Nous sommes actuellement le 07 Déc 2019 19:01

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 109 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : La femme de "tous les jours" !
Message Publié : 02 Mars 2006 17:37 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 16 Nov 2004 17:25
Message(s) : 98
Localisation : 93, a coté de paris
Bonjour,
je me pose une petite question toute bête et peu être un peu déplacé, je ne sais pas, en tout cas ce n'est pas mon intention, mais, d'après notre professeur, les femmes médiévales et de l'époque moderne ne portaient aucun sous vetement (d'ou leur position en amazone sur un cheval, pour éviter les désagréments !) Je n'ai pas oser poser la question devant 60 personnes, mais comment fesaient elles lors de leurs règles ? Et est ce qu'une femme, à cette époque, s'épillait ?
Je sais mes questions peuvent paraitre incongrues, mais c'est de la simple curiosité !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Mars 2006 18:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mars 2006 18:28
Message(s) : 4
Localisation : Port-la-Nouvelle (Aude)
Il me semble que l'épilation était très mal considérée voire interdite chez les femmes de haut rang ! Quant au sous-vêtements, il me paraît peu envisageable qu'elles n'aient recours à aucun linge...

_________________
Les jeunes sont toujours prêts à donner à leurs aînés le bénéfice de leur inexpérience - Oscar Wilde


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Mars 2006 18:38 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mars 2006 18:28
Message(s) : 4
Localisation : Port-la-Nouvelle (Aude)
Pour les vêtements, c'est à voir. Je vais peut-être revenir sur mon affirmation ! Mais l'épilation, il me semble que non, ce n'était pas d'actualité pour la plupart des femmes :wink:. Mais c'est à revoir :?

_________________
Les jeunes sont toujours prêts à donner à leurs aînés le bénéfice de leur inexpérience - Oscar Wilde


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Mars 2006 18:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Il me semble avoir lu qu'elles roulaient des linges. Je suppose qu'elles les attachaient. 8O C'est aussi une question que je me pose souvent, voyez-vous...

Juste avant d'être emmenée pour son dernier voyage, Marie-Antoinette, qui souffrait d'hémorragies chroniques, a dissimulé sa chemise, toute tachée de sang.

Mais, pour les détails pratiques... 8O mystère... 8O

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Mars 2006 18:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Paraîtrait-il aussi qu'au XVIIIème, les femmes ne s'épilaient pas. J'espère de tout coeur que cette info est fausse... parce que, question jambes douces... :roll:

Tout de même, on reprochait à Madame, femme de Provence, frère de Louis XVI, de ne pas s'épiler les poils "folets" qui reliaient ses sourcils à ses cheveux. Hum...
Et l'impératrice Marie-Thérèse fait aussi allusion à ses propres poils "folets". Mais ces inquiétudes semblent se concentrer sur le visage.

Et les jambes, alors ? 8O

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Mars 2006 16:50 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 16 Nov 2004 17:25
Message(s) : 98
Localisation : 93, a coté de paris
Oui, c'est bien ce que je pensais alors, les jambes et même les aiselles, cela ne devait pas être très folichon ! Quand aux sous vêtements, je confirme qu'elles n'en portaient pas au moins pour l'époque moderne, puisque mon professeur, Mr Muchembled (spécialiste dans l'histoire des moeurs, entre autre) nous l'a affirmé... j'en ai donc déduit qu'elles n'en avaient pas non plus au moyen age, puisqu'époque antérieure, mais je peux me tromper !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Mars 2006 16:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Ah çà ! Pour l'épilation bikini, on repassera ! :lol:

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Mars 2006 17:32 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Voici l'explication que nous donne un site consacré aux dessous :

Quand apparaît le mot dessous, la fin du XIXe siècle est proche. Le terme se substitue à celui, bien moins romantique, de linge de corps. Dentelle, broderie, effets de tissage contribuent à son ornementation. L'adoption du pantalon, fendu pour les dames, fermé pour les demoiselles, mais surtout garni de rubans, de volants, de faveurs, de trou-trous, va faire tache d'huile. Ce "trou avec de la dentelle autour", ainsi que certains le définissent avec grivoiserie en 1902, va se compléter d'autres pièces coquines qui vont faire le bonheur des dames... et de ceux qui les regardent. Mais le corset, dont on dit qu'il modèle les femmes sur le modèle du sablier, entonne son chant du cygne. Jugé trop contraignant, il s'accommode mal des velléités libertaires de la garçonne des Années folles. Quelques couturiers, tels Paul Poiret, Madeleine Vionnet, le bannissent. Parallèlement, le mode de vie change.

(http://lesreclames.free.fr/lingerie.html - notamment, ce texte circule beaucoup, dirait-on !)

Longtemps, on a utilisé l'expression "linge de corps", et, entre autres choses agréables, j'ai appris que les Romaines jugeaient opportun de stopper la croissance des seins, et que les matrones se les écrasaient. Que de bonnes nouvelles, que de bonnes nouvelles ! 8O

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Mars 2006 17:44 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2005 13:59
Message(s) : 123
Localisation : Torcy, Brie française
Ces questions d'hygiène m'ont toujours intéressé.
J'imagine qu'en ce qui concerne l'épilation, on a du mal à se faire une idée des odeurs corporelles que chacun trainait derrière lui, même au moyen-âge où les gens se lavaient relativement mieux que dans les siècles qui ont suivi.
Evidemment le monde paysan ne portait pas des vêtements très chauds, mais les nobles sont représentés avec des tissus lourds en laine, des châpeaux, etc... Ils devaient terriblement transpirer l'été. Et que dire des armures!

_________________
Je ne suis qu'un viveur lunaire
Qui fait des ronds dans les bassins..
Jules Laforgue


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Mars 2006 17:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Oui, au XVIIIe siècle, la poudre parfumée servait aussi à camoufler les odeurs de cheveux pas lavés, paraît-il. En revanche, on reproche, toujours à cette même Madame, de ne pas user d'eaux de senteurs propres à prévenir les odeurs que la danse et la chaleur ne manquent pas de provoquer.

Tout est avant tout affaire de modes, de toutes façons. Celle de nous épiler les jambes, à nous femmes, semble assez récente, non ? Quant à l'épilation du torse, pour les messieurs, elle suscite toujours des débats houleux ! :wink:

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 8:05 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2005 13:59
Message(s) : 123
Localisation : Torcy, Brie française
A propos de ce que disait Elyloo, j'ai retrouvé dans les "très Riches Heures du Duc de Berry" (mois de février), une miniature qui vient étayer ce que son prof. affirme. On y voit dans une maison trois personnages qui se chauffe devant le feu. Une dame de "qualité", soulève légèrement le bas de sa robe pour se réchauffer les jambes. En revanche, les deux autres ont retroussé leurs robes et exhibent les leurs parties génitales sans pudeur. Ceci montre bien qu'ils ne portent pas de sous-vêtements. Malheureusement je ne sais pas comment intégrer une image, ce qui serait beaucoup plus parlant que mes descriptions.

_________________
Je ne suis qu'un viveur lunaire
Qui fait des ronds dans les bassins..
Jules Laforgue


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 10:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Vous demandez les propriétés de votre image, copier, coller dans votre message, sélectionner et cliquer img. :D

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 11:25 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2005 13:59
Message(s) : 123
Localisation : Torcy, Brie française
Désolé, ça ne marche pas; mais je ne suis pas très brillant; ya surement un truc qui m'échappe. Mais je suis sur que l'on peut trouver cette reproduction quelque part sur internet.
Sinon, j'ai discuté avec ma femme de ce que nous débattons en ce moment. Elle m'a raconté qu'une de ses tantes née vers 1870-1875, lui avait parlé de sa mère qui lorsqu'elle était à se promener et prise d'une envie pressante, urinait debout là où elle était sans même retrousser sa robe. Et il ne s'agissait pas d'une paysanne de la campagne profonde aux moeurs rustiques, mais d'une bourgeoise "bien élevée". Ceci laisse entendre qu'elle ne portait pas de sous-vêtements, ou alors un pantalon fendu. Vu que ça devait quand même éclabousser, essayez d'imaginer les odeurs à la fin de la journée.
[/img]

_________________
Je ne suis qu'un viveur lunaire
Qui fait des ronds dans les bassins..
Jules Laforgue


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2006 12:58 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 540
Debout ? Waow... là, c'est vrai, ça craint... 8O

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2006 15:59 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Fév 2005 22:12
Message(s) : 96
l'épilation était connu depuis longtemps puisque c'est une pratique courante en Orient chez les femmes, hors l'Europe de l'Ouest avait des contacts réguliers avec l'Orient.
Alexis le Piémontais (XVIe) a proposé des recettes pour l'épilation dans son traité de "médecine" et il dit ceci pour présenter sa recette :
"secret merveilleux duquel les grandes dames mores usent, par lequel elles font que leurs filles n'ont point de poil sous les bras et autres lieux"
Donc l'épilation a été une préocupation au moins pour quelques dames sinon pourquoi l'auteur aurait il proposé des recettes utiles.
Aussi je sais que le gout pour l'orientalisme à partir de Louis XIV a amené aussi des pratiques dans la haute société, et notamment l'épilation à l'orientale si madame de Pompadour ( peu après Louis XIV) s'amusait à poser en odalisque il est probable qu'elle s'"amusait" aussi à s'épiler les molets avec ses copines. C'est aussi la periode où on commence à fantasmer sur le harem du grand turc ... d'ailleurs quelques dames s'insurgent de la saleté corporel des citadins et elles disent en sous entendu que par moment elles auraient aimé être paysanne et se baigner nue dans la rivière , c'est aussi la periode où on décrit dans les récits de voyage les bains turcs sur le modèl des thermes romains, même si ça fait un moment qu'on sait et qu'on a déjà visité en Orient des bains les voyages se multiplient et la vision de l'Orient commence vraiment à être fantasmé dans le sens qu'on donne avec le courant orientaliste, et notamment de la femme orientale, donc la propreté corporelle mêlé à la sensualité et l'épilation sont vraiment des idées qui peuvent préocuper les dames.
Quant à l'épilation des sourciles je crois que c'est très ancien.
Enfin, quant aux règles il est clair que les femmes avaient un linge, c('est impensable qu'elles aient laissé se répandre du sang des menstrues d'autant que l'homme à cet époque fait tout pour ne pas être animal même dans sa tenue tout quoi, il est vraisemblable que les femmes ne ressemblaient pas à des chiennes en chaleur pendant leur menstrues, impossible ! D'ailleurs j'ai vu des icones sur la culotte médiéval donc ce pantalon pour les hommes portait comme un sous vêtement existe la notion de sous vetement existe , il ya des satires sur le port de la culotte d'homme sur la femme qui s'est approprié le pouvoir, au delà de la symbolique on peut très bien s'immaginer des culottes spécifiques pour les femmes notamment pour les periodes de menstrues ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 109 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB