Nous sommes actuellement le 11 Nov 2019 22:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 21 Avr 2009 21:18 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 717
zybine a écrit :
Pour les résultats, c'est pas trop mal
C'est aussi que ce n'est pas non plus ouvert à n'importe qui... Retenir avant tout les meilleurs, ça aide beaucoup. :wink:

_________________
« Le luxe [...] corrompt à la fois le riche et le pauvre, l’un par la possession, l’autre par la convoitise ; [...] il ôte à l’État tous ses citoyens pour les asservir les uns aux autres, et tous à l’opinion. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2009 9:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 03 Fév 2007 17:08
Message(s) : 49
Ou comment passer, du titre du sujet aux messages, d' "un enseignement de qualité" à "des étudiants de qualité".
Honnêtement, pour revenir au titre du sujet, comment évaluer la qualité de l'enseignement dispensé rue saint Guillaume? Les enseignants sont connus médiatiquement, la revue L'Histoire y contribue; mais la période historique étudiée est relativement courte par rapport aux facs, de 1870 à nos jours.
Je n'ai pas été étudiant à l'IEP de Paris, mais à celui de Strasbourg; pas du tout le même niveau, mais nos cours d'histoire avaient sensiblement les mêmes bornes chronologiques et d'après les camarades passés en classes prépa littéraires, cela ressemblait assez à l'enseignement suivi en hypokhâgne.
Comme en prépa, c'est le rythme de travail qui est un atout; quand je suis allé en fac par la suite pour devenir enseignant, je trouvais cela plus facile; plus intéressant aussi car j'avais davantage de temps pour réfléchir et pour profite de la BU et lire qu'en IEP. Même si le système universitaire britannique, aperçu comme erasmus, donne encore plus de latitude aux étudiants en ce sens.

Si vous voulez vraiment évaluer l'enseignement à l'IEP de Paris, quels critères allez-vous prendre en compte? Il vous faut déjà définir ce qu'est un bon cours; la réponse n'étant pas la même pour un cours de 4e en milieu difficile et en 4e année d'IEP. Prenez-vous en compte le taux de satisfaction des étudiants quand ils évaluent les cours (pratique non généralisée dans les universités françaises, et d'intérêt somme toute limité)?
Bref, je ne vois pas trop où veut en venir ce topic; je sais que la mode est à l'évaluation et la comparaison, mais il faudrait tout de même reconnaitre les limites de l'exercice.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 01 Juil 2009 12:35 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2007 10:29
Message(s) : 153
Localisation : Lugdunum
Clem974 a écrit :
Le prestige de Sciences Po permet ainsi l'intervention d'historiens de renom (ex: Sirinelli, Marc Sadoun...).


Pour info, Marc Sadoun n'est pas un "historien de renom", mais un agrégé de Science politique...Il m'aura fallu deux ans pour réagir !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Juil 2009 8:08 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Avr 2009 15:35
Message(s) : 14
Sur Facebook, Richard Descoings annonce les résultats de la cuvée 2009 :
Agrégation : 13 admis sur 34 candidats
CAPES : 17 admis sur 17 candidats


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Août 2009 15:50 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Août 2009 15:25
Message(s) : 2
Bonjour à tous,

je viens de découvrir ce forum et je pense y passer quelques soirées tant il a l'air super :).

Bref je me permets de relancer ce sujet parce que j'ai un petit problème.

Je suis admis en hypokhâgne (une bonne, qui me permets d'espérer l'ens lsh en histoire) et en première année à sciences-po Paris.

Et j'hésite beaucoup, quelle formation me donnerait la meilleur formation, sachant que je veux être professeur d'histoire en prépa ou dans le supérieure (j'adorerai enseigner mais aussi faire de la recherche, écrire des articles, des livres...) ?

J'ai l'impression que l'hypokhâgne est bien plus riche, mais aussi plus risqué : je peux finir à la fac, et là si je n'ai pas l'agrégation ou le capes, la réorientation risque d'être difficile.

Alors qu'à sciences-po je suis sûr d'arriver jusqu'au master et à leur préparation à l'agrég... Et si je ne l'ai pas, j'aurai toujours le diplôme de l'IEP pour me reconvertir vers autre chose. Mais le souci c'est que j'ai l'impression que leur formation n'est pas suffisament exigeante, sur le plan intellectuel... Et c'est quand-même le plus important pour moi.

Voilà j'attends avec impatience vos avis !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Août 2009 19:59 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 03 Avr 2008 20:40
Message(s) : 96
Louis_II a écrit :
Mais le souci c'est que j'ai l'impression que leur formation n'est pas suffisament exigeante, sur le plan intellectuel...

Voilà j'attends avec impatience vos avis !


Oui ! Et à la fac, on fait du coloriage.

_________________
" Le nicolaïsme ? C'est le mariage entre clercs ! "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Août 2009 22:30 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Août 2009 15:25
Message(s) : 2
Loin de moi l'idée de préjuger de quoi que ce soit ! D'ailleurs l'université reste la formation de référence en histoire, on y réussit simplement en général mieux en venant de khâgne et il est plus facile d'y enseigner par la suite en ayant le statut de normalien.

Mais au vu du volume horraire, on peut quand-même douter de l'enseignement historique de sciences-po, comparé à une khâgne LSH Histoire-Géo par exemple, ce sont deux formations à vocations différentes mais quand-même...

Au fait ce qui m'embête c'est que Sciences-Po se limite essentiellement à l'histoire du XXème, alors que je m'intéresse aussi bien au XXème qu'au XIXème.

Je n'ai pas encore d'idée très précise de ce que je voudrai aborder comme sujet, mais l'empire austro-hongrois, les rapports entre la France et l'Autriche (et le monde germanique de façon de plus général), la Belle Epoque, le pangermanisme, l'unification de l'Italie et de l'Allemagne, la maison de Wittelsbach (celle de Louis II et de la princesse Sissi) sont des sujets que j'aime beaucoup et j'ai peur qu'ils soient antérieures à la période couverte par le centre d'histoire de Sciences-Po.

Bien cordialement !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Août 2009 16:52 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 26 Août 2009 15:56
Message(s) : 4
Bonjour,

le master de recherche en Histoire n'est pas, comme d'autres personnes l'ont souligné, la continuité des cours de premier cycle. Il s'agit d'une formation de recherche poussée, qui prépare en outre aux concours de type CAPES et agrégation dont les résultats ont été mentionnés plus haut.

Ce qui est certain, c'est que Sciences Po consiste en une excelente préparation aux concours. La machine est bien rôdée, quelque soit les matières. Tous les ans, l'école propose de préparer ses étudiants à de nouveaux ocncours, jusque là plutôt "réservés" aux élèves de la fac (magistrature, barreau notamment). Dès les premières sessions, les résultats ont été excellents.

Je pense que cette voie est véritablement à favoriser si
- l'histoire contemporaine au sens large vous intéresse (19e et 20e siècle, et pas seulement 20e comme j'ai pu le lire)
- que vous êtes capable de rapidement faire le lien avec des domaines connexes (droit, histoire de sdiées politiques, relations internationales, etc) car on vous le demandera
- que vous envisagez de passer un concours, car vous serez très bien préparé


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2012 21:43 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Nov 2009 10:08
Message(s) : 8
Les enseignants sont presque tous agrégés et expérimentés. Mais 90% sont vacataires! Difficile d'assurer un enseignement de qualité dans ces conditions. Le rapport de la Cour des comptes a bien montré que l'argent des étudiants et contribuables devaient être mieux répartis et non concentré.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 19 Déc 2012 21:52 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Nov 2009 10:08
Message(s) : 8
Katia a écrit :
PrinceOfBronT a écrit :
Bonjour,
je prépare le capes et l'agrég à Lyon et je serai interessé par la préparation de science po.
Pouvez vous m'en parler? Est-ce une préparation de qualité.
Merci par avance pour les réponses.


Vous parlez de la prépa que j'ai citée ou bien d'une autre ? sur l'année il n'y a que la Sorbonne (sur dossier + 1000€ environ) et IEP SUP mais alors là c'est dans les 1800 impossible pour moi mais il n'y a là pas de selesction sur dossier...

Les prépas ont un coût élevé je trouve ! C'est pour cela que je voulais savoir si n'ayant pas été en prépa mais "juste" en fac ayant une licence potable (bientôt) et une prépa j'avais mes chances ou bien si je jetais mon argent par la fenêtre :roll:

Bon courage princeOfBronT


L'enseignement que j'ai reçu en prépa est intéressant et payant...dans tous les sens du terme. :rool: Le coût a cependant baissé avec le changement de calendrier.
Les profs apportent une autre manière de voir les choses et surtout impulsent une dynamique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB