Nous sommes actuellement le 22 Nov 2019 2:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 05 Jan 2010 17:03 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Sep 2009 12:38
Message(s) : 264
Localisation : France
Durand78 a écrit :
Istar, Massinissa,

Citer :
Narbone et Valence sont presque à la même latitude, presque aussi à l'ouest. Pourquoi inclure, à l'époque de l'islam, Valence et non pas Narbone ? Alors que ces deux villes faisaient partie de l'Islam ?


Narbonne (en France) n'a été qu'une colonie ou plutôt un anexion , il n'y aucune trace de parler arabe . Al Andalus était devenus un territoire complètement arabe , même beaucoups chrétiens et juifs d'Al Andalus avaient adopté l'arabe andaloue. Je ne considère pas non plus la Provence comme faisant partie d'Al Andalus , les Maures n'y ont fait qu'un petit passage.



Citer :
Est-ce que les auteurs de l'Islam classique utilisaient l'expression "Maghreb" à propos de Cordoue ? De Narbone ?

Cordoue , faisait partie d'Al Andalus et l'Al Andalus était au Maghreb (Ouest du monde arabe). Cordoue était très connue et très aimé d'ailleurs , d'où le fait qu'un certain nombre de Syrians et Yemenites s'y sont installés.



Citer :
Quelle était la proportion de locuteur arabophone/berbèrophone/langue latine à Al Andalous ? Dans les zones de peuplement berbère comme Valence ?

L'arabophonisation n'a pas dû se faire du jour au lendemain avec des avancées et des reculs (la recconquista progressive). A t'elle été partout complète ? Dans les campagnes ?

Est-ce que l'idée que les mots "arabophone" et "arabe" sont d'exacts synonymes fait l'unanimité ?

Est-ce que l'arabophonisation a précéde l'islamisation ?


La langue officielle d'Al Andalous était l'arabe classique. Il y avait une situation de disglossie , une séparation entre l'arabe classique et l'arabe dialectale.
Donc la langue la plus parléecourament et oralement par les arabes et berbères d'Al Andalous était l'arabe andalou , un dialecte faisant partie du groupe neo-arabe occidentale (comme la pluspart des anciens dialectes arabes du Maghreb de Tlemcen , Kaouroua avant l'arrivée des bédouins hilaliens). Les nombreux Espagnols convertis à l'islam , adoptés tous pratiquement l'arabe andaloue , les Chrétiens habitant à Al Andalous eux avaient gardés le droit de garder leur langue latine , mais la pluspart apprenaient l'arabe andaloue est était donc bilingues. Pareil pour les Sépharades (Juifs d'Al Andalous) avait leur langue : le Ladino , et étaient aussi bilingues en parlant l'arabe andaloue (après leur expulsion d'Espagne, les Sépharades au Maghreb étaient reconnus pour être des pros dans la musique andaloue et chantée leurs chansons en arabe andalou).

Les Berbères d'Andalousie étaient complètement arabisée...Arabes et Berbères parlaient la même langue : l'Arabe andaloue.
L'arabophonisation de l'Espagne s'est faite par l'implantation des deux peuplades..puis ensuite par la convertisation des autochtones (bon nombre d'Espagnols se sont convertis et sont devenus arabophones et furent ensuite considérés comme étant des maures).

La disctinction Arabes/Arabophones? c'est une question sans réponse.
L'arabité est un transmission orale , en Arabie , toutes les tribus parlant un dialecte arabe étaient considérés arabes , les Arabes du nord de l'Arabie étaient surment eux-même d'anciens sémites arabisés..étant donné que dans la tradition arabe , ils étaient appellés "most'arabi" (les arabisés)...d'ailleurs tous les gens du monde arabe sont des most'arabi..à l'exception des pures "arabes" qui sont d'anciennes tribus du Yemen (les Yemenites se sont souvent considerés plus "arabes" que les autres dans l'Histoire).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 05 Jan 2010 20:18 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
Pour revenir à la mosquée de Cordoue, Cordoba, construite en plusieurs étapes, elle succède au culte musulman pratiqué dès la conquête dans une moitié de l'église wisigothique Saint Vincent, les chrétiens utilisant alors l'autre moitié. Abd al Rahman 1er souhaitant une grande mosquée acheta aux chrétiens l'église et la rasa pour édifier vers 780 une construction de 11 nefs réemployant des colonnes de marbre et parfois des chapiteaux provenant de temples romains et d'églises chrétiennes wisigothiques. La mosquée est ensuite aggrandie à deux reprises et comporte environ 850 colonnes.
Au 13è siècle, après la Reconquista, le "site" revient au culte chrétien et une première cathédrale modeste est alors construite dans l'ancienne mosquée reconvertie , avec une chapelle royale, en enlevant des colonnes et en s'efforçant de ne pas trop dénaturer le chef-d'oeuvre formé par l'ensemble des colonnes. Une nouvelle cathédrale plus importante est construite au milieu de l'ancienne mosquée au 16è siècle et cette fois le plafond est perçé par une vraie cathédrale dans toute sa hauteur avec ses voutes, ce qui choquera Charles Quint comme on sait.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 05 Jan 2010 21:07 
J'espère m'y rendre un jour, des musulmans du monde entier s'y rendent chaque année, c'est vrai que la mosquée de Cordoue est vraiment magnifique. Je n'imagine même pas ce qu'elle serait avec les tapis au sol, savait-on de quelle couleur étaient-ils?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 05 Jan 2010 21:09 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 1438
Durand78 a écrit :
Bonjour calame,

je m'excuse pour le nouveau post ne pouvant plus éditer

Citer :
Où voyez-vous une influence architecturale byzantine dans la GM de Cordoue ?


Je m'appuie sur ceci, sur l'idée générale d'une influence (certe toute relative) byzantine:

Citer :
Une trentaine de palais furent également construits en dehors des villes dont l'architecture et la décoration sont influencées par l'art byzantin.
Citer :

Désolée pour la réponse un peu tardive, qui fait remonter un peu loin...

Vous confondez avec ce lien la dynastie Umayyade, qui règne en Syrie entre 661 et 750, et dont l'architecture reflète en effet des influences byzantines (ainsi que sassanides) et la dynastie des Umayyades d'Espagne, qui, comme son nom l'indique, règne en al-Andalus, après la fin de la dynastie umayyade. Bien qu'ayant un lien de parenté, elles sont considérées comme différentes.

Quant aux proximités entre la mosquée de Cordoue et celles du Maghreb (dans son sens actuel ;) ), vous pouvez regarder le plan de la grande mosquée de Kairouan, qui est, pour la première première phase de construction de Cordoue au moins, assez proche. (plan en T, à peu près rectangulaire, nefs perpendiculaires à la qibla). Dans l'élévation, la double arcature est vraiment très typique de Cordoue.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 05 Jan 2010 22:05 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
une vue de l'intérieur de l'ancienne mosquée, qui fait une impression d'autant plus vive que l'extérieur ne frappe pas quand on franchit le Guadalquivir et qu'on traverse la grande cour:

Image

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 06 Jan 2010 8:29 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Nov 2009 8:50
Message(s) : 596
Bonjour istar,

Citer :
La langue officielle d'Al Andalous était l'arabe classique. Il y avait une situation de disglossie , une séparation entre l'arabe classique et l'arabe dialectale.
Donc la langue la plus parléecourament et oralement par les arabes et berbères d'Al Andalous était l'arabe andalou , un dialecte faisant partie du groupe neo-arabe occidentale (comme la pluspart des anciens dialectes arabes du Maghreb de Tlemcen , Kaouroua avant l'arrivée des bédouins hilaliens). Les nombreux Espagnols convertis à l'islam , adoptés tous pratiquement l'arabe andaloue , les Chrétiens habitant à Al Andalous eux avaient gardés le droit de garder leur langue latine , mais la pluspart apprenaient l'arabe andaloue est était donc bilingues. Pareil pour les Sépharades (Juifs d'Al Andalous) avait leur langue : le Ladino , et étaient aussi bilingues en parlant l'arabe andaloue (après leur expulsion d'Espagne, les Sépharades au Maghreb étaient reconnus pour être des pros dans la musique andaloue et chantée leurs chansons en arabe andalou).

Les Berbères d'Andalousie étaient cArabes et Berbères parlaient la même langue : l'Arabe andaloue.
L'arabophonisation de l'Espagne s'est faite par l'implantation des deux peuplades..puis ensuite par la convertisation des autochtones (bon nombre d'Espagnols se sont convertis et sont devenus arabophones et furent ensuite considérés comme étant des maures).


Ma compréhension personnelle est tout à fait différente: je mets l'accents sur l'hétérogénité d'Al Andalous à la fois dans le temps et géographiquement.

Les Berbères d'Andalousie étaient concentrés plus spécialement autour de Valence et dans le delta de l'Ebre. Leur arrivée date principalement de l'époque Abasside. Je pense qu'il est possible de fortement relativiser leur degré de maitrise et de compréhension d'une des langues arabes, si l'on considère la relative maitrise des langues arabes des berbère d'afrique du nord des siècles plus tard. Je pense qu'il n'étaient pas du tout complètement arabisée, au moins les premiers siècles, en m'excusant de vous contredire si abruptement.

Les Espagnols d'origine ont adopté progressivement une des langues arabes, d'autant plus qu'il s'agissait d'une langue administrative et des élites, cela a demandé du temps , avec une forte différence ville-campagne. En se convertissant à l'Islam, de façon progressive, les Espagnols d'origine ne se sont pas mis à l'arabe andalou du jour au lendemain.

La notion "d'arabe classique" me pose problème s'agissant de l'Espagne. On a bien une langue arabe coranique fixée par le Coran. Le plus souvent, un musulman dira que cette langue n'évolue pas , ne bouge pas linguisitiquement parceque le Coran est incréé. Un non-Musulman mettra en évidence une évolution linguistique et les différences entre les textes produits à Al andalou et le Coran. Par exemple, les auteurs d'Al andalous n'hésitaient pas à incoprorer bon nombre de mots non-arabes dans leur texte et certains n'écrivait pas en arabe. On a donc un "arabe-classique" à géométrie variable à Al Andalous qui permet à certain d'affirmer que "l'arabe classique d'Al Andalous" est une vue de l'esprit.

Concernant la diglossie, si l'on considère que des siècles plus tard en afrique du Nord une bonne partie de la population n'est pas diglossique , ne pouvant maitriser la la langue "officielle". On peut se demander à quels point les masses à Al Andalous étaient éduqués selon la ville et les campgne et les époques pour être qualfiées de diglossiques. Certains textes anciens évoque des difficultés avec l'arabe "coranique" pour certains princes d'Al Anadalous , alors pour la population ? Est-ce que la situation linguisitique à Al Andalous était meilleures selon l'endroit et les époques qu'en Algérie par exemple en 1829, au niveau de la maitrise de l'arabe coranique ou d'une des langues arabes ?

Comment parler de "langue officielle" pour Al andalous alors que l'unité politique n'était pas toujour là ?(taifas, conflits)

Amicalement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 06 Jan 2010 11:04 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Sep 2009 12:38
Message(s) : 264
Localisation : France
Durand78 a écrit :
Bonjour istar,

Citer :
Ma compréhension personnelle est tout à fait différente: je mets l'accents sur l'hétérogénité d'Al Andalous à la fois dans le temps et géographiquement.

Les Berbères d'Andalousie étaient concentrés plus spécialement autour de Valence et dans le delta de l'Ebre. Leur arrivée date principalement de l'époque Abasside. Je pense qu'il est possible de fortement relativiser leur degré de maitrise et de compréhension d'une des langues arabes, si l'on considère la relative maitrise des langues arabes des berbère d'afrique du nord des siècles plus tard. Je pense qu'il n'étaient pas du tout complètement arabisée, au moins les premiers siècles, en m'excusant de vous contredire si abruptement.

Les Espagnols d'origine ont adopté progressivement une des langues arabes, d'autant plus qu'il s'agissait d'une langue administrative et des élites, cela a demandé du temps , avec une forte différence ville-campagne. En se convertissant à l'Islam, de façon progressive, les Espagnols d'origine ne se sont pas mis à l'arabe andalou du jour au lendemain.

La notion "d'arabe classique" me pose problème s'agissant de l'Espagne. On a bien une langue arabe coranique fixée par le Coran. Le plus souvent, un musulman dira que cette langue n'évolue pas , ne bouge pas linguisitiquement parceque le Coran est incréé. Un non-Musulman mettra en évidence une évolution linguistique et les différences entre les textes produits à Al andalou et le Coran. Par exemple, les auteurs d'Al andalous n'hésitaient pas à incoprorer bon nombre de mots non-arabes dans leur texte et certains n'écrivait pas en arabe. On a donc un "arabe-classique" à géométrie variable à Al Andalous qui permet à certain d'affirmer que "l'arabe classique d'Al Andalous" est une vue de l'esprit.

Concernant la diglossie, si l'on considère que des siècles plus tard en afrique du Nord une bonne partie de la population n'est pas diglossique , ne pouvant maitriser la la langue "officielle". On peut se demander à quels point les masses à Al Andalous étaient éduqués selon la ville et les campgne et les époques pour être qualfiées de diglossiques. Certains textes anciens évoque des difficultés avec l'arabe "coranique" pour certains princes d'Al Anadalous , alors pour la population ? Est-ce que la situation linguisitique à Al Andalous était meilleures selon l'endroit et les époques qu'en Algérie par exemple en 1829, au niveau de la maitrise de l'arabe coranique ou d'une des langues arabes ?

Comment parler de "langue officielle" pour Al andalous alors que l'unité politique n'était pas toujour là ?(taifas, conflits)


Vous me prenez aux mots.
Quand je vous dis que les Berbères et les Espagnols d'Andalousie se sont arabisés.
Je ne parle pars que d'un jour ils parlaient leur langues et que le lendemain ils parlaient l'arabe..je vous parle sur un temps de siècles (sur les 800 ans , si je me rapelle bien ).
Les Berbères furent surement les premiers à s'arabiser , vu qu'il n'y a pas de trace de langue "berbère" ayant été parlée en Andalousie..les Espagnols , se divisent plus , entre ceux qui étaient chrétiens et qui ont gardés leurs langues jusqu'en 1492..tout en étant bilingues pour les plus "éduqués" , les musulmans qui eux s'étaient progressivement arabisés au fil des siècles jusqu'à devenir devenir de parfaits maures et les juifs (dits "sépharades") qui à la même façon des chrétiens avaient gardés leurs langues (le ladino) même si à la suite de leur expulsion massive en 1492 , beaucoups la perdue au profit de l'arabe en Afrique du nord ou du turc ou grec dans l'empire Ottoman.

L'arabe classique était bien présent en Espagne , les textes furent tous écrit en arabe classique..d'où le phénomène de diglossie..l'arabe andaloue était utilisée comme langue courante , alors que l'arabe classique dans un registre plus soutenue et litterraire. c'est le BABA du monde arabe...inclut Al Andalus.

Je vous ais dis que la langue courament parlée était l'arabe andaloue , et non l'arabe classique (resevée au domaine literraire et scientifique)..n'est-ce pas a proprement claire? c'est le cas de n'importe quelle autre région , au Maroc encore aujourd'hui , l'arabe marocain est et reste LA langue des Marocains arabophones.

l'arabe coranique n'est qu'une forme ancienne de l'arabe , dans son environnement lithurgique.
Avant 1830 , les autochtones de l'Algérie avait des "écoles coraniques" où s'apprenait l'arabe coranique , même que dans certains villages , l'arabe coranique était transmit à l'orale par les vieux Sheikhs , qui apprenaient le coran aux enfants , l'arabe algérien dans son ensemble de l'époque était surement plus pure que celui d'aujourd'hui . C'était surement le cas en Andalousie , la Mosquée de Cordoue faisait surement office d'école coranique..où s'apprenaient les versets religieux tout simplement. Quand je vous ais dit par exemple que les Chrétiens vivant à Al Andalus étaient biligues , on prend pas en compte les enfants et les pluspart des femmes , seuls les pères de famille , agès donc , avaient des notions d'arabe andaloue surtout ceux vivant dans les villes comme Cordoue...C'est le cas aussi des Juifs , les plus éduqués des Sépharades ont écrit des livres en arabe literraire !

En ce qui concerne le concepte de "langue officielle"..les royaumes musulmans d'Andalousie avait comme langue officielle l'arabe. mais comme je vous l'ai dit , cela n'exclut pas les langues autochtones (ladino , castillan etc..) qui étaient bien présentes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 06 Jan 2010 11:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Nov 2009 8:50
Message(s) : 596
Istar,

Citer :
les Espagnols , se divisent plus , entre ceux qui étaient chrétiens et qui ont gardés leurs langues jusqu'en 1492..tout en étant bilingues pour les plus "éduqués" , les musulmans qui eux s'étaient progressivement arabisés au fil des siècles jusqu'à devenir devenir de parfaits maures


Je ne comprends pas la relation langue-religion appliquée à un espagnol. Pourquoi selon qu'il adoptera ou non l'islam, l'espagnol changera ou non de langue ?

Citer :
vu qu'il n'y a pas de trace de langue "berbère" ayant été parlée en Andalousie


si on remonte aux sources historiques de Tariq (voir le sujet Tariq dans ce forum), j'ai lu un texte d'un historien de l'Islam qui expliquait qu'un des princes d'Al Andalous parlait difficilement arabe, avec un fort accent berbère.


Citer :
L'arabe classique était bien présent en Espagne , les textes furent tous écrit en arabe classique..d'où le phénomène de diglossie..l'arabe andaloue était utilisée comme langue courante , alors que l'arabe classique dans un registre plus soutenue et litterraire. c'est le BABA du monde arabe...inclut Al Andalus.

Je vous ais dis que la langue courament parlée était l'arabe andaloue , et non l'arabe classique (resevée au domaine literraire et scientifique)..n'est-ce pas a proprement claire? c'est le cas de n'importe quelle autre région , au Maroc encore aujourd'hui , l'arabe marocain est et reste LA langue des Marocains arabophones.


Peut-on parler d'une seule langue arabe classique sur 800ans à Al Andalous ? Les texte indiquent quand-même de fortes différences dans le temps et de nombreux emprunts étrangers ? Est-ce que la langue écrite d'Averoes était exactement la même que celle de l'administration 300 ans plus tôt ou plus tard à 500 km de là ? Qu'est-ce qui aurait empécher l'adminsitration de ne pas utiliser une des langues arabes andalouses et pourquoi lui préferrrer l'arabe classique que seule une petite partie de la popluation devait comprendre ?

Citer :
c'est le BABA du monde arabe...inclut Al Andalus


Pourquou Al Andalous ne ferait pas exception ? Pourquoi ne pas mettre en avant une diglossie:
- berbère/arabe andalou
- langue de type latine/arabe andalou
- castillan/arabe andalou
Plutôt que arabe andalou/arabe classique ?

Si aujourd'hui on tentait de définir l'arabe classique, on le ferait par référence au Coran après le travail d'Othman, aux Hadith de Boukari et de Muslim. Soit en référence à une péridode postérieure au début d'Al Andalous. De plus l'arabe classique connait de nombreuses variations locales et dans le temps. Si on tente de définir "un arabe classique" à al Andalou,on remarquera de nombreuses variations selon les auteurs (de la même façon que le Français d'Huggue Capet n'a pas plus grand chose à voir avec celui de Napoléon soit 800 ans plus tard). Pour preuve, il n'est pas possible à un non-universitaire de lire Averoes ou Avicenne en version originale. De même pour les autres auteurs d'Al Andalous, à moins de passer des heures à essayer de déchiffrer mot par mot, ligne par ligne.

Amicalement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 06 Jan 2010 14:46 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Sep 2009 12:38
Message(s) : 264
Localisation : France
Citer :
Je ne comprends pas la relation langue-religion appliquée à un espagnol. Pourquoi selon qu'il adoptera ou non l'islam, l'espagnol changera ou non de langue ?


Bonne question. L'islam pousse un peu à l'arabisation il faut le dire , en plus lorsqu'il s'agit de personnes vivant dans une aglomeration importante du monde arabe comme Cordoue. l'islam favorise énormement la langue arabe (considérée comme une langue du paradis dans certains versets) , comme le judaisme le fait avec l'hébreu. Les Espagnols islamisés ont surement adoptés l'arabe andaloue dans ce contexte là ..après cela c'est fait graduellement, vous savez comme partout.


Citer :
si on remonte aux sources historiques de Tariq (voir le sujet Tariq dans ce forum), j'ai lu un texte d'un historien de l'Islam qui expliquait qu'un des princes d'Al Andalous parlait difficilement arabe, avec un fort accent berbère.


Si vous voulez mon avis :) pour moi , l'arabe marocain est en quelque sorte de l'arabe parlé avec un accent berbère...même si le dialecte est fondamentalement arabe , l'accent marocain dérive de celui du berbère. par contre , l'arabe andaloue était d'une par moins "bédouin" que l'arabe maghrébin d'aujourd'hui et d'autre part beaucoups plus citadin et avec une phonétique plus proche de l'arabe des grandes villes comme LeCaire ou Damas.


Citer :
Peut-on parler d'une seule langue arabe classique sur 800ans à Al Andalous ? Les texte indiquent quand-même de fortes différences dans le temps et de nombreux emprunts étrangers ? Est-ce que la langue écrite d'Averoes était exactement la même que celle de l'administration 300 ans plus tôt ou plus tard à 500 km de là ? Qu'est-ce qui aurait empécher l'adminsitration de ne pas utiliser une des langues arabes andalouses et pourquoi lui préferrrer l'arabe classique que seule une petite partie de la popluation devait comprendre ?


La différence fondamentale entre l'arabe dialectale et l'arabe literraire est la grammaire.
L'arabe literraire ou classique est truffée de déclinaisons , styles et formes grammaticales complètement supprimés dans les dialectes (que ce soit l'algérien , le libanais , le saoudien ou le tunisien). C'est un peu comme ancien français vs français !

L'arabe literraire s'enrichissait de mots latins , grecs , perses etc...
mais la forme restée la même , je ne sais plus qui a introduit l'arabe literraire en Andalousie , mais il me semble que ce sont les écrivains de l'empire Ommeyade qui l'avaient officialisé depuis longtemps et ensuite introduite en Andalousie , par la suite elle s'est enrichit par les apports des Syriens venus s'installer à Cordoue.

Et bien l'arabe andaloue est un dialecte : et les dialectes ne sont jamais mis à l'écrit.
car ils sont considérés ou étaient considérés comme étant des "batardisations" de l'arabe classique. Or biensûr c'est faux , ce sont les langues maternelles des populations ..mais ça les intellectuels arabophones ne l'acceptaient et même ajourd'hui ne l'acceptent pas comme ça.


Citer :
Pourquou Al Andalous ne ferait pas exception ? Pourquoi ne pas mettre en avant une diglossie:
- berbère/arabe andalou
- langue de type latine/arabe andalou
- castillan/arabe andalou
Plutôt que arabe andalou/arabe classique ?

Si aujourd'hui on tentait de définir l'arabe classique, on le ferait par référence au Coran après le travail d'Othman, aux Hadith de Boukari et de Muslim. Soit en référence à une péridode postérieure au début d'Al Andalous. De plus l'arabe classique connait de nombreuses variations locales et dans le temps. Si on tente de définir "un arabe classique" à al Andalou,on remarquera de nombreuses variations selon les auteurs (de la même façon que le Français d'Huggue Capet n'a pas plus grand chose à voir avec celui de Napoléon soit 800 ans plus tard). Pour preuve, il n'est pas possible à un non-universitaire de lire Averoes ou Avicenne en version originale. De même pour les autres auteurs d'Al Andalous, à moins de passer des heures à essayer de déchiffrer mot par mot, ligne par ligne.


Bien :
-berbère/arabe andalou
- langue de type latine/arabe andalou
- castillan/arabe andalou
C'est du bilinguisme.
La diglossie de l'arabe se faisait entre dialecte et classique
Le castillan et le berbère ne sont pas des parties de l'arabe , ce sont des langues indépendantes les unes des autres , alors que pour les écrivains arabophones , l'arabe classique était la mère et la << maîtresse>> de l'arabe dialecte tout simplement.

vous avez raison pour la variation dans le temps entre "arabe classique" moderne et "arabe classique" du moyen-âge. c'est un peu comme ancien français vs français d'époque et puis le français moderne que nous parlons vous et moi. d'ailleurs , certaines parties de l'arabe coranique ne sont possibles à traduire qu'en utilisant l'araméen voir l'hébreu..car trop anciennes , trop archaïques voir tout simplement imcomprehensibles, même pour les meilleurs expert en langue arabe , n'est-ce pas le cas en français? comment pourrait-on traduire un texte de très vieux roman (ancêtre du français) , sans s'aider du latin? voir des autres langues romanes?.

Amicalement[/quote]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La mosquée de Cordoue
Message Publié : 06 Jan 2010 16:12 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 06 Nov 2009 8:50
Message(s) : 596
Istar,

merci pour les explications.

Amicalement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB