clou de girofle à Zanzibar, qui rassemblaient jusqu'à 5 à 6.000 esclaves africains par propriété, Zanzibar qui comportait 200.00 esclaves sur une population de 300.000 personnes à son apogée et recevait 20à 30.000 esclaves par an, dont la moitié était réexportée par mer avec une mortalité esstimée à 8% dit un auteur.
Un autre cas de forte mortalité est l'emploi de zanjs pour déssaler les marais du sud de la mésopotamie, à l'embouchure des fleuves, pour la production de cannes à sucre. On sait du géographe arabe Al Masudi que la fameuse grande révolte des esclaves de 871, qui prirent Bassorah notamment, a été réprimée dans le sang et il fait état d' un million de morts par famine ou mort. Un cas d'exploitation agricole extensive très éprouvante pou les esclaves, ayant entrainé une révolte des travailleurs, l'une des plus grandes révoltes d'esclaves de tous les temps.
Enfin, il est aussi connu que la vie dans les bagnes d' Afrique du Nord était très difficile, la mortalité très forte quand les esclaves étaient destinés à ramer sur les bâteaux.
La condition des esclaves était bien meilleure en cas d'affectation dans une famille comme domestique, bien entendu. Voir jacques Heers.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mai 2010 8:19 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1201
Localisation : Corsica
Nebuchadnezar a écrit :
J'aimerais poursuivre ici une discussion commencée , dans le sujet : La traite des noirs en terre d'islam.

Massinissa a écrit :
L'esclavage musulman n'est aucunement comparable à celui des Occidentaux, bien qu'il est existé, l'Islam a toujours préconisé la libération des esclaves...vous ne me croyez pas? Ouvrez donc le Coran ou lisez Chebel.
J'aimerais discuter ces deux affirmations.
Il est évident que l'esclavage négrier occidental et son équivalent musulman n'étaient pas comparable, puisque l'occidental n'est destiné qu'à l'économie de plantation, alors que le musulman est destiné à beaucoup d'autres usages en plus de celui-ci. Maintenant, si nous comparons l'esclavage musulman avec son équivalent antique, est-il vraiment différent ?

En particulier, j'aimerais connaître les versets du Coran appelant à la libération des esclaves. Il n'est pas contestable que le Coran et la religion ont très tôt appelé à la générosité envers les esclaves, mais l'affranchissement n'a jamais été un but en soi : il s'agit d'une bonne action que peut faire le maître envers les esclaves qui le méritent, et qui est tout à l'avantage de ses intérêts bien compris.
À mon avis, M. Chebel se livre ici à une exégèse assez hasardeuse, même si c'est pour la bonne cause.

Un avis simpliste de néophyte basé sur des constats avec une tentative de raisonnement logique :

Quelles que soient les religions inventées par l’homme, dans les faits et non les dires, il existe autant d’interprétations qu’elles ont de disciples qui en ont le pouvoir d’interprétation. A partir d’un même précepte on peut tout justifier et son contraire, tout.

Concernant les esclaves, à partir du moment ou un être humain est considéré comme une ressource naturelle, au même titre qu’un minerai ou un cheval, cet être humain aura droit aux mêmes égards qu’un minerai ou un cheval.
Les lois du commerce des ressources s’appliquent inéluctablement et aucune religion n’a jamais interdit de traiter un cheval comme un roi. .. à ma connaissance.
Ceci, quelles que soient les religions.
Ce n'est pas un avis sur les religions mais un constat sur l'usage que l'on en fait.

Références : aucune, si non mes yeux et mon raisonnement simpliste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB