Nous sommes actuellement le 11 Déc 2019 21:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Musique romaine
Message Publié : 20 Jan 2009 18:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 31 Déc 2008 12:15
Message(s) : 18
Bonjour,

Je n'ai pas trouvé sur le forum si ce sujet a déjà été évoqué. Existe-t-il une musique romaine ? Le peu que j'ai pu entendre, je crois qu'il n'existe plus qu'une seule partition, a un caractère profondément religieux. Mais finalement rien d'étonnant. Merci de vos éclairages. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 20 Jan 2009 23:58 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1009
Je ne sais pas s'il reste de nos jours des compositions, mais votre question m'a incité a chercher dans le Guide romain antique, ce que l'on pouvait lire sur la musique romaine (pp.133) valable sous la république romaine:

Le rôle de la musique reste toujoçurs très important dans les cérémonies de culte (cantiques, litanies,...)
A partir du IVe siècle, choeurs et danses (avec tibia) s'insèrent dans les représentations dramatiques.
L'armée est entraînée par des musiciens de profession qui jouissent des prérogatives des sous-officiers.
Au IIe siècle, les Grecs introduisent leurs virtuoses et leurs théoriciens (généralement des esclaves) en Italie. Dès lors la musique et la danse subissent l'influence hellénique, comme les arts plastiques, les lettres et les moeurs.

PRINCIPAUX INSTRUMENTS

a) à cordes : la lyre
b)à vent :
-flûte de Pan
-hautbois double (tibia; ne pas traduire par flûte, la flûte n'ayant pas d'anche).
-longue trompette, tuba, spécifiquement romaine
-trompette de cavalerie ( lituus)
-trompette courte ou buccin, bucina(3m40)
-cornet incurvé (cornu)
-hydraule (originaire d'Alexandrie) : orgue à clavier et système hydraulique compresseur d'air, dérivé de la flute de Pan (jusqu'à 52 tuyaux; 4 jeux) .Instrument noble pratiqué par les patriciens.

c) à percussion:
- crotales
-claquoir à soufflet (scabellum, manoeuvré au pied pour marquer la mesure).


Voila ceci ne répond pas à directement à votre question, mais s' il n'apparait rien sur les compositions dans ce petit paragraphe sur les arts, c'est peut-être que nous n'en avons pas gardé trace.. mais cela reste à confirmer :oops:

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 7:53 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 198
Localisation : Reims
Avez-vous consulté les sites de Wikipedia sur les musiques Grecques et Romaines. Bien que je ne sois pas un spécialiste, ils me paraissent assez pertinents avec quelques références ?
Grèce ancienne
Rome antique

_________________
Ars longa vita brevis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 14:51 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
La musique était très répandue à Rome, il y a des concerts dans les odéons ou dans les demeures, l'armée a sa musique propre avec des fanfares qui se produisent dans des manifestations, la poésie et le théâtre sont accompagnés de musique (Néron pratiquait), il y a une musique religieuse, une musique au cirque. Il existe des concours musicaux et les musiciens sont organisés en collèges faisant parfois grève. Mais on ne connait pas d'air noté à ma connaissance. Par ailleurs, On peut voir musiciens et instruments dans de nombreuses représentations comme la petite fresque de Pompei montrant des musiciens ambulants.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 15:03 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 3549
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Pareillement, à ma connaissance il n'y avait pas de système de notation à ces époques, et pourtant j'ai aperçu respectivement un CD de musique grecque et un de romaine chez un disquaire voici pas plus d'une heure!

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 16:11 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 198
Localisation : Reims
Alfred T. a écrit :
Pareillement, à ma connaissance il n'y avait pas de système de notation à ces époques, et pourtant j'ai aperçu respectivement un CD de musique grecque et un de romaine chez un disquaire voici pas plus d'une heure!


Il ne semble pas, en effet, qu'il ait existé un système standard de notations comme celui que l'on connait depuis le Moyen-Age. Néanmoins, un certain nombre de mélodies ont pu être reconstituées. Je possède le CD de l'Atrium Musicae de Madrid sur la musique Grecque ancienne, je le trouve joli mais je n'ai aucune idée de la valeur historique de ces reconstitutions.
Sur ce site vous pourrez écouter quelques-une de ces mélodies, c'est assez curieux :
Musique Grecque ancienne

_________________
Ars longa vita brevis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 16:42 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 31 Déc 2008 12:15
Message(s) : 18
Oui il existe une forme d'archéologie musicale aussi pour les Romains. Comme ici. L'Hécyre de Térence serait le seul exemple de "partition" romaine qui nous soit parvenu. Extrait (plage 19).
Ce que je trouve intéressant avec la musique c'est que nos représentations modernes sont tout de suite bousculées. Plus encore avec la musique qu'avec une statue ou une mosaïque par exemple. Ecouter un petit bout de musique romaine, oui, c'est très étrange... On a dans la tête une musique qui n'existe pas pour le monde romain. Et encore je pense qu'on ne doit pas détacher la musique du reste de son contexte (cérémonie, guerre, politique...). Ce qui en dit long sur notre capacité et nos méthodes à appréhender la civilisation antique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 17:31 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2008 14:42
Message(s) : 2320
Jean-ClaudeP a écrit :
Alfred T. a écrit :
Pareillement, à ma connaissance il n'y avait pas de système de notation à ces époques, et pourtant j'ai aperçu respectivement un CD de musique grecque et un de romaine chez un disquaire voici pas plus d'une heure!


Il ne semble pas, en effet, qu'il ait existé un système standard de notations comme celui que l'on connait depuis le Moyen-Age. Néanmoins, un certain nombre de mélodies ont pu être reconstituées. Je possède le CD de l'Atrium Musicae de Madrid sur la musique Grecque ancienne, je le trouve joli mais je n'ai aucune idée de la valeur historique de ces reconstitutions.
Sur ce site vous pourrez écouter quelques-une de ces mélodies, c'est assez curieux :
Musique Grecque ancienne


Une des grandes spécialistes, c'est Annie Bélis, elle a une double formation de musicienne de haut niveau et d'hélléniste. Il y a, pour la musique grecque (je ne sais pas pour Rome) une forme de notation qui a pu être décryptée. Pour reconstituer les instruments elle s'est inspiré des vases et a travaillé avec un luthier de Mirecourt. Elle a été invitée à Delphes avec ses musiciens pour jouer dans le théâtre antique.

_________________
Alceste

Que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants... ne soient pas des signaux de haine et de persécution...

La prière de Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XXIII


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 21 Jan 2009 18:37 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2008 18:11
Message(s) : 307
Localisation : Civitas vellavorum
Vous trouverez peut-être votre bonheur dans PECHE Valérie, VENDRIES Christophe, Musique et spectacles dans la Rome antique et dans l'Occident romain, Paris, 2001, encore que la musique soit envisagée sous l'angle des spectacles (comme le titre l'indique).

Pour reprendre un thème de cette discussion, selon les auteurs, "aucune ligne irréfutable de musique romaine n'est parvenue jusqu'à nous", alors que "la Grèce a légué des fragments musicaux notés ayant pu être reconstitués avec plus ou moins de bonheur".

Voici le sommaire:

Introduction
Questions de vocabulaires: ludi, munera, certamina
Importance des spectacles
Un plaisir pour les yeux et les oreilles

Musique et jeux scénique
L'originalité du théâtre romain: de la musique avant toute chose
De la danse à la fabula scaenica
La séparation du jeu et du chant

Comédie et tragédie
L'architecture sonore d'une comédie latin: cantica et diverbia
Où il est question de métrique
Les chansons polymètres
La tibia, instrument-roi de la scène romaine
Tibia qui rit et tibia qui pleure
De grands moments d'acteurs
Tout finit toujours par des chansons
Emotion et lyrisme tragique
Les grands airs du répertoire

La vogue du théâtre dansé et chanté
Le mime, une comédie musicale à la romaine
Au rythme du scabellum
La pantomine ou l'intelligence de la danse
Un ballet mythologico-tragique
L'avènement de l'orchestre
"A la tendre musique des tibiae s'accordaient ses gestes sensuels..."

L'acclimatation des concours musicaux de type grec à Rome et en Occident
Implantation à Rome à l'initiative de Néron et de Domitien
Les épreuves de l'agôn musicus
En dehors de Rome: les concours en Occident

L'espace musical des jeux scéniques et des concours: théâtres et odéons
Les aménagements acoustiques des théâtres
La couverture des odéons
La question des vases acoustiques
La perfection de l'acoustique des théâtres romains: un mythe?
Cris, applaudissements et acclamations rythmées

A l'amphithéâtre et au cirque: une musique sonore et martiale
Résonnez trompettes!
Une musique empruntée aux militaires
Le tubicen, figure obligée du cirque et du stade
Les combats navals de la naumachie au son de la trompette

Des spectacles donnés par des musiciens de métier
Le statut juridique: l'infamie pour qui monte sur scène
Une poignée de stars...
... et la masse des anonymes
Où il n'est de bon musicien que le Grec
Le synode des artistes dionysiaques: une corporation réputée dans tout l'Empire
Le collegium scabillariorum: une particularité bien romaine

En conclusion, ils luttent contre dans la vision d'une musique romaine qui ne serait qu'un "modèle hellénistique abâtardi", image même véhiculée par les Romains eux-mêmes. Mais Rome offre avec la pantomine un formidable terrain d'innovation musicale.
La musique romaine qui accompagne les spectacles, de la fin de la République au III° siècle est d'une "incroyable" vitalité et d'une créativité "débordante": progrès constants dans les instruments à vent (tibia), le scabellum devient essentiel, perfectionnement de la cithara...
Cette évolution technique s'accompagne d'une intense activité musicale; on voit l'émergence de formations instrumentales de plus en plus imposantes, capables de devenir un spectacle à elles toutes seules.
Pour répondre aux besoins nouveaux des concours de mime et de pantomine, de nouvelles spécialités et fonctions musicales sont créées. Les musiciens se regroupent en associations professionnelles. L'image de ces musiciens de spectacle se "méliorisent" alors que les musiciens de cirque demeurent des figurants. Des stars apparaissent...
A cet enrichissement des moyens correspond une accentuation des effets grâce à l'apport de sonorités et de rythmes nouveaux (cantica), même si une minorité les attaque (Cicéron, Horace, ...).
Ils affirment ensuite que la musique est une constante de la civilisation romaine et que celle-ci s'affirme tout au long de l'Empire. Les Romains fredonnent dans tout Rome les chansons du répertoire. Ovide parle avec enthousiasme des cantica, Trimalcion chante dans son bain des oeuvres connues...
Ils terminent enfin en réaffirmant que la musique romaine n'est pas une pâle copie de la Grèce, mais qu'elle a su innover et s'affirmer dans son domaine, constituant même un répertoire ad hoc et proprement latin (sauf dans les concours, éternellement grecs). Ce serait le signe pour eux d'une véritable passion pour la musique, qui n'aurait cessé de s'affirmer et de croître.

_________________
"On ne peut pas gouverner un pays qui offre 246 variétés de fromage".
"Un pays capable de donner au monde 360 fromages ne peut pas mourir".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 12 Nov 2011 9:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Nov 2011 9:43
Message(s) : 5
Localisation : paris
il existe un système de notation de la musique grecque, qui utilise des lettres grecques, certaines avec des modifications, chaque lettre correspondant à une note.
Il y avait 2 systèmes de notations, un pour le chant, un pour les instruments, et quelques signes pour le rythme.

Les notations nous étant parvenues sont toutes grecques, mais certaines dates de la période où la Grèce faisait partie de l'Empire Romain.
Je pense que c'est ce qui est le plus susceptible de nous donner une idée de ce à quoi la musique romaine pouvait ressembler, et là encore, l'interprétation de cette musique laisse beaucoup de possibilité, le tempo, la hauteur absolue des notes et l'instrumentation n'étant pas connues...

_________________
http://www.gladius-scutumque.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Musique romaine
Message Publié : 10 Avr 2012 14:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Nov 2010 17:01
Message(s) : 499
Localisation : sur le cardo d'une cité de la Gaulle romaine
J'ai trouvé ceci : http://www.youtube.com/watch?v=bbM0Uj84 ... ure=relmfu
et ne sais ce qu'il faut en penser.

_________________
Je n'ai pas cru que tes édits pussent l'emporter sur les lois non écrites et immuables des dieux. Sophocle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB