Nous sommes actuellement le 06 Déc 2019 10:25

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : La médecine au Moyen-âge
Message Publié : 14 Avr 2007 8:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
Sujet restitué (mars 2007)
Citer :
Joel
On dit souvent que la médecine des occidentaux était inférieure à celle des Byzantins et des Musulmans, j'aimerai savoir sur quels points ?

Citer :
Res publica
Si vous parlez de la médecine durant le bas moyen âge, c'est plutôt d'antériorité des médecines byzantine et arabe par rapport à l'occident qu'il faut retenir. Partant des connaissances médicales de l'antiquité grecque, c'est d'abord le monde byzantin qui est en avance durant l'antiquité tardive puis le haut moyen âge avec Oribase, puis Alexandre de Tralles ou encore Paul Egine. Le monde arabe prendra la "relève" avec Rhazes, et surtout autour de l'an 1000 Avicene, l'auteur du canon (description de nombreuses pathologies); au XII ème siècle Avérroes décrit d'autres maladies encore. Mais, ce qui a contribué aussi à l'essor de la médecine dans ces deux mondes byzantin et arabes , outre ces grands médecins cités précédemment, c'est l'existante d'hopitaux,beaucoup plus rares en occident durant le haut moyen âge, il s'en créera durant le bas moyen âge). Autre spécificité de la médecine arabe, c'est la formation des futurs praticiens justement dans ces hôpitaux. Bien que cela soit moins évident, il me semble qu'il y a une plus grande reconnaissance de la chirurgie chez les arabes (onretrouve des noms de chirurgiens célèbres à Cordoue) que chez les occidentaux, qui méprisent un peu cette spécialité que les médecins laissent aux chirurgiens barbiers peu formés.
La grande innovation occidentale durant le bas moyen âge en occident sera la création des universités, qui permettra la diffusion des savoirs, notamment ceux issus de la médecine arabe, avec la traduction du Canon d'Avicenne, et bien sûr le développement des hôpitaux.
Mais durant le bas moyen âge, que se soit en occident ou ailleurs, il n'y a pas de découvertes majeurs en médecine; c'est une période de stagnation, qui ne se "débloquera" qu'avec les dissections qu'on ne pratiquera couramment qu'à partir du XV et plutôt XVI ème siècle. Il y a aussi la non remise en cause de la théorie d'Hippocrate ,complétée par Galien des quatre humeurs et des quatre éléments, des quatre complexions ou tempéraments, l'équilibre de cet ensemble conditionnant la santé ....théorie qui conduira au Moyen-Âge à la pratique d'une médecine "arithmétique" on essayait de compenser des supposés déséquilibres, quand il s'agissait le plus souvent de maladies infectieuses...mais on du attendre bien longtemps encore après le moyen âge pour le découvrir.

Citer :
Escalibure
La religion bloque le développement de la médecine médiévale en Europe. On est vite considéré comme hérétique dès qu'on sort du cadre fixé par les religieux. D'ailleurs souvent la médecine est une affaire de religieux, même s'il existe des médecins non religieux.

Citer :
Deshays Yves-Marie
Ces affirmations méritent d'être nuancées... La médecine, à l'époque considérée, est affaire de gens sachant lire et écrire (souvent en latin ou en grec...), en un mot, de "clercs" (majoritairement "religieux"). Le statut de médecin côtoyait aussi l'existence de nombreux charlatans.

Citer :
Res publica
Il y a l'interdiction religieuse de pratiquer des dissections, qui ralentira l'évolution de la médecine, bien que le médecin Gui de Chauliac chirurgien du pape Clément VI à Avignon,qui avait réalisé une trépanation pour traiter les migraines du pape, aura la première dérogation exceptionnelle pour disséquer afin de comprendre la grande peste européenne de 1348...ce qui en l'occurrence n'apporta sans doute que peu à la compréhension de l'origine de la maladie.

Sinon, profitant du passage de notre ami Yves-Marie Deshays, je voulais lui demander si l'affirmation ( de Saint Augustin je crois) "Nul ne souffre inutilement", pouvant faire apparaître la douleur et la maladie comme soit le châtiment de Dieu, soit "condition" en vue d’une récompense possible dans l’au-delà, n'avait pas était une sorte de frein pour la médecine de l'époque......je m'aventure dans un domaine (l'interprétation de textes religieux, que je connais mal)

Citer :
Deshays Yves-Marie
Vaste sujet... pour lequel je ne me reconnais pas de compétence particulière.
Petite contribution : j'ai participé hier soir au café philosophique mensuel de mon quartier sur le thème "Plaisir & Douleur"...
Sensation et sens contribuent au décodage des deux éléments. Il y a sûrement eu dans l'histoire une valorisation du dolorisme fondé sur une interprétation tendancieuse du message biblique (alors que la "bonne nouvelle" -- sens étymologique du mot "évangile" -- est essentiellement le primat de l'amour et du bonheur dans la vie, même dès ici-bas, mais pas forcément par les moyens prônés par certains).
L'Eglise a, au demeurant, de tout temps, beaucoup contribué à la multiplication des hôpitaux et des moyens de soulager la douleur de ceux qui souffrent.
Je suis parfaitement conscient du caractère parcellaire et frustrant de mon intervention... mais le thème central annoncé est "la médecine au Moyen-Âge" et une digression trop longue serait probablement mal venue.

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Dernière édition par Plantin-Moretus le 15 Avr 2007 8:21, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Avr 2007 16:56 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
Citer :
La grande innovation occidentale durant le bas moyen âge en occident sera la création des universités,

Celle de Montpellier, je crois était une des plus réputées ?
D'où vient cette prééminence ? Proximité de l'Islam andalou ?

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 15 Avr 2007 8:17 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8919
Localisation : Région Parisienne
Surtout le droit d'enseigner quelque soit la religion de l'enseignant. Cela a attiré des professeurs musulmans et juifs.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Mai 2007 8:27 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mai 2007 11:27
Message(s) : 9
Localisation : Chambéry
En jetant un oeil dans la traduction d'un ouvrage de Platina sur les effets "thérapeutiques" de la noix de muscade, des mmots étranges et assez incomprehesibles m'ont poussé à vous interroger:
"Les noix de muscade[...] font faire bonne digestion en expellissant les ventosités du corps"
Pourriez-vous m'indiquer un manuscrit téléchargeable d'anatomie médiévale?
Pourriez-vous me dire ce que sont les ventosités? A quelles théories elles correspondent?
Merçi

_________________
Né dans la rune


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Mai 2007 8:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2006 16:38
Message(s) : 815
Localisation : Vosges
Noircorbac a écrit :
Pourriez-vous me dire ce que sont les ventosités? A quelles théories elles correspondent?
Merçi


Ventosité est synonyme de flatuosité ou de météorisme, il désigne des gaz accumulés dans les intestins, ou expulsés du tube digestif .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Mai 2007 11:56 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2476
Localisation : Lorraine
Un prout, quoi... :P

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Mai 2007 13:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8919
Localisation : Région Parisienne
Ce n'est pas médiéval, mais il y a des ouvrages d'Ambroise Paré téléchargeable sur Gallica.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Juin 2007 7:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mai 2007 11:27
Message(s) : 9
Localisation : Chambéry
Merçi pour les infos(avec beaucoup de retard)
Par contre je cherche un texte téléchargeable Aldebrandin de sienne, "le régime du corps", je ne le trouve pas sur gallica.
Savez-vous où je le peux?

_________________
Né dans la rune


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Juin 2007 15:06 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2006 23:34
Message(s) : 588
Avez-vous essayé les sites des textes médiévaux ? Si c'est non je vous donne une liste dès que j'ai 5 mn.

_________________
le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder (Oscar Wilde)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Juin 2007 20:04 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Mai 2007 15:20
Message(s) : 157
Localisation : Le Manoir d'Ebène
La médecine au Moyen-âge est un sujet qui véhicule beaucoup de "rumeurs" comme nombre de thèmes durant la période médiévale.

On entend souvent qu'en "Occident" la médecine était arriérée tournant autour de saignées tandis que le monde musulman était très avancé.

En fait voici ce qu'il en est.

Lors de la conquête musulmane, le conquérant réalisa une dynamique souvent présente. Suite à la conquête par les armes, c'est le peuple conquérant qui ait conquis par les idées du peuple vaincu (A l'image des Romains).

La conquête musulmane permit aux musulmans d'avoir accès à tout les traités antiques de sciences naturelles, philosophie et en ce qui nous concerne de médecine. Ce qui leur permis de reprendre ces méthodes et des les appliquer.

En Europe, on connaissaient l'existence de ces écrits et lors de la conquête de l'Andalousie des moines firent le voyage exprès en Espagne pour avoir des exemplaires de ces précieux textes antiques.

Par conséquent dès le XIIe siècle, on peut dire que la médecine en Europe était strictement la MEME que la médecine musulmane puisque issue des mêmes sources. Les médecins musulmans pratiquaient autant la saignée que les médecins occidentaux puisque telle était la méthode antique!

D'ailleurs les évolutions dans ce domaine commenceront à stagner dans le monde musulman dès le XIIe siècle tandis qu'il faudra attendre la fin de la période moderne en Europe pour que l'on remette en cause les théories de médecine erronées de l'Antiquité.

Et c'est cet affranchissement des textes antiques qui permettra en Occident la naissance de la médecine dite "moderne".

_________________
"Lorsque vous avez éliminé l'Impossible, ce qui reste aussi improbable soit-il est nécessairement la Vérité"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Barbetorte et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB