Nous sommes actuellement le 06 Déc 2019 2:54

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Niveau de vie au Moyen-age
Message Publié : 12 Mai 2006 9:20 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Nov 2005 23:03
Message(s) : 1019
Localisation : Galaxie d'Andromède, Système solaire Zeta
A t-on une idée du niveau de vie des gens du Moyen-age au début du 14° siècle, qui fut un un peu une apogée de la période ?
Niveau de vie mesuré en nombre de journées de travail pour acheter tel ou tel produit (pain, litre de vin, sandale, etc...)
Si des historiens ont pu faire ce type de calcul.

Ce niveau de vie at-il augmenté d'une façon importante par rapport à l'an 1000 ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Mai 2006 9:45 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mai 2006 16:36
Message(s) : 9
Le niveau de vie est plus ou moins stable, en généralisant, de l'an 1000 à la Révolution. Les paysans travaillent, sont taillables et corvéables à merci, bien que la ministérialité se fait de plus en plus nombreuse, et la bourgeoisie voit son nombre croître au fil des siècles. Ceci dit, les sources dont nous disposons pour l'histoire économique et sociale du moyen-âge sont très rares.

Ce qu'on peut avancer avec certitude, c'est que l'espérance de vie ne dépassait pas les 40 ans. Témoin, ce texte de Pétrarque, rédigé dans la quarantaine de sa vie, et intitulé "Confessions". Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il se savait proche de la mort. Cela ne l'empêcha pas toutefois de vivre trente ans de plus ! :wink:

_________________
Sans racines, l'arbre meurt. Nos racines, c'est l'histoire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Mai 2006 10:17 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8917
Localisation : Région Parisienne
Ouh làlà, dire que le paysan est taillable et corvéable à merci de l'an 1000 à la Révultion est une contre vérité flagrante. Les corvées se rachètent rapidement en argent ou en nature, et compte tenu de l'inflation, elle est vite réduite à peu de chose.

le problème de la taille est autre. C'est effectivement un impôt qui n'existait que peu en l'an 1000 et qui se développera au fur et à mesure de l'accroissement de la puissance de l'Etat.

Encore un exemple, la gabelle n'est "inventée" que sous Jean II, ce qui est tardif.

Le serf, présent dans beaucoup de région en l'an 1000 (mais ce n'est pas une généralité), a quasiment disparu à la fin du XVème.

Essayer de faire des généralités dans l'ancienne France est impossible, tant les disparités régionales sont fortes. Globalement, il y a une élévation du niveau de vie entre l'an 1000 et la fin du XIIIème siècle, et stagnation, voire baisse entre 1300 et le milieu du XVème.

Vous pouvez consulter utilement le livre de Duby: L'Economie rurale et la vie dans les campagne dans l'Occident Médiéval ( Coll. Champs-Flammarion).

Mais voir un monde figé durant le temps de la Monarchie Capétienne est, à mon sens, une profonde erreur.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Dernière édition par Jean-Marc Labat le 12 Mai 2006 14:25, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Mai 2006 14:16 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 10 Mars 2006 4:35
Message(s) : 317
Yep en plus ça dépend de quel coin vous parlez.

A Venise par exemple c'est la grande période des ouvriers artisans qui ont un niveau de vie beacoup plus élevé que par exemple au XVI.

M.

_________________
Labore Fideque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Mai 2006 22:26 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mai 2006 16:36
Message(s) : 9
D'accord avec vous. J'irai jeter un oeil sur ce livre de Duby dont vous parlez. Les corvées se rachètent, soit : ça prouve bien qu'elles sont toujours d'application, malgré le peu de choses qu'elles représentent.

Je tiens également à préciser que mes propos s'étendent à l'Europe, pas seulement à la France, de peur d'être considéré comme trop restrictif dans mes pensées. De plus, je n'ai nullement parlé de monde figé : j'ai simplement généralisé un fait qui ne prendra fin qu'avec la révolution industrielle.

Quant au servage, comment expliquer alors son rétablissement par Catherine II au dix-huitième siècle ? Je dirais personnellement qu'il y a eu une forme de survivance de l'idée de servage en Europe, même si le servage en tant que tel a disparu.

Je ne désirais pas entrer dans le détail car cela nous éloigne de la question : comment qualifier le niveau de vie médiéval ?

_________________
Sans racines, l'arbre meurt. Nos racines, c'est l'histoire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 13 Mai 2006 17:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Avr 2005 0:09
Message(s) : 1311
Localisation : Outre nulle-part
Thibault l'Ermite a écrit :
Quant au servage, comment expliquer alors son rétablissement par Catherine II au dix-huitième siècle ? Je dirais personnellement qu'il y a eu une forme de survivance de l'idée de servage en Europe, même si le servage en tant que tel a disparu.


Juste pour dire que Catherine II n'a pas rétabli le servage, elle l'a amplifié et l'a étendu( exemple de l'Ukraine). Bien que son gouvernement n'eût fait, en l'occurence, que confirmer des institutions qui existaient déjà, il est néanmoins responsable de la légalisation du servage en Ukraine, et, pour ainsi dire, de l'uniformisation de ce fléau dans tout l'empire.
Vlad

_________________
"Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu à toutes les femmes...."
Extrait de "La Chanson de Craonne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Mai 2006 6:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 8917
Localisation : Région Parisienne
Thibault l'Ermite a écrit :
Les corvées se rachètent, soit : ça prouve bien qu'elles sont toujours d'application, malgré le peu de choses qu'elles représentent.


Je vais prendre un exemple. Un paysan rachète une corvée à son seigneur en l'an 1000 pour 1 livre tournois par an. Ce rachat n'est pas indexé, et l'inflation fait qu'au bout de cent ans, ou deux cents ans, 1 livre ne vaut plus grand chose à cause de l'inflation. C'est tout bénéfice pour le paysan, et cela explique en partie la crise de la noblesse aux XIVème et XVème siècles, car les salaires ont monté, ainsi que le prix des biens.

J'ai pris un livre à titre d'exemple uniquement.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Mai 2006 12:02 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3306
Thibault l'Ermite a écrit :
Ce qu'on peut avancer avec certitude, c'est que l'espérance de vie ne dépassait pas les 40 ans. Témoin, ce texte de Pétrarque, rédigé dans la quarantaine de sa vie, et intitulé "Confessions". Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il se savait proche de la mort. Cela ne l'empêcha pas toutefois de vivre trente ans de plus ! :wink:

Attention... L'espérance de vie correspond à l'âge où 50% de la population à survécu... Mais la mortalité infantile étant énorme à cette époque l'on peut donc dire qu'à 40 ans l'espérance de vie de Pétrarque était encore probablement de plusieurs dizaines d'années... En effet plus l'on réussi à atteindre un âge donné et plus l'espérance de vie recul... Voilà pourquoi les statisticiens précisent souvent "Espérance de vie à la naissance".

Ainsi, l'espérance de vie de cette époque était bien probablement de 40 ans... mais je doute que Pétrarque pensait alors qu'il mourrerait bientôt...

Quant au niveau de vie... Les guerres, épidémies (ex: la peste noire qui a décimée 1/3 de la population européenne), et les variations climatiques ont dû avoir un impact non négligeable...

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB