Nous sommes actuellement le 26 Fév 2021 10:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 03 Avr 2008 17:06 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Sep 2005 13:22
Message(s) : 36
Localisation : Saint-Ouen (93400)
Bonjour à vous tous,

Je recherche des informations concernant la marine impériale russe durant l'année 1868 : organisation du ministère de la marine impériale, organisation de la marine impériale, liste des bâtiments, liste des officiers généraux (contre-amiraux, vice-amiraux, amiraux) ?

Je vous remercie par avance pour votre aide.

Bien sincèrement.

David Mieuzé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2008 10:48 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Juil 2007 23:11
Message(s) : 153
En 1862 la marine russe se composait principalement de navires en bois à mature propulsés par hélice:navires de ligne, corvettes, frégates, avisos, canonniéres....
Les batiments à voile étaient progressivement abandonnés.
Les effectifs étant en 1862 de 3 vaisseaux de bataille à 3 ponts, six à deux ponts, 7 frégates en état de naviguer + 2 en construction et 2 en finition, 18 corvettes plus 2 en cours de finition et une en construction.
On ne construisait pratiquement plus de batiment à voile en 1862.
Ces batiments étaient essentiellement basés en baltique, quelques uns étaient en Méditerrannée ou ils étaient dépendants pour la maintenance et les accés aux ports du bon vouloir des états de la région.
Un petit nombre était basé en asie, dans la pacifique avec pour base principale Vladivostok.
En mer noire il n'y avait pratiquement plus de flotte depuis le traité de paris consécutif à la guerre de Crimée qui limitait la flotte à 6 navires à vapeur ne devant pas depasser 50 métres et de 800 tonnes maximum.
Les bases les plus importantes étant;
en mer noire, Sébastopol qui se relevait lentement des destructions du siége de 1854/55
Odessa grand port civil et militaire
En Baltique: Kronstadt port militaire de St Petersbourg
Revel, Libau dans les état baltes, importantes car moins bloquées par la glace en hiver contrairement à Kronstadt, et Elsinfjord en Finlande.
En mer blanche Arkangeslk mais quasiment inutilisée par la flotte de guerre à l'époque.
Dans le Pacifique Vladivostok, base et arsenal fortifié mais encombré par les glaces une partie de l'année.

En 1860 la flotte Russe se compose de:

Navires à 3 ponts
IMPERATOR 1860 5426 tonnes 111 canons en Baltique
NICOLAI I

SINOP 1860 5585 Tonnes 131 canons en Baltique
TSESSAREWITCH 1860 5850 Tonnes 135 canons en Baltique


Navire à 2 ponts
CONSTANTIN Converti à vapeur en 1856, 3697 T, 74 canons Baltique
GANGUT " " " " 1859, 3814 T, 81 canons baltique
OREL " " " " 1856, 3713 T, 74 canons Baltique
RETVISAN " " " " 1857, 3823 T, 84 canons, Baltique
VIBORG " " " " 1855, 3505 T, 74 canons, Baltique
VOLA " " " " 1858, 3814 T, 84 canons, Baltique

Frégates à Helice
Alexander Nevsky, Dmitri Donskoi, General Admiral, Gromoboi, Ilia Murometz,Oleg,Osliabia, Persesviet,Svietlana,Bayan, Bogatyr, Boyarin,Griden, Kalevala, Kinda, Krechet, Novik, Posadnik,Rhys, Sokol,Udav, Vepr, Voievoda, Vol, Volk,Yastreb, Zubr.
entre 800 et 4500 tonnes (nesky) ou 6000 T ! General Admiral; Construites en Russie, mais aussi aux USA et en France (Bordeaux),
Les frégates Donskoi, admiral, Gromoboi, oleg Oslabia et Krechet sont prévues pour la méditerrannée,
Bagatyr, Kalevala, Griden, Kinda, Novik, Posadnik, pour le pacifique
RHYS, Udav, vepr,Volsk, Yasteb et Zurb pour la mer noire

Sloop à vapeur
Abreck (pacifique), Djigit (baltique), Gaidamak (Pacifique), Najezdnik (pacifique), Opritchnich (pacifique), Razboinik (pacifique), Strenick (pacifique), Vsanick en refonte.


Les premiers combats entre cuirassés et la destruction en 1855 des forts qui défendaient l'entrée du Dniepr par des batiments cuirassés eurent des repercutions sur la pensée navale russe, dés 1862 2 frégates en bois furent refondues pour être transformées en navires cuirassés:
Sevastopol de 6130 T et Petropavlovsk de 6040 T, ils entrerent en service en 1865 pour la flotte de la baltique
En 1863 fut construit un batiment cuirassé de défense cotiére chez Thames Iron en Angleterre, batiment de 3277 t se propulsant à 9 noeuds le PERVENETZ, il fut suivi de 2 autres les KREML et le NETRON MENYA construits en russie entre 1863 et 1865. Les machines des 2 batiments construits en russie ayant été prélevées sur des frégates existantes, les Russes ne maitrisant pas encore la construction des moteurs.

Si la suite vous interesse faite signe parce qu'il y a encore du travail!

Bonne journée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2008 16:38 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Sep 2005 13:22
Message(s) : 36
Localisation : Saint-Ouen (93400)
Bonjour,

Merci pour votre réponse très complète.

Très intéressé par la suite.

Merci par avance.

David Mieuzé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2008 22:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Juil 2007 23:11
Message(s) : 153
Bon, puisque la suite vous intéresse allons y, mais je vous informe que celà va être un peu long.

Les Cuirassés de 1862 à 1866

Aprés la transformation des frégates Sevastopol et Petropavlovsk, la Russie fit l'acquisition d'un cuirassé de défense cotiére en Grande bretagne aux chantiers Thames Iron. le PERVENETZ
Mis en chantier en 1862, lancé en 1863 et entré en service en 1863 Construit en fer il jaugeait 3277 tonnes, filait à 9 noeuds et était propulsé par une machine à une hélice.
Protégé par un blindage latéral de 110 mm en fer, il était armé de canons de 34 livres lisses, plus tard il sera équipé avec des piéces rayées de 200 mm et 4 de 150 mm ainsi que de canons revolver. Son équipage étant de 395 hommes au départ puis de 170 à 190 aprés refonte.
Il avait trois mats et un fort éperon.
Il fut suffisament apprécié par l'amirauté pour servir de modéle à 2 autres batiments qui furent construit presque à l'identique de 1863 à 1866, mais cette fois en russie
Le KREML aux chantiers de la baltique
Le NETRON MENYA aux chantiers Mitchell à St Petersbourg.
Le dernier fut refondu différemment puisqu'il fut réarmé avec 14 piéces rayées de 200 mm.

A la suite de ces 3 navires, en 1864 fut mis en chantier aux chantiers Mitchell de St Petersbourg le KNIATZ POJARSKI, Cuirassé à batterie centrale de 4506 tonnes (5138 à pleine charge) plus apte à la haute mer.
Filant 11 noeuds 7, propulsé par une machine de 2835 chevaux vapeurs, il ne disposait plus d'un fort éperon mais d'une étrave droite. Doté de 3 mats et d'une cheminée, protégé par un blindage de 110 mm, il était armé de 8 piéces de 200 mm et 2 de 150 mm. Il fut plus tard équipé de 2 tubes lance torpilles sous la ligne de flottaison.
Son équipage étant de 455 hommes.
Il entra en service en 1870.

En 1866 fut mis en chantier un navire qui devait se réferer à un navire Britannique révolutionnaire le "captain". Ce batiment Anglais avait la particularité d'avoir 2 tourelles fortement armées mais les ponts sur lesquels se trouvaient les tourelles avaient le défaut d'être trés basses. C'est en partie pour cela que ce batiment connu une fin dramatique en 1871 quand il chavira au large du Finistére avec tout son équipage.
Bien évidemment ces faits une fois connus en Russie entrainérent une modification radicale du projet Russe. En conséquence ce fut un batiment totalement différent qui vit le jour.
Le MININ se vit transformé en croiseur cuirassé de 6136 tonnes, filant 14 noeuds et équipé d'une machine de 5290 CV. Le blindage étant épais de 160 à 180 mm, l'armement de 4 piéces de 200 mm, de 12 de 155, et de 4 de 85, avec 8 canons revolver de 25 mm, 2 tubes lances torpilles et 2 canots à torpilles portées.
Il entrera en service en 1878 car toutes ces modifications avaient allongé les délais de construction.
Equipage de 545 hommes.

En paralléle avec ces batiments les Russes furent trés intéressés par le monitor qui avait vu le jour aux USA pendant la guerre de secession et avait participé au premier combat entre cuirassé. Ce type de batiment trés bas sur l'eau avec une tourelle unique à 1 à 2 canon semblait trés interessant pour protéger les cotes.
10 furent construit dans divers chantier aussi bien russes que belges (Cockerill), mis en chantier la même années,1863 ils devirent opérationnels en 1866.
BRONENNOSETZ Carr et mac Pherson St Petersbourg
EDINOROG Galernii
KOLDUN Cockerill
LATNIK Carr et Mac Pherson St Petersbourg
LAVA Chantiers de la baltique
PERUN Chantiers de la baltique
STRYELETZ Galernii
TIFON Nouvelle Amirauté
URAGAN Nouvelle amirauté
VYESHTCHUN Cockerill

Ceux produit en Belgique furent en piéces détachés et montés en Russie (Cockerill)

déplaçant 1565 tonnes, long de 61 métres, large de 14 avec un tirant d'eau de 3,5 à 3,9 métres, ils filaient entre 6,5 et 8 noeuds avec des machines de 340 à 530 selon les constructeurs.
Le blindage etait composé de plaques de 25 mm
Coté de 220 à 75 mm, tourelle de 260 mm, poste de commandement placé au dessus de la tourelle de 200 mm.
Armement 2 canons de 220 mm lisses, remplacé ensuite par des pîéces rayés de même calibre
plus 4 canons de 45 mm.
équipage de 111 hommes

A suivre.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2008 23:02 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 811
Localisation : région de Meaux
Bigre, d'où tenez vous toutes ces informations ?

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2008 23:26 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Juil 2007 23:11
Message(s) : 153
Suite des cuirassés 1862 à 1867.

En 1863 fut construit le SMERCH dont la conception se rapprochait du cuirassé cotier danois Rolf Krake. Contrairement à la précedente serie qui tenait trés mal la mer car trés bas sur l'eau, le Smertch avait une coque adaptée au large et 2 tourelles.
Déplaçant 1460 tonnes, filant 8 noeuds avec 2 moteurs developpant 700 cv et 2 hélices;
Blindé à 110 mm sur les flancs et entre 110 et 155 mm au niveau des tourelles.
Armé de 4 piéces de 60 livres en 2 tourelles double, il sera réarmé de piéces de 220 mm rayées et de 4 canons revolver de 25mm.
Equipage de 155 hommes.Et nouveauté il avait 2 mats à voile et un pont blindé de 25 mm.

Le Smerch étant bien superieur pour ses capacités nautiques, l'amirauté fit mettre en chantier une serie de deux batiments plus importants, le CHARODEIKA et le RUSSALKA sur le même schéma. Mise en chantier 1866, lancement 1867, entrée en service 1868.
Construits aux chantiers Mitchell à St Petersbourg.
Jaugeant 2100 tonnes, équipés de 2 tourelles armées de piéces de 220 mm, blindés à 110 mm sur les cotés et à 155 mm aux tourelles et certaines sources leurs donnent un pont blindé de 25 mm. Ils étaient propulsés par des moteurs developpant 875 cv et filaient 8,5 noeuds. Ils étaient équipés de 2 mats à voile.
Equipage de 178 hommes.

A la même époque furent mis en chantier les deux cuirassés à tourelles de défense cotiére de la classe AMIRAL LAZAREV, l'Amiral Lazarev et l'Amiral Greg aux chantiers Carr et Mac Pherson de St Petersbourg.
D'un déplacement de 3850 Tonnes et de 3768, ils étaient équipés de 3 tourelles et d'un pont avant surélevé pour permettre une meilleure tenue en mer.
Dotés de 3 mats et d'une grosse cheminée, d'une vraie passerelle de commandement, ils étaient à l'époque parmi les plus modernes et les plus achevés de ce type.
Filant entre 10,5 et 11 noeuds, propulsés par une machine de 2020cv, ils étaient armés de 6 piéces de 220 mm d'un blindage de 110 mm et de tourelles de 125 mm.
Equipages de 269 hommes.


En 1867 seront mis en chantier les batiments de la classe Amiral CHICHAGOV, l'amiral Chicagov et l'amiral spiridov, à peu prés identiques au précedent mais à deux tourelles
Jaugeant 3925 et 3851 tonnes, filmant 10,5 noeuds équipés de machines de 2030 cv
Blindés à 155 mm, tourelle du spiridov 175 mm.
équipage de 260 hommes
armement identique au précedents.

A suivre....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Août 2008 23:35 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Juil 2007 23:11
Message(s) : 153
Liber censualis a écrit :
Bigre, d'où tenez vous toutes ces informations ?


D'une montagne de livres sur le sujet, mes étagéres en sont surchargés.
mais si vous voulez une bonne reférence essayez les Edition Conway "all the fighting ships", c'est en anglais mais c'est une mine d'information de 1850 à nos jour sur toutes les flottes du monde avec photos et dessins en quantité. 5 tomes de 450 pages.

Salutations


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2008 15:29 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Sep 2005 13:22
Message(s) : 36
Localisation : Saint-Ouen (93400)
Encore merci pour la suite ....

Concernant les personnages (amiraux, officiers, etc ...), avez vous des informations sur ce sujet ?

Merci par avance.

Bien sincèrement.

David Mieuzé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2008 18:35 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Juil 2007 23:11
Message(s) : 153
David Mieuzé a écrit :
Encore merci pour la suite ....

Concernant les personnages (amiraux, officiers, etc ...), avez vous des informations sur ce sujet ?

Merci par avance.

Bien sincèrement.

David Mieuzé.


Si on reste cadré sur la date autour de 1868?
Et bien on a le grand Duc Constantin Nicolaïevitch qui est un frére du tsar Alexandre II, et qui a rang de général-amiral (tradition russe ou on mélange un peu les genres, pas toujours trés efficace comme systéme...)
Assez bon organisateur, il entreprend des réformes aprés le traité de Paris, et modernise la flotte. Il réduit les effectifs plétoriques du ministére qui plombent toute réforme, réduit les garnisons des zones cotiéres dont il ne voyait guére l'utilité et qui coutaient cher afin de concentrer les efforts financiers sur les navires et la formation des équipages à la haute mer.

Il encouragea de nouveaux officiers généraux prometteurs tel que:
Andrei Popov commandant d'escadre et créateur des fameux cuirassés circulaires de défense cotiére (engins... hum.... comment dire?.. surprenants.) utilisés en mer noire, futur commandant de la flotte en mer noire
Ivan Shestakov
Grigori Butakov, créateur de l'école supérieure de formation technique de de la marine de la baltique afin de ne plus dépendre de techniciens étrangers pour le domaine de la motorisation.
Ivan Likhachev futur chef de l'escadre du pacifique qui en 1861 avec 10 navires à vapeur fit pression sur le gouvernement chinois pour soutenir un négociation en cours concernat le tracé des frontiéres.
Voim Rimsky Korsakov, chef d'escadre qui entrepris la modification du corps des cadets de la marine
stepan Lesovsky, amiral qui entrepris en 1863 une croisiére en atlantique nord avec 6 batiments à vapeurs et remonta les côtes des USA suite à des problémes diplomatiques graves avec la grande Bretagne, alors qu'au même moment l'amiral Popov faisait la même chose sur les cotes Ouest des Usa. Ces deux manoeuvres ayant pour but de faire comprendre à Londres qu'en cas de guerre la flotte russe existait bel et bien et qu'elle était capable d'aller trés loin et en nombre.
Konstantin Pilkin futur amiral, trés impressionné par les effets des mines lors de la guerre de secession il entrepris d'en faire une arme savante et de doter la flotte d'experts et d'excellents techniciens dans ce domaine.Domaine qui restera et reste une spécialité russe. les allemands et les turcs l'apprendrons à leurs dépens.

Entre 1860 et 1870 de réels efforts sont fait pour de longues croisiéres et dans la formation au large des équipages et des officiers .Ceci est rendu possible par l'évolution technique des navires mais aussi les progrés de la médecine et de la conservation des aliments qui évitent le scorbut et diverses maladies qui décimaient autrefois les équipages.De ce fait les escadres Russes ne sont plus confinées à des mois de l'année dans des casernements à terre du fait des glaces comme c'était le cas dans la flotte de Nicolas 1er en baltique.
En 1864 interdiction de pratiquer les châtiments corporels dans la marine (encore en usage dans l'armée de terre anglaise lors de la 1ére guerre mondiale!)
Obligation de 7 ans de service pour monter en grade dans les rangs subalternes.
Création du collége naval nicolaevsky



a la fin des années 1870 la flotte russe devint une des plus puissante de monde car considérée comme au 3éme rang mondial.

A suivre......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Août 2008 9:20 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Sep 2005 13:22
Message(s) : 36
Localisation : Saint-Ouen (93400)
Bonjour,

Voici ce que j'ai en ma possession concernant les autorités de la marine impériale durant l'année 1868 :

Département de la marine impériale

Monsieur le vice-amiral (vitse-admiral, 17 avril 1862) Nicolaï Karlovitch Krabbe, aide de camp général de l’empereur le 26 septembre 1856, chargé de la gérance du département de la marine impériale le 19 septembre 1860.
Monsieur , directeur de la chancellerie le 18.
Monsieur le contre-amiral (kontr-admiral, 18) prince Mikhaïl Galitzine, chef du département du personnel le 18.
Monsieur le vice-amiral (18) Semen Ilitch Zelenoï, directeur du département hydrographique le 1855.
Monsieur le conseiller d’Etat actuel von Schultz, directeur du département du commissariat le 18.
Monsieur le conseiller d’Etat actuel docteur , directeur du service sanitaire de la marine impériale le 18.
Monsieur le contre-amiral (18) , directeur des constructions navales le 18.
Monsieur le lieutenant-général (18) , directeur de l’artillerie navale le 18.
Monsieur le conseiller d’Etat actuel P. Glebov, auditeur général de la marine et de la flotte impériales le 18.
Monsieur l’amiral (admiral, 26 août 1856) Ivan Petrovitch Iépantchine, président du tribunal suprême militaire de la marine impériale le 186.
Monsieur le Nikolaï Mikhaïlovitch Baranov, directeur du musée impérial de la marine de Saint-Petersbourg le 31 décembre 1866.

Marine impériale

Son altesse impériale l’amiral (admiral, 22 août 1831) puis amiral-général (general-admiral, 9 septembre 1855) Constantin Nicolaïevitch Romanov-Holstein-Gottorp, grand-duc de Russie, frère de sa majesté l’empereur Alexandre II, aide de camp général de l’empereur le 26 novembre 1852, président du conseil de l’Empire le 1er janvier 1865, il est également commandant en chef de la flotte impériale, chef du corps des cadets de la marine impériale et ministre secrétaire d’Etat de la marine impériale depuis le 23 février 1855.

Monsieur le vice-amiral (vitse-admiral, 18) E. von Behrens, commandant en chef de la flotte de la Baltique le 18.
Monsieur le vice-amiral (18) Appolinarij Aleksandrovitch Zarine, commandant en chef de la flotte de la Baltique le 18.
Monsieur le contre-amiral (kontr-admiral, 18) Grigori Ivanovitch Boutakov, commandant l’escadre cuirassé de la flotte de la Baltique le 1867.
Monsieur le contre-amiral (18) M. Duhamel, commandant en chef de l’escadre de la Mer Noire le 18.
Monsieur le contre-amiral (18) V. Mirioukov, commandant en chef de l’escadre de la Mer Caspienne le 18.
Monsieur le contre-amiral (18) Ivan Hampus Furugelm (né Johan Hampus Furuhjelm), commandant en chef de la flottille et des ports de l’Océan Oriental le 18.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Août 2008 11:31 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 17 Juil 2007 23:11
Message(s) : 153
Marine russe 1868 suite
3 mats barques classe Almaz

ALMAZ mis en chantier 1860, lancé en 1861, entré en service en novembre 1862
IZUMRUD " " 1861, " " 1862, " " " " " 1863
JEMTCHUG " " 1860, " " 1861, " " " " " 1863
YAKHONT " " 1861, " " 1862, " " " " " 1863
Serie de 3 mats barques à coque en bois dotés de moteurs à vapeur, une hélice, moteurs de 1250 à 1450 CV
filant 11 noeuds. armé de 7 canons (refondu plus tard avec 3 piéces de 155 mm rayés et 4 de 110 mm rayés) avec 169 hommes d'équipages.
Tonnage de 1530 tonnes en moyenne
Longueur 73 métres X 9,37 et tirant d'esu de 4,88 à 5,23 (à pleine charge)
Batiments trés élégants la cheminée unique est placé avant le grand mat, la coqiue à une forme de clipper.
Construits dans les chantiers de la baltique (Mitchell de st Petersbourg, Nouvelle amirauté, et Galernii.
2 autres navires construits en mer noire les LVITZA et PAMIAT MERCURA à Nicolaeiev en 1865 sont parfois inclus dans cette serie, mais étant d'un déplacement nettement moindre diu fait du traité de Paris qui cadrait les navires dont pouvait disposer l'empire russe dans cette partie du monde ils jaugent 994 Tonnes pour le 1er et 1028 pour le second avec des machines de 411 CV et 382 Cv, ce qui les rend nettement moins rapides que la serie produite en baltique


Classe KREISER (cette serie dépasse les dates mais reste dans la ligne des précedents je l'ai rajouté)
Déplacement autour de 1650 tonnes, longueur 63 métres X 10, tirant d'eau de 4,42 à 5,08 métres.
Machines de 1200 à 1780 CV avec des bouilleurs cylindriques. Vitesses entre 11,4 et 13,5 noeuds.
Armement 3 piéces de 155 mm et 4 de 110 mm, ainsi que 4 à 6 canons revolver de 25 mm
équipage de 185 hommes

Les coques sont variables certains navires ont une coque en fer doublée de bois, mais d'autres ont une coque avec une charpente en fer et des bordées en bois,
Construits sous forme de 3 mats barques trés élégants, leur canons peuvent tirer de chaque coté (monté sur pivots)

KREISER chantiers Galernii, début 1873, lancement 1875 en service 1876
DJIGIT " " " " " " 1874, " " 1876 en service 1877
NAYEZDNIK " " " " " 1876, " " 1878 en service 1879
RAZBOINIK " Nevsky " " 1877, " " 1878 en service 1880
PLASTUN Chantiers de la Baltique 1877, " " 1879 en service 1880
STRYELOK Chantiers de la Baltique 1878 " " 1879 en service 1880
OPRITCHNICK idem 1879 " " 1880 en service 1881
VYESTNICK Nevsky 1878 " " 1880 en service 1881


Canonniéres

OPYT (plus tard renommée Mina) Chantiers Mac Pherson de St Petersbourg.
Lancé en 1861, entrée en service en 1862
270 tonnes, 2 lignes d'arbres, 195 CV, vitesse de 9 noeuds, 43 hommes d'équipage, coque en fer, armement de 3 canons lisses. plus tard sera armé avec une piéce de 280 mm rayée!
et 2 de 80 mm.

Classe SOBOL
batiments en bois dotés de matures classiques les canons sont sur pivot.
455 tonnes, chantier Berneborg, lancés en 1863 et mis en service en 1864
armement 2 piéces lisses de 64 livres, et 4 de 9 livres, plus tard réarmés avec des piéces rayées de 155 mm et de 80 mm.
machine de 80 CV
45 métres X 7, Tirant d'eau de 2,54 métres. Equipage de 90 hommes.
Stationnées en mer de Chine ces canonniéres dépendaient de l'ambassade Russe de Pékin.
SOBOL 1862 entrée en service 1864
GORNOSTAI idem

Classe PISHTCHAL
Construits pour la mer Caspienne par les chantiers Watkins.
328 tonnes, 40 métres X 7,67, tirant d'eau de 2 métres 18.
machine de 120 à 170 CV chauffe au pétrole.
arment 3 canons un en chasse et 2 lateraux
Coque en fer.
PISHTCHAL lancé en 1866
SYEKIRA idem

ERSH
Charpente métallique et bordé en bois, tonnage 321 T, machine de 240 cv à 2 lignes d'arbre, vitesse 8 noeuds.
Chantiers Nouvelle Amiraiuté, mis en construction en 1873, lancé en 74, entrée en service 1874
Armé avec 1 piéce de 11 livre sur pivot.
équipage 53 hommes

NERPA
Batiment à coque de bois, construit aux chantiers de Nicolaev. Utilisé en mer de Chine comme la classe SOBOL.
380 tonnes, 38 metres X 7,5 tirant d'eau de 2,44.
90 hommes d'équipage, 1 canon de 155 mm, 2 de 110, 2 de 85mm.
Moteur de 60 CV et mature.
Il y aurait dû y avoir un batiment jumeau le SIVUCH, mais celui ci ne fut jamais mis en construction. Il semble que le NERPA n'est pas été trés bon en qualité nautique, c'est ce que l'on appelle un beau loup marin (du terme loupé).

Classe BURUN

La classe BURUN est composée de navires à charpente métallique et à bordée en bois.
Armés d'une piéce de 280 mm sur pivot axée sur l'avant et d'un seul mat sur la plage arriére ils s'apparentent assez pour la forme à ce qu'en France on construisait alors (classe fusée) sauf qu'en france ils étaient blindés, ou en Allemagne les canonniére type Wespe en moins lourd coté russe.
Entre 383 et 400 tonnes, 2 moteurs donnant 250 CV, vitesse de 8 à 9 Noeuds pour les Burun, Tutcha,Burya, et Groza, moteur de 440 CV pour les Dojd, Sneyg, Grad, et Vikhr
équipage de 54 à 57 hommes

Les BURUN, TUTCHA, BURYA, GROZA, DOJD et VIKHR sont construits aux chantiers nouvelle amirauté, les SNYED et GRAD chez Crichton.
Mis en construction entre 1878 et 1880, ils seront mis en service entre 1880 et 1881.

Le TUTCHA sera envoyé en caspienne par les canaux ou il sera ensuite rejoint par le VIKHR mais bien plus tard (1902)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB