Nous sommes actuellement le 04 Juil 2020 23:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Les mariages "mixtes"
Message Publié : 27 Août 2010 17:50 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 23
Voilà, depuis quelques temps une question tourne dans ma tête: les mariages mixtes en Islam au cours de l'Histoire...
Dans quelle mesure y-en a t-il eu? dans quels contextes? Plutôt dans quels régions [sachant que la question qui me trottait dans la tête concernée plus les pays du Mashrek que le Maghreb, mais je suis curieuse en général :wink:]? A quelle époque? Assiste t-on à des mariages Occident/Orient? ou alors restons nous plus dans le contexte chrétiens d'Orient et musulmans? Est-ce que certaines communautés favorisent ce genre de mariage ou alors y a t-il une préférence pour rester dans la sienne?
Enfin voilà tant de questions qui me parcourent l'esprit en ce moment.

Si vous avez des réponses, peu importe la période historique... merci :wink:

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 13:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Mai 2010 14:10
Message(s) : 12
Au XIXème siècle, la fascination de l'Occident pour les pays orientaux attirent de nombreux hommes sur les rivages méditerranéens. En particulier, dès les années 1820-1830 (me semble-t-il, je ne suis pas sûre de ces dates), les saints-simoniens sont présents en Orient (Égypte, Algérie, ...).

L'exemple d'Ismayl Urbain peut peut-être correspondre à ce que vous recherchez. Ce saint-simonien a développé une passion profonde pour l'Orient et l'Islam, il apprend l'arabe et se converti, changeant son prénom originel, Thomas, en Ismayl. Il épouse une Algérienne en 1840, et aura d'elle une fille.

Ce mariage ne fut pas très bien accepté par les communautés catholiques (la mère était musulmane, et Ismayl dut se résoudre à faire baptiser sa fille).

Vous trouverez dans cette période d'autres exemples d'orientalistes européens se convertissant à l'Islam et épousant des femmes musulmanes.

Il y a aussi l'exemple, au XXème siècle, de l'écrivain Albert Memmi, né en 1920 en Tunisie d'un père juif d'origine italienne et d'une mère berbère.

Ces exemples correspondent-ils à ce que vous recherchez?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 16:32 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 23
Merci! C'est une réponse à mes questions. :wink:
J'aurai également voulu savoir si c'est une tendance contemporaine ou si nous en avons d'autres exemples à d'autres périodes?

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 16:53 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 1446
En tout cas c'est un cas prévu dans les lois. Je me souviens que l'article "dhimmis" de l'encyclopédie de l'Islam² indique que les enfants issus de mariages mixtes appartenaient à la communauté musulmane, mais je ne sais plus s'il parle de périodes particulières (et je ne l'ai pas sous la main :oops: ).*

EDIT. Je complète sur cet aspect juridique avec quelques indications du dictionnaire historique de l'Islam des Sourdel, article "mariage"
Citer :
D'autres interdictions concernent soit la parenté de lait, soit la confession des personnes en cause : en effet, si un musulman peut épouser une tributaire, l'inverse n'est pas vrai, car une musulmane ne doit pas se trouver sous l'autorité d'un infidèle, même "protégé".


Dernière édition par Calame le 28 Août 2010 17:01, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 16:59 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Août 2010 17:01
Message(s) : 27
Localisation : Paris
Il y eut également de nombreux mariages entre hindous et musulmans sous la période moghol ( exception faite du règne d'Aurangzeb ) et notamment sous Akbar. Ces nouveaux conquérants venants de faite d'Asie centrale, il leur fallait tisser des liens plus étroits avec les "autochtones", il y eut notamment de nombreux mariages avec les princesses/princes rajputes.

_________________
"Dieu est mort." Nietzsche
"Le barbare est celui qui croit en la barbarie." C. Levi-Strauss


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 19:04 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 23
calame a écrit :
En tout cas c'est un cas prévu dans les lois. Je me souviens que l'article "dhimmis" de l'encyclopédie de l'Islam² indique que les enfants issus de mariages mixtes appartenaient à la communauté musulmane, mais je ne sais plus s'il parle de périodes particulières (et je ne l'ai pas sous la main :oops: ).*

EDIT. Je complète sur cet aspect juridique avec quelques indications du dictionnaire historique de l'Islam des Sourdel, article "mariage"
Citer :
D'autres interdictions concernent soit la parenté de lait, soit la confession des personnes en cause : en effet, si un musulman peut épouser une tributaire, l'inverse n'est pas vrai, car une musulmane ne doit pas se trouver sous l'autorité d'un infidèle, même "protégé".


Merci :wink: j'avais connaissance du fait que c'était autorisé pour les hommes de le faire mais je me demandais dans quelles proportions.
ça me fait l'impression d'être une manière d'étendre l'Islam.

Arjuna a écrit :
Il y eut également de nombreux mariages entre hindous et musulmans sous la période moghol ( exception faite du règne d'Aurangzeb ) et notamment sous Akbar. Ces nouveaux conquérants venants de faite d'Asie centrale, il leur fallait tisser des liens plus étroits avec les "autochtones", il y eut notamment de nombreux mariages avec les princesses/princes rajputes.


Merci, je n'avais aucune connaissance à ce sujet :P

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 19:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Jan 2009 16:21
Message(s) : 21
Chebja a écrit :
Merci! C'est une réponse à mes questions. :wink:
J'aurai également voulu savoir si c'est une tendance contemporaine ou si nous en avons d'autres exemples à d'autres périodes?


Je vois autour de moi quand même peu de mariages mixtes (ethniquement parlant) pour cause de nationalisme, combien de fois ai-je entendu des "non il est pas Marocain,non il est pas
Berbère, non il n'est pas Pakistanais, ou pas de la même tribu. "
Je trouve ça très dommage d'autant plus que le nationalisme n'a pas de place dans la religion musulmane.
Mais heureusement, il y en a quand même!!

Peut-être il y a t-il une explication historique


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 19:40 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 23
je parlais entre non musulmans et musulmans, entre musulmans il y a des petites subtilités en fonction des différentes branches, de l'appartenance à un groupe particulier (je pense aux kurdes), ...

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 20:07 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Jan 2009 16:21
Message(s) : 21
Chebja a écrit :
je parlais entre non musulmans et musulmans, entre musulmans il y a des petites subtilités en fonction des différentes branches, de l'appartenance à un groupe particulier (je pense aux kurdes), ...


Ah pardon mixité religieuse désolée :oops: (Si on peut retirer mon post alors)
Donc oui bien sûr qu'il y en a eu mais comme dit au dessus seulement entre musulmans et juives ou chrétiennes et les musulmanes doivent marier des musulmans pour préserver leurs droits maritals.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 20:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 882
Il n'en demeure pas moins que les mariages mixtes incluant une musulmane et un non-musulman restent mals vus (c'est parfois un euphémisme...) par la famille de la musulmane, et plus largement par sa communauté.
Y a t-il un ou plusieurs versets qui traitent précisément de ce cas, car l'argument avancé pour refuser un mariage mixte musulmane/non-musulman est : "le Coran l'interdit" ?

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 21:29 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Jan 2009 16:21
Message(s) : 21
En premier lieu le terme non-musulman est un peu erroné on dit kaffir donc non-croyant entre autres.
Pour l'interdiction des marriages entre musulmanes et non-croyants :

«Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi » (Coran,2:221)
et
«Ô vous qui avez cru! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites (en tant qu'épouses) pour eux, et eux non plus ne sont pas licites (en tant qu'époux) pour elles.» (Coran,60: 10).

Pour le tafsir il vaut mieux voir Ibn Kathir ou Ibn Abbas. En gros il s'agit de préserver les droits de la femme musulmane comme le mahr (cadeau de marriage), le divorce, ses biens et maintenance financière.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 28 Août 2010 21:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 2009 17:55
Message(s) : 882
sisy a écrit :
En premier lieu le terme non-musulman est un peu erroné on dit kaffir donc non-croyant entre autres.
Pour l'interdiction des marriages entre musulmanes et non-croyants :

«Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant
qu'ils n'auront pas la foi » (Coran,2:221)
et
«Ô vous qui avez cru! Quand les croyantes viennent à vous en
émigrées, éprouvez-les; Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez
qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont
pas licites (en tant qu'épouses) pour eux, et eux non plus ne sont pas licites (en
tant qu'époux) pour elles.» (Coran,60: 10).

Pour le tafsir il vaut mieux voir Ibn Kathir ou Ibn Abbas. En gros il s'agit de préserver les droits de la femme musulmane comme le mahr (cadeau de marriage), le divorce, ses biens et maintenance financière.



Pour le terme de kaffir je le savais, mais j'ai préféré mettre non-musulman pour que tout le monde saisisse. Merci pour les références.

_________________
[...] Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants...

Renaud, Mistral gagnant, 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 29 Août 2010 9:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 23
sisy a écrit :
Chebja a écrit :
je parlais entre non musulmans et musulmans, entre musulmans il y a des petites subtilités en fonction des différentes branches, de l'appartenance à un groupe particulier (je pense aux kurdes), ...


Ah pardon mixité religieuse désolée :oops: (Si on peut retirer mon post alors)
Donc oui bien sûr qu'il y en a eu mais comme dit au dessus seulement entre musulmans et juives ou chrétiennes et les musulmanes doivent marier des musulmans pour préserver leurs droits maritals.

Non, c'est intéressant de préciser qu'il est aussi difficile de se marier entre les différentes communautés alors qu'il s'agit, au fond, du même Livre :wink:

Si je résume ce que vous avez écrit, un musulman peut épouser une non-musulmane mais une musulmane ne pourra pas ou presque pas le faire.
La femme non-musulmane doit elle se convertir à l'Islam? ou juste, ses enfants seront musulmans?

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 29 Août 2010 15:55 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 2000
Localisation : Nanterre
Chebja a écrit :
Non, c'est intéressant de préciser qu'il est aussi difficile de se marier entre les différentes communautés alors qu'il s'agit, au fond, du même Livre
Pour bien comprendre la situation, je pense qu'il faut bien réaliser que nous n'avons pas affaire à des religions dans le sens moderne du terme. L'islam ressemble davantage à un système juridique et social. Indépendamment de toute considération sur les croyances personnelles, un musulman est d'abord quelqu'un qui obéit à la loi de l'islam, et en cas de litige à recours à des juges de droit musulman. Cette définition est effective durant toute l'histoire des empires musulmans, et à mon avis, elle n'est remise en question qu'avec... l'immigration massive vers l'Europe au début des années 70 ! :wink:

Dans le monde islamique, il y a personnalisation des lois. C'est-à-dire que les Musulmans peuvent cohabiter avec d'autres gens du Livres - Juifs, Chrétiens, mais aussi Sabéens, Mazdéens... La notion de gens du Livre est proprement coranique - elle n'a pas de sens, contrairement à ce que l'on entend souvent, pour les Chrétiens et les Juifs. Pour les affaires internes, chaque communauté utilise son propre droit. Tous les rapports entre communautés sont gérées par le droit musulman, les membres des autres communautés (dhimmi) devant toujours être en situation d'infériorité par rapport aux musulmans.

Dans le cas d'un couple, la question est de savoir quel sera le statut juridique de ce couple et des enfants, donc potentiellement de la tribu descendra. Comme d'après le Coran, les hommes ont autorité sur les femmes, c'est le statut du mari qui est déterminant. Il est donc impossible qu'une musulmane épouse un non-musulman, car cela voudrait dire que la communauté musulmane perd un de ses membres. À l'opposé, quand le mari est musulman, la religion de la femme importe peu, et les enfants qui en descendront seront musulmans de droit.

Citer :
La femme non-musulmane doit elle se convertir à l'Islam? ou juste, ses enfants seront musulmans?
Il n'y a pas à ma connaissance d'obligation pour la femme de se convertir à l'islam. Toutefois, on peut imaginer que pratiquer son culte pouvait être extrêmement difficile : pour une chrétienne, il ne devait pas être évident d'aller à l'église, et d'avoir des contacts avec un prêtre. Le mari était également libre de faire toute sorte de pression physique ou psychologique pour obtenir la conversion.

Dans le cadre de la piraterie barbaresque, on a les témoignages de femmes forcées à se convertir, souvent au moment d'épouser leur maître, qui les tient déjà en esclavage. Il s'agit probablement de couper définitivement ces femmes de leur communauté d'origine : un converti n'est en effet plus rachetable par les puissances occidentales, qui d'ailleurs ne cherchent pas à le récupérer.

Pour finir, il faut signaler que le mariage mixte n'est pas le seul type d'union. Il ne faut pas oublier qu'un musulman peut avoir un nombre infini d'esclaves concubines, et que c'est pour alimenter le marché des harems que les marchands d'esclaves cherchaient des femmes, chrétiennes notamment. Cela a eu une grande importance en particulier dans l'empire Ottoman, car, à l'exception de ses quatre épouses et de la reine-mère, toutes les femmes du harem du sultan étaient des esclaves, en général non musulmanes.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: les mariages "mixtes"
Message Publié : 29 Août 2010 16:04 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 23
Nebuchadnezar a écrit :

Dans le cadre de la piraterie barbaresque, on a les témoignages de femmes forcées à se convertir, souvent au moment d'épouser leur maître, qui les tient déjà en esclavage. Il s'agit probablement de couper définitivement ces femmes de leur communauté d'origine : un converti n'est en effet plus rachetable par les puissances occidentales, qui d'ailleurs ne cherchent pas à le récupérer.


Un de mes professeurs nous avait dit que les chrétiens partaient en Espagne chercher les femmes chrétiennes enlevées par les musulmans dans le but de les ramener à la "vrai foi". Ce 'nétait pas l'objet premier du cours et ça n'a pas été développé.


Nebuchadnezar a écrit :
Pour finir, il faut signaler que le mariage mixte n'est pas le seul type d'union. Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi les relations maîtres-esclaves.

De ces relations je ne sais rien, alors si vous pouvez éclairer ma lanterne, je suis toute ouïe. :wink:

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB