Nous sommes actuellement le 06 Déc 2019 2:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Guy de Bazoches
Message Publié : 27 Mars 2006 10:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Nov 2005 20:50
Message(s) : 17
Localisation : Lille
bonjour, je prépare un texte qui s'intitule "l'éloge de paris", de guy de bazoches, auriez vous des informations à son sujet? merci :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Mars 2006 13:04 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 23 Nov 2005 13:19
Message(s) : 172
Localisation : Besançon - Strasbourg
Il me semble que vous trouverez des informations dans l'ouvrage sous la direction de Charles-M de La Roncière, L'Europe au Moyen Âge, documents expliqués. Je crois me souvenir qu'un extrait de l'Eloge de Paris y est commenté (je ne sais plus dans quel tome malheureusement).

On trouve aussi cette chronique sous les titres suivants "Lettre d'un étudiant à un ami" ou "Lettre de l'étudiant Guy de Bazoches [avec ou sans le -s- final et "Gui" ou "Guy" ou même "Guido"] à un ami".


Jean-Yves Tilliette a aussi consacré un article à ce chroniqueur dans le
Dictionnaire du Moyen Âge (2002, sous la dir. de C. Gauvard, M. Zink, A. de Liberia) : voici ce que cela donne en résumé et en style télégrpahique.

(1145 - 1203) Brillant représentant de la culture scolaire sous Philippe Auguste, naguère connu qu'au travers des indications bibliographiques qui parsèment ses oeuvres. Issu d'une noble famille champenoise [comme moult chroniqueurs de l'époque], dès sa naissance voué par sa mère à la carrière ecclésiastique. A sept ans, il est confié à son oncle Haimon, éveque de Châlons-sur-Marne [aujourd'hui en Champagne, comme le savent les candidats au CAPES], qui pourvoit à son éducation. a la mort d'Haimon, études à Paris et à Montpelier. Sa solide formation ainsi que ses accointances familiales l'autorisent à être admis comme chanoine puis comme chantre au sein du chapitre de la cathédrale de Châlons ou il se signale par sa munificence et suscite de nombreuses jalousies [voi ci-dessous]
En 1190 il suit le comte de Champagne, Henri Ier, à la Croisade, Croisade qu'il évoque en terme très vivants dans plusieurs de ses lettres
Aubri de Trois-Fontaines [vérifiez l'orthographe !], chroniqueur cistercien, date sa mort en 1203.
Son oeuvre est abondante mais reste mal connue. Elle se compose de onze livres à l'instar de son Apologia contra maledicos, trois livres dédiés à sa mère où il se défend contre ses détracteurs envieux de son savoir. Le traité constitue aussi un excellent tableau du monde scolaire de l'époque. On lui doit aussi un traité de géographie, une chronique universelle en sept livres ainsi qu'un recueil de trente-sept lettres transmis par un manuscrit corrigé par la main de l'auteur, dont il constitue assurément le chef d'oeuvre [probablement où l'on trouve les "lettres à un ami].
Ses lettres sont écrites en une langue très brillante, en prose rimée et rythmée, entrecoupée de nombreuse pièces de vers qui manifestent une telle maîtrise de la science rhétorique qu'il peut être considéré comme un modèle pour les apprentis dans l'Ars dictaminis.
Mais elles sont aussi goûtées pour leur sens du récit et leur ton personnel, où percent les traits d'un individus sensible, curieux et attachant.
La bibliographie que propose l'article en essentiellement en Allemand.
Excusez par avance la rédaction rapide et bon courage.
P. Gaia Lunna.

_________________
"... à cent lieues de la Bastille, à l'enseigne de la liberté."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Mars 2006 13:50 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 23 Nov 2005 13:19
Message(s) : 172
Localisation : Besançon - Strasbourg
NB :
J'ai vérifié l'orthographe pour "Aubri de Trois-Fontaines", c'est bien cela mais on trouve aussi "Aubry" (au passage un personnage fascinant).
Le traité de géographie a pour titre : Libellus de regionibus mundi.
Il s'agit non d'Henri Ier mais d'Henri II de Champagne (1166 - 1197) :oops: .
Si la poussière ne vous fait pas peur j'ai trouvé cet article sur Persée (mais je ne sais pas ce qu'il vaut !) : Birger Munk Olsen, "L'édition d'un manuscrit d'auteur : les lettres de Gui de Bazoches", dans Revue des études latines, t. 49, 1971,p. 66-77.

_________________
"... à cent lieues de la Bastille, à l'enseigne de la liberté."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB