Nous sommes actuellement le 17 Août 2019 16:44

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Nov 2006 16:42 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 24 Nov 2005 14:13
Message(s) : 13
Localisation : Paris
bonjour,
étudiant en histoire j'ai un devoir a rendre sur les routiers pendant la guerre de Cent ans et plus particulièrement sur le bascot de Mauléon (il s'agit d'un commentaire de texte de Jean Froissart).
Avez-vous des conseils bibliographiques pour l'étude de ce sujet?
merci


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Déc 2006 9:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 18 Sep 2006 7:17
Message(s) : 40
Localisation : 06
Bonjour
Citer :
... j'ai un devoir a rendre sur les routiers pendant la guerre de Cent ans...

Le terme de "routier" est relativement récent, XIX, XX°S.
Le terme de "roulier" est plus éxact, du fait qu'il n'existait pas de route comme nous connaissons aujourd'hui.

A bientôt
220*RI

_________________
Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie
ont droit qu'à leur cercueil la foule vienne et prie

V. Hugo


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Déc 2006 10:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 1905
Localisation : village des Pyrénées
Selon le Robert Historique, le mot routiers (au pluriel) désigne depuis 1250
Citer :
"les soldats irréguliers organisés en bandes qui pillaient les provinces"

Le mot routiers est bien employé par Froissard.
Le roulier est le "transporteur", comparable au "routier" actuel.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Déc 2006 13:58 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 18 Sep 2006 7:17
Message(s) : 40
Localisation : 06
Oups!
Confusion..
Désolé
220*RI

_________________
Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie
ont droit qu'à leur cercueil la foule vienne et prie

V. Hugo


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Juil 2007 21:33 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Juil 2007 21:21
Message(s) : 106
Au XIVe siècle (que vous évoquez), on employait le mot "route" dans le sens d'une "bande de soldats", qui par là étaient nommés "routiers".

Je précise que ce mot de "route" est différent de celui de la "route nationale 13" (qui vient du mot via rupta).

RdC


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juil 2007 1:00 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Mai 2007 7:34
Message(s) : 60
Le mot route vient du latin rutta et désigne au XII è siècle une fraction de troupes, un petit groupe d'hommes. Ce mot est alors employé dès le XII è siècle pour désigner les unités de mercenaires employées par les seigneurs et les princes. A noter qu'on parlait aussi de "routiers" ( du latin ruptores)

Aux XIV è et XV è siècles, on usitait ce mot pour désigner les compagnies. Durant la guerre de Cent ans et plus précisément entre les années 1350 et les années 1370, on employait le mot "routiers" pour désigner les gens de guerres incontrôlés et incontrolables qui s'en prenaient directement à la population.

Deux références bibliographiques pour vous aider peut être::

Contamine Philippe, La Guerre au Moyen Age, Paris, PUF, 1992.

Contamine Philippe, Guerre, Etat et Société à la fin du Moyen Age. Etudes sur les armées du roi de France, 1337-1494, Paris-La Haye, 1972.

Voila....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juil 2007 9:50 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Juil 2007 21:21
Message(s) : 106
sire Hadrien,

pouvez-vous me préciser le sens étymologique de "rutta", "ruptores" ?

Ce mot de "rutta" n'est-il pas la latinisation du mot français "route" ?

Quel rapport avec la "roture", que parfois on trouve écrit "ruptura" en latin ?

Merci.

RdC


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juil 2007 21:57 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Mai 2007 7:34
Message(s) : 60
Roch de Coligny a écrit :
sire Hadrien,

pouvez-vous me préciser le sens étymologique de "rutta", "ruptores" ?

Ce mot de "rutta" n'est-il pas la latinisation du mot français "route" ?

Quel rapport avec la "roture", que parfois on trouve écrit "ruptura" en latin ?

Merci.

RdC


Appelez moi "Monseigneur" et non "Sire", voyons! :lol: :lol:

Ruta => ca vient du bas latin: la "route", terme dérivé du verbe rumpere (rompre)

Le mot roture quant à lui vient de "rompre une terre", au sens de défricher... c'est une terre nouvellement défrichée soumise à un cens donc non-noble...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 22 Juil 2007 22:08 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Juil 2007 21:21
Message(s) : 106
sire Hadrien,

résumons ... :

1) la route (départementale 932) : vient de "via rupta", càd la voie qui casse tout sur son passage : qui comble les vallées et rompt les montagnes. C'est une voie droite.

2) la route (de soldats), "ruta" en latin médiéval. Ma question est : le mot latin ruta est-il une latinisation du français "route" ? (au moyen-age, c'est parfois le latin qui vient du français). Y a-t-il un lien entre "route" ou "ruta" et la racine latine rumpere, rupta ? Le mot route n'a-t-il pas une autre étymologie (germanique, gauloise etc.) ?

Gratis tibi ago.

RdC


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Août 2007 22:25 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Déc 2004 16:30
Message(s) : 9
Localisation : Roussillon
Bonsoir,

Dédé a écrit :
Selon le Robert Historique, le mot routiers (au pluriel) désigne depuis 1250
Citer :
"les soldats irréguliers organisés en bandes qui pillaient les provinces"

Le mot routiers est bien employé par Froissard.


Il faudrait revoir la définition du Robert historique. On trouve en effet dans l'inventaire de la bibliothèque d'Aurillac, dressé par le baron Delzons, une note signée de la main de Ramonet de Sort, capitaine périgourdin, datée de 1388, qui commence par : "Sapien totz que jo, Ramonet de Sort, cappitani d'une rote de gens d'arme per lo rey d'Angleterre mosenhor ..."

Ce brave garçon emploie lui-même le terme de "rote", et il ne se considère pas comme un pillard irrégulier, mais bien comme un capitaine au service du roi d'Angleterre. Le-dit roi ordonnant d'ailleurs aux routiers gascons de respecter la trève signée à la même époque, en s'abstenant de franchir le seuil de leurs châteaux en ennemis, sous peine de leur tête.
Très officiel, donc.

A-A

_________________
<i>Avec la femme, le mensonge devient bientôt vérité, et la vérité mensonge ...</i>
Le Dit des perdrix - XIIe siècle


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Août 2007 23:18 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2006 16:08
Message(s) : 133
Une "route" est effectivement une bande de soldats, quel que soit son niveau de discipline et d'obéissance (souvent, d'ailleurs, des troupes mercenaires soldées par le roi ou un grand seigneur commettront autant voire plus de dégâts que des "irréguliers").

Le nom "routier", d'abord non-péjoratif, désignait des soldats appartenant à ces bandes. Avec la mise sur le pied de paix des armées belligérantes après la paix de Brétigny de 1360, de nombreux "routiers" servant les deux rois ennemis et leurs féodaux se sont retrouvés "routiers" sans embauche, et pillards pour survivre. De là une assimilation péjorative du terme, qui s'est peut-être faite d'ailleurs postérieurement. On parle également des "grandes compagnies", en référence je crois à la crainte qu'elles inspiraient (ah, le souvenir de Brignais fut longtemps cuisant pour la bonne noblesse de France...) et à leur taille.

Il me semble que l'on a ici une altération dans le sens d'un terme qui est jusqu'alors usité sans connotation négative, comme on l'a avec le terme de "brigand" (qui est contemporain il me semble) et qui désigne initialement le soldat porteur de la brigandine (protection de cuir rembourrée qui protège le haut du corps). Vu le haut niveau de discipline des armées qui parcourent la France entre Poitiers en 1356 et l'introduction des compagnies de l'ordonnance en 1445 (et même un peu avant et un peu après...), il n'est pas étonnant que les populations aient très tôt assimilé des soldats à des pillards et utilisé le vocabulaire qui servait à désigner les premiers (les soldats "soldés" et employés) pour désigner ce qu'ils étaient devenus, c'est-à-dire les seconds (des pillards).

Il est vrai que dans les années 1440, le terme sera plus parlant, puisque ces soldats sans emploi ravageant le pays s'appelleront des "écorcheurs" (et la recette de Najera ayant plutôt fait ses preuves, le dauphin la rééditera à Saint-Jacques-sur-la-Birse avec un succès mitigé).

Loïc Bonal

_________________
"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Août 2007 23:20 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2006 16:08
Message(s) : 133
Je rajoute aux lectures conseillées ci-dessus celle de Jean FAVIER, La Guerre de Cent Ans, chez Fayard. Un livre synthétique plutôt clair que j'avais bien apprécié (comme les livres de cet auteur en général).

Loïc Bonal

_________________
"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Août 2007 23:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2006 23:34
Message(s) : 588
Les routiers sont souvent les deux à la fois, soldats officiels et pillards. Quand un prince, un seigneur les emploient au court d'une guerre ce sont des soldats ou plutôt des mercenaires car ils travaillent pour le plus offrant. Quand la guerre est finie ou qu'ils ne sont plus payés, ils poursuivent souvent la guerre à leur compte et se transforme en bande de pillards.

On peut trouver à leur tête des seigneurs locaux.

_________________
le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder (Oscar Wilde)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Août 2007 16:23 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2005 13:59
Message(s) : 123
Localisation : Torcy, Brie française
Pour méler mon grain de sel, j'ajouterai comme lecture intéressante, la bio de Charles VII de Georges Minois qui fait allusion aux écorcheurs (routiers de l'époque) et à la façon qu'a eu Charles VII de s'en débarrasser.
A savoir il les a envoyé "écorcher" chez les voisins.

_________________
Je ne suis qu'un viveur lunaire
Qui fait des ronds dans les bassins..
Jules Laforgue


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Août 2007 16:57 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
Cleon de b. a écrit :
Pour méler mon grain de sel, j'ajouterai comme lecture intéressante, la bio de Charles VII de Georges Minois qui fait allusion aux écorcheurs (routiers de l'époque) et à la façon qu'a eu Charles VII de s'en débarrasser.
A savoir il les a envoyé "écorcher" chez les voisins.


Ce n'était pas une idée neuve. Charles V en avait fait autant en les envoyant en Espagne, sous le commandement de Du Guesclin.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB