Nous sommes actuellement le 27 Juil 2021 7:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 703 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 43, 44, 45, 46, 47
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 23 Juin 2021 5:58 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
Duc de Raguse a écrit :
cobalt a écrit :
Qu'appelle-t-on le « résultat d'Oswald » ?

Que LHO ait tiré à trois reprises sur une cible mobile, avec un feuillage dense (pour le 1er tir) dans son champ de vision, cela en moins de 6 secondes, avec un fusil dont le viseur était défectueux et qui se rechargeait en au moins 2'30''.

Vous écrivez « en moins de 6 secondes ». Il s'agit probablement d'une erreur de votre part.



Duc de Raguse a écrit :
Le HSCA a expliqué très nettement que le FBI (et la CIA) n'a jamais souhaité véritablement collaborer avec la CW : on dépasse là largement le stade du "regret".
C'est une réaction totalement anormale à l'occasion d'une enquête officielle de la part des services de renseignements et d'enquête fédéraux, qui plus est d'une enquête sur la mort d'un président de la République des Etats-Unis.
Le rapport est net avec une volonté de ne pas mettre ce que l'on sait au service de la justice.

Dans le document, le HSCA explique pour quelles raisons Hoover a refusé de fournir des documents. Hoover avait peur que la CW constate des insuffisances dans les investigations du FBI. Je ne vois aucun rapport avec la thèse du second tireur.



Duc de Raguse a écrit :
N'oublions pas le mémo d'Hoover du 24 novembre 1963 qui précise que : "Ce qui me préoccupe le plus est de publier quelque chose pour qu’on puisse convaincre le public qu’Oswald est le véritable assassin".

Cela me semble très bien. Dans un contexte de guerre froide, il fallait sans doute calmer les gens qui auraient pu croire à une action de l'Union soviétique. Il fallait chloroformer la population américaine. Hoover avait sans doute la conviction qu'Oswald était le tireur du TSBD. Il ne voulait que cette conviction soit partagée par la population.



Duc de Raguse a écrit :
Les déclarations d'Oswald n'ont pas été enregistrées (sauf les publiques où il clamait son innocence et réclamait une protection juridique comme le veut la loi), aucun PV n'a été réalisé lors de ses longs interrogatoires par la police de Dallas, aucun avocat ne lui a été joint et il est mort assassiné -, on ne peut tendre qu'à des hypothèses.

Si Oswald avait obtenu un avocat, il en aurait profité pour raconter des mensonges. Pourquoi aurait-il dit la vérité ?
Dans le rapport Warren : « Lorsqu'il fut arrêté après l'assassinat, Oswald chercha à entrer en contact avec John J. Abt, avocat à New-York, pour lui demander de le défendre. A ce moment là, Abt ne se trouvait pas à New-York et la demande d'Oswald ne l'atteignit jamais. Abt a déclaré dans sa déposition qu'il n'avait eu de rapport avec Oswald et qu'avant l'assassinat il n'avait jamais entendu parler de Lee Harvey Oswald. »



Duc de Raguse a écrit :
So what a écrit :
La carabine d’Oswald était équipée d’une lunette de visée de grossissement par quatre.

Pourquoi omettez-vous de rappeler qu'elle était défectueuse ?

La lunette est défectueuse, mais une balle a fait éclater le crane de Kennedy. Et cette balle n'est pas tombée des nuages puisqu'elle a été tirée à partir du TSBD avec le fusil d'Oswald. C'est donc un tir de l'arrière, et non pas un tir de face comme voudrait nous le faire accroire Garrison et autres complotistes.



Duc de Raguse a écrit :
Cette théorie de la "balle unique" est celle d'Arlen Specter

J'arrive à lire entre les lignes : « puisque Specter est incompétent, sa théorie d'une balle unique n'a aucune valeur ». Cette analyse contre Specter est défendable jusqu'en 1977. Ensuite, elle tombe à l'eau. En 1978-1979, Arlen Specter n'a aucun pouvoir pour empêcher les experts désignés par Louis Stokes et Robert Blakey de réfuter la théorie de la balle unique. Ceux qui étaient compétent pour réfuter (par des analyses balistiques) la théorie de la balle unique avait la possibilité de faire cette réfutation. Ils ne l'ont pas fait. La théorie de la balle unique a finalement été confirmée dans le rapport final du HSCA. La théorie élaborée par Specter est donc valable et restera valable jusqu'à preuve du contraire.



GustavedeBeaumont a écrit :
En tout état de cause il n'y a pas de règle ou d'axiome. Le fait qu'un assassinat ne soit pas élucidé n'exclut pas a priori un complot. Dans le cas de JFK je crois vraiment que la question reste ouverte, et restera sans réponse. Acte isolé ou complot, les deux sont possibles. Compte tenu de la personnalité du Président, de son entourage, de sa famille, de ses ennemis en tous genres, la probabilité d'un complot me semble au moins aussi forte que celle d'un acte isolé.

C'est comme si on disait, à propos de Tchernobyl, « la probabilité d'un complot est aussi forte que celle d'un accident. »
La croyance en un complot qui a provoqué la mort de Kennedy est tellement forte en Amérique qu'elle ressemble à une religion. Pour conforter cette croyance il a fallu démontrer que le tireur du TSBD n'était pas le tireur unique. Il a fallu démontrer qu'il y avait un second tireur en avant du véhicule. Malheureusement pour les complotistes, cette démonstration n'est pas satisfaisante.
Il est vrai que Kennedy avait des ennemis. Je suis d'accord avec Gustave-de-Beaumont sur ce point. Mais il y une différence entre espérer la mort du chef de l'exécutif et organiser le complot qui va conduire à cette mort tant espérée.



Duc de Raguse a écrit :
Affirmer qu'il a été la seule personne à quitter un bâtiment non bouclé avant 15 minutes après l'assassinat par les autorités locales est de la pure spéculation.

Le délai est largement inférieur à 15 minutes si l'on en croit la CW.



Duc de Raguse a écrit :
Ce qui est certain c'est qu'il n'a pas été pressé de le faire [quitter le bâtiment] une fois son forfait commis en trainant comme il l'a fait à la cafétériat. Attendait-il quelqu'un ? un coup de fil ?

Oswald est parti avant que le bâtiment ne soit bouclé par l'agent de police Barnett. Autant dire qu'il n'est pas resté longtemps à l'intérieur du bâtiment.
Dans le rapport du CW il est indiqué : « trois minutes peuvent avoir suffi à Oswald pour descendre du cinquième étage et quitter le bâtiment ».
Si Oswald a eu le temps de prendre une bouteille de soda (coke), il a dû faire faire ça rapidement. S'il a pris cette bouteille à 12h32, comme le prétend sa collègue nommée Reid, on peut supposer qu'il a quitté le bâtiment à 12h33. On a aucune raison de croire qu'Oswald soit resté longtemps à l'intérieur du bâtiment.
Oswald est monté dans un bus à environ 12h40.



Duc de Raguse a écrit :
De plus, généralement, lorsqu'une enquête débute après l'assassinat d'une personne, les enquêteurs s'orientent vers les personnes qui avaient un mobile à ce qu'elle disparaisse. C'est le b.a ba. Ici, rien de tout cela, tout s'est concentré vers Oswald et le TSBD, alors que rien (aucune note écrite ou enregistrée) n'avait été conservé de son interrogatoire

Etant donné qu'Oswald a pris la fuite quelques minutes après la fusillade et que le fusil retrouvé au 5ème étage lui appartient, on peut comprendre la fixation des policiers sur cet homme. Si j'avais été le chef de la police de Dallas en novembre 1963, j'aurais eu rapidement la conviction qu'Oswald est le suspect numéro 1.
Le fait que l'agent Tippit soit mort en essayant de capturer Oswald renforce les soupçons. On n'a pas idée de tuer un policier si on n'a pas quelque chose à se reprocher.
Vous parlez d'une absence de note écrite et d'une absence d'enregistrement, il y a peut-être une bonne raison à cela. Je ne sais pas laquelle. C'est quand même énorme d'aller imaginer que la police de Dallas a volontairement facilité la dissimulation d'information en vue d'étouffer les soupçons qui pèsent sur la mafia ou le FBI. C'est vraiment énorme.



Duc de Raguse a écrit :
Connally affirmait encore en 1966 (soit après la publication du rapport Warren) qu'il avait été touché par un tir autre que celui du président.

Mon opinion est que Connally a cru en toute bonne foi que ce n'était pas la même balle qui a touché le président. Il y a probablement une explication scientifique pour conclure que Connally s'est trompé en toute bonne foi.
C'est comme Zapruder qui affirme qu'il a entendu une détonation en provenance du grassy knoll. Il est sans doute de bonne foi, mais il est dans l'erreur (voir message de So What).



Duc de Raguse a écrit :
Une balle qui est retrouvée pratiquement intacte

La balle (CE399) est presque intacte. C'est le "presque" qui est important. Elle est aplatie et légèrement courbée, et « elle a subi de telles contraintes que du plomb a été extrudé par sa base. » si l'on en croit Wikipedia. Le poids de cette balle est inférieure à celui d'une balle qui n'aurait pas été tirée.



Duc de Raguse a écrit :
L'heure de son entrée dans le commissariat importe peu, c'est la manière dont il a pu accéder dans ce lieu. Un des nombreux policiers qui fréquentaient ses boîtes de nuit lui a ouvert ?

S'agissant de Ruby, je ne me souviens plus de tous les détails que j'avais étudiés. Il me semble que les policiers de Dallas ne se sont pas méfié de lui car il le connaissait très bien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 23 Juin 2021 7:46 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
cobalt a écrit :
Vous écrivez « en moins de 6 secondes ». Il s'agit probablement d'une erreur de votre part.

Non, pas du tout.

cobalt a écrit :
Dans le document, le HSCA explique pour quelles raisons Hoover a refusé de fournir des documents. Hoover avait peur que la CW constate des insuffisances dans les investigations du FBI. Je ne vois aucun rapport avec la thèse du second tireur.

Qui a écrit l'inverse ?
Pourquoi toujours vouloir détourner le sens de mes propos ?
J'ai simplement rappelé que la HSCA avait constaté que le FBI et la CIA n'avaient nullement collaboré avec les enquêteurs de la CW et de la HSCA, ce qui est grave dans une enquête officielle. Rien de plus.

cobalt a écrit :
Hoover avait sans doute la conviction qu'Oswald était le tireur du TSBD. Il ne voulait que cette conviction soit partagée par la population.

Ce qui est encore plus grave, d'autant plus que l'enquête n'avait pas encore commencé et que le principal suspect venait de mourir. Si on veut tendre aux valeurs que représentent la justice et la vérité, c'est impossible en agissant de la sorte.

cobalt a écrit :
Si Oswald avait obtenu un avocat, il en aurait profité pour raconter des mensonges. Pourquoi aurait-il dit la vérité ?

Là n'est pas la question.
Sans avocat, ni PV des interrogatoires de LHO, rien de ce qu'il aurait pu dire n'aurait été valable devant une cour, tout le monde le sait aux Etats-Unis. Lorsqu'on veut enquêter sérieusement on n'agit pas ainsi.
De plus pourquoi dénier le droit le plus élémentaire d'un accusé à bénéficier d'une protection juridique, garantie par la Constitution ? Vous avez une drôle de conception de la justice...

cobalt a écrit :
La lunette est défectueuse, mais une balle a fait éclater le crane de Kennedy. Et cette balle n'est pas tombée des nuages puisqu'elle a été tirée à partir du TSBD avec le fusil d'Oswald. C'est donc un tir de l'arrière, et non pas un tir de face comme voudrait nous le faire accroire Garrison et autres complotistes.

Affirmation gratuite. Vous ne démontrez rien du tout, encore une fois.
Brandir des arguments d'autorité parait insuffisant, surtout lorsqu'ils sont contestés depuis si longtemps.

cobalt a écrit :
Le délai est largement inférieur à 15 minutes si l'on en croit la CW.

Pouvez-vous nous rappeler le délai exact ?
Encore une fois, vous écrivez des choses très vagues...

cobalt a écrit :
Vous parlez d'une absence de note écrite et d'une absence d'enregistrement, il y a peut-être une bonne raison à cela. Je ne sais pas laquelle. C'est quand même énorme d'aller imaginer que la police de Dallas a volontairement facilité la dissimulation d'information en vue d'étouffer les soupçons qui pèsent sur la mafia ou le FBI. C'est vraiment énorme.

Aussi énorme que l'ancienne fonction du frère du maire de Dallas ?
Aussi énorme que les liens qui existaient entre de nombreux policiers de Dallas et Ruby ?
Et j'en passe...

cobalt a écrit :
Mon opinion est que Connally a cru en toute bonne foi que ce n'était pas la même balle qui a touché le président. Il y a probablement une explication scientifique pour conclure que Connally s'est trompé en toute bonne foi.
C'est comme Zapruder qui affirme qu'il a entendu une détonation en provenance du grassy knoll. Il est sans doute de bonne foi, mais il est dans l'erreur

C'est votre opinion, sans doute pas la vérité.
Tous ceux qui ont manifesté un avis inverse (témoins, victime ou enquêteurs) se trompent selon vous, faible comme niveau d'argumentaire (surtout que, justement, vous ne démontrez rien).
Nous n'avançons guère...

cobalt a écrit :
La balle (CE399) est presque intacte. C'est le "presque" qui est important. Elle est aplatie et légèrement courbée, et « elle a subi de telles contraintes que du plomb a été extrudé par sa base. » si l'on en croit Wikipedia. Le poids de cette balle est inférieure à celui d'une balle qui n'aurait pas été tirée.

On voit que vous n'avez pas vu les tests faits avec les mêmes balles sur des cadavres.
Aucune balle n'est ressortie comme la "balle unique" et, en plus, les tests n'avaient été faits que sur un corps et une blessure, non pas deux corps et sept blessures !

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 23 Juin 2021 17:49 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14748
Localisation : Alsace, Colmar
Cobalt a écrit :
Malheureusement pour les complotistes, cette démonstration n'est pas satisfaisante.


On rejoint la grosse difficulté lié aux demandes de preuves scientifiques. Par définition, on peut prouver un fait "positif". Pour prouver que la nicotine cause des cancers, il me suffit de trouver un seul cas de cancer causé par l'ingestion de nicotine de quelque manière que ce soit. Mais, il est impossible de prouver un fait négatif. Si je veux démontrer que boire de l'eau ne cause pas de cancers, il faudrait que je fasse des milliards de milliards d'expériences en tenant compte de toutes les possibilités, et je cours quand-même le risque que que quelqu'un trouve un cas particulier où un quelconque cancer peut être relié à l'ingestion ou l'utilisation d'eau.

Je me suis intéressé à la zététique. J'ai cessé de participer à ce débat, car il est impossible de démontrer qu'il n'y a pas complot. On trouvera toujours des questions "intéressantes" qui pourront sembler logique à ce qu'on continue à se poser de questions. Et on voit bien le questionnement récurrent qui tourne ad-nauseam autour des mêmes points de détails. S'il n'y a pas de complot, il n'est pas possible de démontrer l’inexistence de quelque chose qui n'existe pas. C'est une impossibilité théorique.

Ensuite, l'utilisation de ce qu'on nomme le rasoir d'Ockam, au vu des éléments connus, conduit à la solution la plus simple : il n'y avait qu'un seul tireur et c'était Lee Harvey Oswald. Le reste n'est que littérature.

Oui, il faut douter, mais de manière raisonnable.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 23 Juin 2021 23:40 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7965
Sur la difficulté à prouver l'inexistence d'un phénomène, je sors de la limite chronologique pour évoquer un fait récent :

Les épidémiologistes viennent de mettre un temps fou à prouver qu'une personne vaccinée contre le Covid ne peut pas être porteur sain, et donc transmettre le virus.

Et c'est normal : si les vaccinés transmettaient le virus, on aurait eu en un deux semaines des centaines de tests positifs ou de cas de transmission vérifiés. En revanche être certain que ce n'est pas le cas a demandé des contrôles longs et fastidieux, portant sur des milliers de personnes, avant de pouvoir avancer une certitude. (Certitude déjà écornée par le variant indien, mais je passe...)

Malgré tout je ne suis pas d'accord avec Narduccio sur le cas Kennedy : s'il est effectivement impossible de prouver qu'il n'y a pas eu complot, je trouve quand même qu'il y a beaucoup d'indices qui jettent le trouble et conduisent à ne pas en écarter la possibilité.

Ce qui est certain dans cette affaire c'est que si complot il y a eu, on ne saura jamais qui l'a monté.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 6:43 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Oui, il faut douter, mais de manière raisonnable.

Effectivement, d'autant plus qu'il y a tant d'éléments obscurs présents dans cette affaire, ce qui entraine un doute très légitime - et très cartésien - à propos de la thèse officielle, qui repose sur certains postulats tout simplement invraisemblables.
En ce sens, le doute est plus que raisonnable !

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 7:32 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
Citer :
H. Sawyer stated that the conclusions in both cases [John F. Kennedy and Martin Luther King] were based on « supposition upon supposition upon supposition ».

C'est wikipedia qui écrit ça. Sawyer ne s'est pas laissé convaincre par la preuve acoustique. Le complot n'est pas prouvé. Les preuves sont insuffisantes pour accepter la fameuse conclusion du HSCA : « Kennedy was probably assassinated as a result of a conspiracy ».



Duc de Raguse a écrit :
Tous les membres de la HSCA ont cautionné cette "preuve" acoustique

Cette affirmation est erronée.
La théorie du deuxième tireur est contestée par trois membres du HSCA :
- Robert Edgar
- Samuel Devine
- Harold Sawyer



Duc de Raguse a écrit :
Affirmer qu'il a été la seule personne à quitter un bâtiment non bouclé avant 15 minutes après l'assassinat par les autorités locales est de la pure spéculation.

Ce délai de 15 minutes me semble un peu long. Quelle est votre source ?



Duc de Raguse a écrit :
Quant à HSCA, il n'y a pas que la "preuve acoustique" (aussi saugrenue, il est vrai, que la "balle unique") qui le fait pencher pour une conspiration, lisez la page que j'ai citée plus dans mon dernier post.

Dans les travaux du HSCA, la réalité du complot découle de la présence d'un second tireur.
Pour démontrer l'existence d'un second tireur, le HSCA s'appuie sur la « preuve acoustique ». Quelles sont les autres preuves utilisées par le HSCA ?



Duc de Raguse a écrit :
Effectivement, d'autant plus qu'il y a tant d'éléments obscurs présents dans cette affaire, ce qui entraine un doute très légitime - et très cartésien - à propos de la thèse officielle, qui repose sur certains postulats tout simplement invraisemblables.

A ma connaissance, il n'y a pas dans cette affaire des « postulats invraisemblables ».



Duc de Raguse a écrit :
on se demande bien pourquoi certains membres de la CW s'en soient désolidarisés (outre Boggs, il y a également Russel et Cooper)

Pourquoi le HSCA n'a-t-il pas donné raison aux théories de Boggs, Russel, Cooper ?
- Le HSCA considère que les blessures infligées à Connally et Kennedy sont provoquées par des tirs provenant du TSBD.
- Le HSCA considère que les blessures infligées à Connally et Kennedy sont provoquées par des tirs du fusil retrouvé au 5e étage du bâtiment.
- Le HSCA considère qu'un deuxième homme a « probablement » existé et qu'il a « probablement » tiré un coup de feu à partir du grassy knoll mais qu'il a raté la cible.

Si Boggs, Russel, Cooper ont douté de la possibilité du tireur du TSBD d'infliger la totalité des blessures, alors force est de constater que ces doutes ne sont pas confirmées par le HSCA.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 9:21 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
cobalt a écrit :
C'est wikipedia qui écrit ça.

Comme gage de sérieux et de rigueur on connait mieux...

cobalt a écrit :
Ce délai de 15 minutes me semble un peu long. Quelle est votre source ?

Pour commencer j'ai écrit "avant" 15 minutes, ce n'est pas la même chose.
La CW estime qu'au bout de 10 minutes le bâtiment a été bouclé. C'est un peu long effectivement.

cobalt a écrit :
Quelles sont les autres preuves utilisées par le HSCA ?

Il ne s'agit pas de "preuves" - sinon il n'y aurait plus besoin de revenir encore aujourd'hui là-dessus - mais de présomptions. En l'occurrence le manque de coopération du FBI et de la CIA est très gênant pour la HSCA.

cobalt a écrit :
A ma connaissance, il n'y a pas dans cette affaire des « postulats invraisemblables »

Tant mieux pour vous si vous croyez à la théorie de la balle unique et au fait qu'Oswald ait tiré comme il l'a fait en 6 secondes. Tant mieux si pour vous les zones d'ombre soulevés plus haut (absence de PV des interrogatoires de LHO, liens de Ruby avec la mafia et la police de Dallas, autopsie de JFK opaque, etc.)
C'est encore une fois votre avis et vous n'apportez rien d'autre.
Vous pourriez passer à autre chose ?
C'est relativement pénible de devoir tout réécrire (tout se trouve dans mes posts précédents) en se fondant sur autre chose que wiki pour qu'ensuite vous balayez tout d'un revers de la main en affirmant qu'il n'y a finalement rien qui pose problème...

cobalt a écrit :
Si Boggs, Russel, Cooper ont douté de la possibilité du tireur du TSBD d'infliger la totalité des blessures, alors force est de constater que ces doutes ne sont pas confirmées par le HSCA.

Là encore, lorsque j'ai cité ces noms c'était simplement pour rappeler que les membres de la CW n'ont pas été unanimes, rien d'autre.
Evitez de me vouloir me faire dire ce que je ne voulais pas écrire.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 10:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
Duc de Raguse a écrit :
Citer :
Ce sont les deux balles dont parlent So What : Deux balles qui ont été tirées par une arme et une seule à l’exception de toutes les autres: le Mannlicher Carcano retrouvé au 5e étage du TSBD qui appartenait à Lee Harvey Oswald. Cela a été prouvé par toutes les analyses balistiques (celle du FBI pour la Commission Warren et celles indépendantes réclamées par le HSCA) – on parle ici d’une preuve scientifique

Qui repose sur la théorie de la "balle unique"

Non.



Duc de Raguse a écrit :
Tant mieux pour vous si vous croyez à la théorie de la balle unique et au fait qu'Oswald ait tiré comme il l'a fait en 6 secondes.

Je ne me souviens pas avoir dit qu'il y avait uniquement 6 secondes entre le premier coup de feu et le troisième. C'est vous qui l'avez dit.
D'où vient cette estimation de 6 secondes ?
Vous avez dit que c'est une estimation de la CW. C'est probablement une erreur de votre part.



Duc de Raguse a écrit :
cobalt a écrit :
C'est wikipedia qui écrit ça.

Comme gage de sérieux et de rigueur on connait mieux...

Il n'en demeure pas moins que la théorie du deuxième tireur est contestée par trois membres du HSCA : Robert Edgar / Samuel Devine / Harold Sawyer.
C'est la « preuve acoustique » ou « acoustical evidence » qui n'a pas convaincu ces trois sénateurs.



Duc de Raguse a écrit :
Tant mieux si pour vous les zones d'ombre soulevés plus haut (absence de PV des interrogatoires de LHO, liens de Ruby avec la mafia et la police de Dallas, autopsie de JFK opaque, etc.)

Pouvez-vous terminer la phrase que vous avez commencé ?
Je m'efforcerai de répondre quand la phrase sera complète.
Le débat sur l'affaire Kennedy peut être intéressant. Il faut continuer la discussion.



Duc de Raguse a écrit :
cobalt a écrit :
Quelles sont les autres preuves utilisées par le HSCA ?

Il ne s'agit pas de "preuves" - sinon il n'y aurait plus besoin de revenir encore aujourd'hui là-dessus - mais de présomptions.

Le rapport du HSCA indique une « preuve acoustique ».
Hormis la preuve acoustique, quelles sont les éléments ou arguments du HSCA pour démontrer la présence d'un second tireur à Dallas ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 11:58 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
cobalt a écrit :
Vous avez dit que c'est une estimation de la CW. C'est probablement une erreur de votre part.

Vous arrêtez quand ce petit jeu ? >:(
Tout a été écrit dans les pages précédentes avec sources à l'appui. Je ne vais pas tout réécrire parce que cela ne vous convient pas !
Qu'avez-vous amené dans la discussion ? Rien, des "opinions" et du "wiki"
Postez à l'avenir quelque chose d'argumenté et évitez de poser de fausses questions dont les réponses se trouvent déjà dans la discussion. Car en dehors de "pourrir" le sujet, je ne vois pas trop ce que vous lui apportez.
Merci.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 15:15 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1025
Je ne relis pas tout le sujet, je vous préviens!
Existe-t-il des éléments en faveur de la thèse de 2 tireurs dans l'immeuble?
Un branquignol mal armé dont on sait qu'il va plus que probablement rater sa cible, manipulé et destiné à se faire chopper et concentrer les efforts de l'enquête sur lui.
Et un autre, professionnel, qui réussit son coup et s'exfiltre comme il faut.

C'est ainsi que l'imagine Verneuil dans I comme Icare

Je précise que cela est de la curiosité intellectuelle.
Sur le fond, je persiste à penser qu'il n'y a pas eu complot voici 48 ans. Ou alors, un complot très limité. S'il s'agissait d'une affaire de grande ampleur (type services secrets, mafia, voire aspirations à un coup d'état), la vérité aurait fuité depuis belle lurette.
D'ailleurs, si on voulait se débarrasser de Kennedy pour des raisons politiques, il valait mieux attendre 6 semaines. Dans l'hypothèse où il perdait les élections, c'était tout de même plus simple :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 16:15 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
Vézère a écrit :
Existe-t-il des éléments en faveur de la thèse de 2 tireurs dans l'immeuble?

Pour commencer personne - le témoignage de Brennan a été rejeté par la HSCA -n'a identifié Oswald comme étant présent au 5ème étage entre 12h15 et 12h32.
Des photographies de témoins (Tom Dillard) et un film (de C.-L. Bronson) révèleraient - pas très net - la présence d'au moins deux personnes au 5ème étage du TSBD et pas forcément à la fenêtre devant laquelle Oswald se serait trouvé. La HSCA avait demandé une expertise de ce film, mais on ignore encore aujourd'hui les résultats de celle-ci.
Un des shérif-adjoints de Dallas, R. Graig, a témoigné devant le FBI, le 22 novembre, qu'il avait vu Oswald s'engouffrer dans un break avec d'autres personnes vers 12h45 devant le TSBD. Présent sur les lieux des tirs, il affirma avoir trouvé un fusil mauser.
Son témoignage a été écarté par la CW.
Bref, plusieurs témoins ont vu une ou plusieurs personnes au 5ème étage du TSBD juste avant les coups de feu sans que LHO soit identifié et d'autres ont vu Oswald "accompagné" devant le TSBD.
Rien n'a été recherché dans cette direction par la CW, qui s'est focalisée vers un tireur "communiste" totalement isolé.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 24 Juin 2021 19:15 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
Peut-être ne saura-t-on jamais - ou pas (il demeure encore 300 documents au moins, classés "sensibles" pour raison de "sécurité nationale" à lire à l'historien ou à l'enquêteur futur) - et il est certain que le sujet est complexe.
Peut-être que De Gaulle était déjà dans une posture prophétique - il avait lui-même échappé à un assassinat politique quelques mois auparavant - lorsqu'il s'exprimait ainsi auprès de Peyrefitte, après son retour des obsèques de JFK le 27 novembre 1963 :

De Gaulle a écrit :
"Cela a l'air d'être une histoire de cow-boys, mais ce n'est qu'une histoire d'OAS. La police est de mèche avec les ultras. Ils se sont saisis de ce communiste qui n'en était pas un, tout en l'étant. C'est un minus habens et un exalté. C'était l'homme qui leur fallait. Un merveilleux accusé. Ils le gardaient en réserve ! [...] On ne pouvait pas le descendre sans autre forme de procès. Mais un procès, vous vous rendez compte, c'est épouvantable ! Des gens auraient parlé. On aurait remué des choses ! On aurait tout déballé ! Alors la police est allé chercher un indicateur qui n'avait rien à lui refuser et qu'elle tenait parfaitement en main, et ce type s'est dévoué pour tuer le faux assassin, sous prétexte qu'il fallait défendre la mémoire de Kennedy ! C'est de la rigolade ! Toutes les polices du monde se ressemblent quand elles font de basses besognes. [...] On ne saura jamais la vérité. Car elle est trop terrible, trop explosive ; c'est un secret d'Etat. Ils feront tout pour la cacher ; c'est un devoir d'Etat. Sinon, il n'y aurait plus d'Etats-Unis"
Alain Peyrefitte, C'était De Gaulle, 27 novembre 1963, tome 2, Gallimard, 2002.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Assassinat de JF Kennedy
Message Publié : 25 Juin 2021 4:55 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9761
Localisation : Région Parisienne
47 pages, 700 messages, il est temps de refermer ce sujet.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 703 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 43, 44, 45, 46, 47

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB