Nous sommes actuellement le 07 Déc 2019 19:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : La médecine au moyen-âge
Message Publié : 06 Mars 2004 15:52 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Jan 2003 14:06
Message(s) : 108
Citer :
Je ne pourrais pas trop vous aidez là dessus, mais si vous avez besoin d'information sur la médecine au moyen age vous pouvez compter sur moi.


Eh bien ne vous faites pas prier :wink:
J'ai quelques questions qui sont proches de la médecine.

Tout d'abord, au moyen-âge les pauvres avaient-ils accès aux soins ?
Ensuite, comment étaient vu les médecins par la classe dirigeante et par les pauvres ?
Etaient-ils considérés comme des charlatans ?
Ou bien comme des sages bienfaiteurs ?
Quels étaient les instruments les plus utilisés ?
Ces instruments étaient-ils vu comme le seul moyen de guérison ou bien y avait-il une conscience que le progrès pouvait améliorer les conditions des malades et des médecins ?

Cordialement
Laurent


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2004 23:08 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2003 10:41
Message(s) : 324
Localisation : N France / Elancourt
Cher Laurent,


Heureusement que je reconnais mes phrases et mes fautes, sinon je n'aurai jamais su que c'était pour moi.


1) oui les pauvres avaient une certaine médecine, celle des moines, des dite donc des simples, ou des remèdes de femmes.

2) Par la noblesse relativement bien car c'était de bon medecins, et chirugiens.
Pour les pauvres c'était autre chose déjà peu de chirurgie et les plantes ne soignent pas tout.

3) Oui et non comme de nos jours, mais il y avait tout de même beaucoup de charlatant.


Je détaillerai plus tard car vu l'heure je ne peux donner toutes les informations.


Aislinn

_________________
Oncques ne rebrousse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Mars 2004 19:27 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Jan 2003 14:06
Message(s) : 108
Aislinn,
La parole est à vous :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mars 2004 8:47 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2003 10:41
Message(s) : 324
Localisation : N France / Elancourt
Merci Laurent :wink:


Il faut savoir qui pouvait pratiquer la médecine avant toute chose.
Et surtout bien distinguer la chirurgie et la medecine car c'étaitt des pratiquants bien distints.

Donc pour la noblesse il y avait des medecins qui étaient plus où moins appréciés selon leur compétences, la bourgeoisie s'était surtout les barbiers qui étaient moins honnereux, les veuves des barbiers (et oui la femme d'un artisant ou comme ici d'un barbier pouvait reprendre le metier de son mari à sa mort et avoir des apprentis) elles étaient plus souvent consultées par des gens à revenu moyen.
Les moines qui eux soignaient tout types de la population, mais principalement les pauvres qui n'avaient que peu de moyen voir pas du tout, les femmes(dite sorcières) elles qui utilisaient les remèdes des plantes dans les villages reculer. Il y avait aussi les sages femmes mais là s'est autre chose et autre domaine.

Il faut savoir aussi que notre medecine a évolué garce aux croisades, car à partir du XIIIème siècle nos medecins avaient de nouveaux remèdes, et ils ont aussi apprit à faire la cotorisation et des nouveaux points de soutures, ainsi cas se désinfecter les mains avec du citron.
Pour se qui est des saignées on la pratiquait que sur des personnes valides, jamais aux enfants, femmes enceintes, et aux vieillards.

Il faut savoir que les instruments de chirurgie que l'on utilisait à l'époque on peut évoluer par la suite, il faut attendre le 18ème pour avoir du vrai changement.


J'espère avoir répondu à vos questions et sinon faites moi signe et je vous en dirait plus car s'est un sujet très vaste.


Cordialement


Aislinn

_________________
Oncques ne rebrousse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Médecine et pauvre
Message Publié : 28 Nov 2004 12:16 
Bonjour,

le sujet est posté depuis longtemps. désolé pour cette réponse très tardive.

Première précision le premier diplôme de médecin est attribué en france au XIIe siècle.

Les pauvres ont acces à une "certaine" médecine via les hôpitaux. Structures qui apparaissent en europe en 300 après JC (officialisation de la religion chrétienne) et dont le rôle est de venir en aide au démuni : accueil, nourriture, vétement. structure gérée par l'église, au MA les établissement les plus répendu sont les hotel dieux (structure liée à l'évêque) on y accueille des gens dans le besoin qui la plupart du temps ne peuvent plus subvenir à leurs besoins : invalides vieillards enfants abandonnés malades mentaux. en sont exclus les lépreux les pestiférés et les protestants.

géré par des ordres hospitaliers surtout féminins : augustines filles de la charités... Quelques ordres masculins : st jean de dieux, malte, st jean de jérusalem...

le soin n'est pas vraiment une priorité vu que les gens qui accédent à ces structures ne sont pas forcément malades, on peut avoir une intervention de médecin mais sa présence reste ponctuelle et l'hopital refuse de ce médicaliser.

tout repose sur la compétense des religieuses parfois plus interressées par le soin de l'âme que celui du corps !!

Le médecin ne fera son entrée à l'hôpital (de façon obligatoire!) qu'en 1771 on l'oblige ; avant il préférait soigner des riches à domicile (on est pas rémunéré pour travailler à l'hôpital auprès des pauvres).
il y pratiquera la médecine hypocratique dites abstractive avant de se tourner vers une médecine anatomo clinique (observation). sa conjugaison avec la science permettra au cours du 19e de guérir des pauvres.

c'est un sujet très vaste en voilà un résumé très simplifié.
il est tout de même interressant de savoir qu'en france la loi de l'hopital toute classe c'est 1941 seulement !!!

pour plus de renseignements : Musée de l'assistance publique à Paris, retrace la prise en charge du pauvre à l'hopital.

Bon courage !


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Nov 2004 15:38 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2004 8:31
Message(s) : 396
Localisation : Val d'Oise
aislinn a écrit :

1) oui les pauvres avaient une certaine médecine, celle des moines, des dite donc des simples, ou des remèdes de femmes.


Remède de bonne femme ! voilà, à ce que j'en sais, comment une expression change de sens suite à une faute, ou variation, de l'orthographe.
On parlait dans le temps de remède de bonne fame.
Fame = réputation C'est la racine de l'adjectif "fameux", ou encore "mal famé".
Ce sont donc des remèdes de bonne réputation (comme l'émeraude pilée donnée au pape Cément (?) malade en Avignon.

Cordialement

Jean


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Fév 2005 17:37 
Je me suis documentée et on pratiquait bien la saignée sur les enfants et les femmes enceintes.

Il existe des texte datant de la fin du XIXe d'un médecin qui trouvait que la saignée classique était barbare pour les enfants et que lui préférait les petites bêtes...


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2005 0:22 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 13 Fév 2005 13:24
Message(s) : 2
Localisation : maroc
Citer :
Il existe des textes datant de la fin du XIXe d'un médecin qui trouvait que la saignée classique était barbare pour les enfants et que lui préférait les petites bêtes

excusez moi pour cette intrusion :oops: , mais je voudrais en savoir un peu plus sur la saignée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 17 Fév 2005 10:40 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2003 10:41
Message(s) : 324
Localisation : N France / Elancourt
ici en plus on parle des saingner qui se pratiquait au moyen age non pas XIXème,

Je viens peu comme beaucoup on pu le constater mais je vous retrouverai tout le texte que j'ai sur les saigner.

Cordialement

_________________
Oncques ne rebrousse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : médecine
Message Publié : 07 Mars 2005 12:54 
aislinn a écrit :
ici en plus on parle des saingner qui se pratiquait au moyen age non pas XIXème,

Je viens peu comme beaucoup on pu le constater mais je vous retrouverai tout le texte que j'ai sur les saigner.

Cordialement


Je pense qu'A forciori, si on saignait encore les enfants et les femmes enceintes au XIXe, imaginez ce que l'on pouvait faire au moyen age.

Cette pratique de la saignée est née de la médecine hippocatique (hippocrate médecin du IVe s avant JC) théorie visant à la régulation des humeurs par la médecine abstractive pour guérir la maladie.

cette médecine fait force de loi jusque le XIXe siècle ou la médecine anatomo clinique va la supplanter petit à petit.

Pour les textes sur la saignée il y en a plein, j'aime bien le "fasciculo de medicina" des frères giovanni et gregorio de gregori publié en 1494, les planches sont très belles et il y a une carte des veines de la saignée avec les indications appropriées.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Mars 2005 6:24 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8921
Localisation : Région Parisienne
Un article de l'hebdomadaire l'Illustration daté de décembre 1918 et écrit par un professeur de la faculté conseille la saignée pour éviter les complications de la grippe espagnole.

Il conseille aussi les ventouses scarifiées, qui existaient du temps des Romains et que j'ai vu utilisées encore dans les années 60. Qui a encore des ventouses chez soi ???

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB