Nous sommes actuellement le 17 Août 2019 16:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 28 Mai 2007 18:49 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2006 16:08
Message(s) : 133
Bonjour à tous,

Je me demandais, à l'occasion d'une réflexion générale sur l'organisation de l'armée permanente en France au XVe siècle, s'il y avait des illustrations particulières de l'effet pervers de l'organisation féodale des armées à l'occasion de batailles.

Je m'entends : Crécy, Poitiers et Azincourt sont de telles illustrations, un ost féodal étant cuisamment défait par une armée semi-professionnelle. Mais je cherche en particulier des exemples où les vassaux tenus à la "quarantaine" (dû de quarante jours de guerre au service de leur suzerain) avaient entraîné par leur défection une fois ce terme atteint des défaites. Je crois me souvenir que tel avait été presque le cas à l'occasion de la croisade des Albigeois, Simon de Montfort, en 1211-1212, ayant été "lâché" par de nombreux féaux en raison de cette "quarantaine". Mais y a-t-il des exemples plus précis ?

Merci d'avance,
Bien cordialement,

Loïc Bonal

_________________
"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2007 11:40 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
Je n'ai pas le souvenir de défaites importantes dues au retrait de contingents ayant fini leur temps. J'ai le souvenir d'expéditions avortées, de graves difficultés pour les continuer, mais il faut que je fouille plus avant.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2007 12:18 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2006 16:08
Message(s) : 133
Toujours sur la brèche, Jean-Marc, à ce que je vois ;)
C'est avec grand plaisir que je le constate d'ailleurs, votre aide et vos connaissances de médiéviste distingué m'avaient grandement manquées ces derniers mois.

Bien amicalement,

Loïc Bonal

_________________
"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2007 13:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
Merci Loic, mais j'ai moins de temps qu'il y a quelques années :lol:

J'ai reparcouru ce midi la campagne de 1210 de Simon de Montfort. Le siège de Termes à failli capoter parce que certains contingents en fin de quarantaine partirent avant la conclusion de celui-ci. Simon fut sauvé par l'arrivée de croisés lorrains qui n'étaient pas en avance et qui commencèrent là leur quarantaine.

Il faut bien voir que les quarante jours ne commencent pas le jour du départ de l'expédition. Il faudrait chercher à savoir à quel moment est fixé le départ de la qurantaine. Pour des Lorrains, venir dans le Midi représente certainement plus d'un mois et demi de voyage, quarante jours sur place et autant pour le retour. Nous savons que les départs en expédition étaient rarement donné avant le mois de mai, car il faut que l'herbe ait poussé pour nourrir les chevaux. Un retour fin octobre me parait être le grand maximum, vous voyez donc qu'il n'est guère possible de passer plus de quarante jours sur place.

Dans cette croisade, il semble que les contingents se soient succédés de façon à ne pas trop entraver les opérations.

Mais je vais continuer mes recherches. J'ai jeté un coup d'oeil dans Boutaric sans rien trouver de probant.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2007 15:02 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2477
Localisation : Lorraine
Il faudrait vérifier un point en ce qui concerne cet épisode, c’est si la quarantaine s’appliquait en cas de croisade, puisque c’en était une. Je n’en suis pas sûr, car on trouve un autre cas de défection à la fin de la quarantaine, celle de Thibaut IV de Champagne et de Pierre de Bretagne et de leurs chevaliers pendant le siège d’Avignon, début août 1226, qui quittent l’ost de Louis VIII.
L’affaire est racontée par G. Sivery dans Louis VIII, Fayard, p. 384-386. Les deux seigneurs demandent d’abord l’autorisation au roi, qui temporise en arguant du fait qu’il ne s’agit pas d’une guerre, mais d’une croisade ; finalement, ils s’enfuient de nuit, le comte de Champagne très brouillé avec le roi étant même accusé peu après de l’avoir fait assassiner ; les autres barons lui refuseront la présence au sacre qui lui revenait en tant que pair. Finalement, après l’échec d’un assaut, la ville se rendra après un siège prolongé.
En outre, cette quarantaine me semble-t-il (à vérifier), n’était appliquée qu’en cas de guerre dans le royaume: le vassal pouvait refuser si l'ost en sortait. Le roi pouvait décaler les convocations pour disposer d’un ost, certes amoindri, mais disponible plus longtemps. Je sais qu'il y a eu des cas où la quarantaine finie, le roi payait le service de ses vassaux, mais je n’ai pas d'exemples précis à proposer .

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2007 15:22 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
Cette histoire doit se trouver dans Mathieu Paris, mais je crois me souvenir que c'est juste après la chute de la ville que le comte de Champagne quitta l'armée, malgré les objurgations du roi et du légat d'Honorius III. Il est avéré du moins que durant les campagnes de 1209-1210, la quarantaine était de mise.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Mai 2007 14:41 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
D'après ce que j'ai trouvé, le comte de Champagne accompagnait le roi en tant que feudataire faisant sa quarantaine. A la différence du roi, il ne semble pas avoir pris la croix.

Alors, peut-on le considérer comme croisé parce que son suzerain l'est?

D'autres part, en 1212, les règles changent pour les croisés du midi. Les seigneurs de "France" (Ile de France), servent indéfiniment et ne font plus de quarantaine. Ils peuvent néanmoins rentrer chez eux passer l'hiver. Les vassaux méridionaux de Simon de Montfort font le service normal, soit quarante jours pour la plupart.

A noter que la quarantaine n'était pas appicable à tout le monde. Certains fiefs devaient 5 jours, d'autres quinze. Tout dépendait de la coutume du fief en question. Pour la plupart, c'était 40 jours.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Mai 2007 16:47 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2006 16:08
Message(s) : 133
Merci de vos précisions. J'essaierai de regarder dans le Contamine sur la guerre au Moyen-Age, il doit bien y avoir des illustrations des limites de la quarantaine dedans.

Parce que la croisade des Albigeois, ça ne donne pas beaucoup de poids à l'argument vu la primauté militaire exercé par Montfort jusqu'à sa mort... :)

Loïc

_________________
"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Mai 2007 17:29 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
Oui, mais justement, les seules grosses difficultés qu'il a affronté, c'est lors du départ des contingents ayant terminé leur quarantaine. C'est aussi le sens de la décision de 1212.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Mai 2007 18:27 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2006 16:08
Message(s) : 133
Ce que j'entendais par là, Jean-Marc, c'est que les difficultés qu'a provoqué la quarantaine dans les combats de Montfort ne permettent pas très bien d'illustrer l'avantage d'une armée permanente sur une armée féodale : il aligne une suite ininterrompue de victoires, parfois décisives (Muret).

Je cherche de mon côté.
Merci !

Loïc

_________________
"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Mai 2007 13:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8791
Localisation : Région Parisienne
A noter que le siège de Toulouse de 1219 fut abandonné. Le prince héritier Louis prétexta que sa quarantaine était terminée. Il est vrai que ce siège était mal engagé.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB