Nous sommes actuellement le 31 Juil 2021 0:30

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 235 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 03 Juin 2021 10:14 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Jerôme a écrit :
Pouzet a écrit :
A propos de François Mitterrand, comment était-il perçu à l'étranger durant ses septennats ?


Si on laisse de côté les errements des premiers mois


Pour certains, ils constituent le meilleur des 14 ans ! :wink:

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 03 Juin 2021 11:12 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Pouzet a écrit :
A propos de François Mitterrand, comment était-il perçu à l'étranger durant ses septennats ?

Il y en a un qui n'a pas goûté l'élection de Mitterrand c'est Helmut Schmidt (il aurait manifesté un soutien appuyé à la candidature de Giscard)... Il était rebuté par l'alliance avec le PCF et trouvait "aventureux" le programme socialiste. Pour autant, il semblerait que la Bundesbank ait soutenu le franc dans la tourmente en 81-82...

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 03 Juin 2021 11:47 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1035
Jerôme a écrit :
En revanche un Allemand m' a dit il y a peu que Thatcher s 'interessait au fond des sujets et Mitterrand à la forme . Donc kohl veillait à faire plaisir aux Anglais tout en affectant une extraordinaire amitié avec Mitterrand.
D'après ce que me décrivent mes amis qui traînent leurs guêtres dans les arcanes européens, ceci est une attitude très française et connue comme telle.
Les français à Bruxelles et à Strasbourg, lorsqu'il faut travailler un texte, pensent avant tout à la manière de le faire recevoir dans le pays, au story telling qui doit l'accompagner, au communiqué de presse -dont on commence généralement la rédaction avant d'entamer les discussions- et à la photo s'il doit y en avoir une.
La faute sans doute à une vision romantique de la CEE puis de l'UE, vision que nous partageons fièrement avec nous-mêmes.

Les Britanniques venaient avec des objectifs de négociation précis, une liste de points nécessaires, une liste de points négociables, une liste de points "lâchables" aux autres parties. Leur gouvernement marquait les fonctionnaires négociateurs à la culotte.
Il semble que ce rôle appartienne désormais aux Hollandais, mais c'est après la limite temporelle.

J'ajoute que cette légèreté que l'on m'a décrite serait plutôt caractéristique de l'époque Chirac que de celle de Mitterrand.

Exemple parmi d'autres que m'a raconté tout récemment un haut fonctionnaire du ministère de l'Agriculture:
- il a vécu la mise en place de la PAC sous les ordres de Jacques Chirac ministre. Un programme européen négocié ligne par ligne par Chirac, couteau entre les dents. Chirac a travaillé comme une brute, a fait pencher tous les partenaires européens selon ses vues en faveur de la protection et du développement du modèle agricole français. Il faut dire qu'au-dessus c'était Pompidou qui le faisait bosser, et celui-ci n'était pas du genre à se contenter de petites phrases en guise de résultat.
- 20 ans plus tard, lors de la négociation des accords de Marrakech, le ministère découvre que dans la création de l'OMC, les matières premières agricoles vont faire partie des biens libre-échangeables. Stupeur. C'est Balladur qui est premier ministre, mais on contacte Chirac pour en appeler à son influence à l'intérieur du gouvernement: on ne peut pas signer un tel texte en l'état!
Réponse: bah, on laisse tomber. De toute façon le texte est préparé par d'autres, et de toutes façons à la fin on signera, alors, pas la peine de faire des chichis.
Et ce comportement attentiste serait devenu la norme française en Europe et dans les institutions internationales depuis.

Jerôme a écrit :
Si on laisse de côté les errements des premiers mois Mitterrand a été vu au mieux comme un homme d Etat gaulliste et au pire comme un politicien français traditionnel, centriste et souple dans l l'esprit de la IVe République .
Cette manière d'aborder les problèmes complexes par en-dessous, répandue en entreprise, je la vois effectivement comme un esprit très IVème: elle me fait irrésistiblement penser à la phrase de Queuille: "Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout".Avec cette réserve que, comme je l'ai dit et d’après ce que l'on me raconte (je précise) Mitterrand fut moins sujet à cette attitude que son successeur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 03 Juin 2021 19:40 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 4023
Localisation : Versailles
Je remercie Vezere de don intéressant commantaire mais je crois que Mitterrand (et Delors) allairnt au delà des apparences.

Ils étaient prets à conceder beaucoup aux Anglais car pour eux l essentiel était de faire avancer la construction européenne sans esprit de retour !

Ssns doute espéraient ils sue Londres finirait par ressembler à Paris et par accepter dans le moyen long terme une jnion politique voire militaire moins libérale et moins liée aux États-unis ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 10:05 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1035
Jerôme a écrit :
Ils étaient prets à conceder beaucoup aux Anglais car pour eux l essentiel était de faire avancer la construction européenne sans esprit de retour !
Qu'en termes choisis ces choses-là sont dites! Ou comment voir le verre à moitié plein.
Le pire, c'est que je crois que vous ayez raison, Mitterrand et Delors comme vous dites n'étant ni des paresseux, ni des enfants de la comm'.

Mais n'importe quel enfant un peu futé peut voir d'emblée que cela ne tient pas la mer. On ne se présente pas à une négociation en se disant "ce qui compte, c'est que mon interlocuteur soit surtout très content à la fin, je vais donc lâcher beaucoup, sciemment et avec allégresse".
On cherche
- soit le meilleur pour soi et soi seulement, dans le cas d'une négociation à court-terme sans lendemain (quand vous achetez votre voiture),
- soit un accord win-win où chaque partie trouve son compte, quand il s'agit de renforcer l'avenir.
Mais vous imagineriez-vous aller négocier votre salaire en vous disant "il est important que mon chef m'aime et qu'il ait envie de travailler longtemps avec moi, je vais commencer par demander 0% d'augmentation?".

Jerôme a écrit :
Sans doute espéraient ils que Londres finirait par ressembler à Paris et par accepter dans le moyen long terme une union politique voire militaire moins libérale et moins liée aux États-unis ?
Superbe et attendrissant. Mais n'est-ce pas se croire plus malin que les autres, imaginer des coups de billard florentin à trois bandes, basés avant tout sur l'on souhaite voir plutôt que ce qui est?
Madame Thatcher à ma connaissance n'a jamais laissé entendre quoi que ce fut qui put aller dans ce sens. Quand elle a demandé son rabais, elle l'a eu.

Pompidou avait eu le même raisonnement pour faire entrer le Royaume-Uni dans la CEE:
Pompidou le 16 mars 1972 a écrit :
S'unir à un peuple qui a peut-être plus que tout autre au monde le souci de garder son identité nationale, c'est aussi faire le choix pour l'Europe d'une formule qui préservera la personnalité des nations qui la composent. [...] amarrer solidement la Grande-Bretagne à l'Europe, donner ainsi à cette dernière ses véritables dimensions et ses possibilités et marquer l'identité de cette Europe vis-à-vis de tout le monde, y compris vis-à-vis des États-Unis, amis certes, mais enfin situés sur un autre continent
En gros, faire rentrer le RU dans la construction européenne pour faire échec aux fédéralistes allemands et détacher le RU des USA :mrgreen: :mrgreen: Ce qui est touchant, c'est que là non plus cela ne repose pas, toujours à ma connaissance, sur des déclarations britanniques, mais bien sur des idées françaises. Et des idées compliquées, encore.

Dans la même veine, je suis sûr que au moment de décider qui de Jésus ou de Barrabas devait être libéré, il y a du avoir dans la foule un plus malin que les autres pour se dire "je vais voter Barrabas et comme ça c'est Jésus qui sera choisi"

(nb: sur le fond, je ne porte pas de jugement quant au référendum de 72 et sur l'adhésion du R-U. Car l'Histoire n'était pas écrite d'avance, les Britanniques auraient très bien pu jouer un rôle tout autre pendant les quarante ans qui ont suivi)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 14:23 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 4023
Localisation : Versailles
Peut etre Mitterrand et Delors pensaient ils que Thatcher ne serait pas éternelle et qu' apres elle viendraient des dirigeants moins nationalistes et moins libéraux ???

Quant à Pompidou peut etre faisait il confiance à Heath?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 14:47 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7981
Jerôme a écrit :
Quant à Pompidou peut etre faisait il confiance à Heath?

Comme certain pilote de chasse marocain, qui après avoir tiré sur l'avion d'Hassan II, alla se poser à Gibraltar en demandant l'asile politique. Edward Heath ne put résister à cette belle occasion de déshonorer l'Angleterre et le livra aux tortionnaires de "notre ami le roi". (Bourreaux dont il ne pouvait ignorer l'existence.)

Excusez-moi c'est HS, mais mon indignation est toujours là, quand on évoque ce triste Sir.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 16:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2021 20:18
Message(s) : 474
Aucun des personnages de ce coup d'Etat raté ne sort grandi de l'affaire. Le pilote en question faisait partie d'une conjuration ourdie par un autre tortionnaire (Oufkir, condamné par la France par contumace). Que des militaires veuillent renverser tel ou tel gouvernement, c'est un acte politique, ça les regarde. Quant au modus operandi du pilote, il n'était pas seul. Il y avait 3 autres avions de chasse. Pour 4 avions de chasse, faire du tir au pigeon sur un avion civil, n'est pas un titre de gloire. Si en plus ils le ratent... Sur Heath: il n'avait même pas l'excuse d'un accord d'extradition. Il aurait pu protéger le pilote.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 19:02 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7981
GustavedeBeaumont a écrit :
Aucun des personnages de ce coup d'Etat raté ne sort grandi de l'affaire. Le pilote en question faisait partie d'une conjuration ourdie par un autre tortionnaire (Oufkir, condamné par la France par contumace). Que des militaires veuillent renverser tel ou tel gouvernement, c'est un acte politique, ça les regarde. Quant au modus operandi du pilote, il n'était pas seul. Il y avait 3 autres avions de chasse. Pour 4 avions de chasse, faire du tir au pigeon sur un avion civil, n'est pas un titre de gloire. Si en plus ils le ratent... Sur Heath: il n'avait même pas l'excuse d'un accord d'extradition. Il aurait pu protéger le pilote.

Le problème technique rencontré par ces pilotes est tout simplement qu'ils ne pouvaient pas, sur leur base aérienne, demander que leurs avions soient armés jusqu'aux dents en vue d'une opération. Ils ont pris leurs F-4 Phantom avec les munitions de mitrailleuses restant d'un précédent exercice, en l'état, puisqu'ils décollaient sans autorisation, sauf erreur.
Ils ont criblé de balles l'avion présidentiel, qui a persisté à voler. Après quoi ils étaient à court. Un des pilotes a tenté un abordage pour éclater le cockpit, mais la manoeuvre était horriblement difficile, sauf à se sacrifier délibérément.

J'ai un doute, sur l'organisation de l'attentat par Oufkir ? En tous cas, cet épisode lui a coûté la vie, et un calvaire - enfermés 18 ans durant - pour ses proches.

En tous cas je vous remercie de confirmer que Heath n'était en rien obligé de se commettre pour plaire à Hassan II.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 21:36 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 4023
Localisation : Versailles
Désolé mais nous nous eloignons des annees Mitterrand !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 22:50 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7981
Jerôme a écrit :
Désolé mais nous nous eloignons des annees Mitterrand !

Vous avez tout à fait raison, désolé pour le HS.

D'autant que TOUS les présidents français ont gardé les meilleures relations avec ce psychopathe. Mitterrand comme tous les autres, d'ailleurs.

Sauf peut-être De Gaulle, que le rapt de Mehdi Ben Barka en plein Paris avait fortement indisposé, et qui ne l'appelait en privé que "ce petit c..n !"

Fin du HS, cette fois.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 07 Juin 2021 22:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2021 20:18
Message(s) : 474
Pierma a écrit :
Sauf peut-être De Gaulle, que le rapt de Mehdi Ben Barka en plein Paris avait fortement indisposé, et qui ne l'appelait en privé que "ce petit c..n !"

lol
ça m'évoque le Prince Abdallah dans Tintin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 09 Juin 2021 20:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Mai 2021 13:11
Message(s) : 1
Liber censualis a écrit :
Jerôme a écrit :
Pouzet a écrit :
A propos de François Mitterrand, comment était-il perçu à l'étranger durant ses septennats ?


Si on laisse de côté les errements des premiers mois


Pour certains, ils constituent le meilleur des 14 ans ! :wink:


Pour moi comme le symbole d'amitié entre la France et les anglais. oui


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 19 Juin 2021 21:04 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 4023
Localisation : Versailles
Un autre aspect du système Mitterrand :


Chaque mercredi pendant quatorze ans, Michel Charasse, fidèle conseiller et ministre, organisait un repas à l’Elysée, où quelques « privilégiés » s’échangeaient les secrets du moment. Des déjeuners dont aucun « off » n’est jamais sorti, et où, disait-on, se faisaient et se défaisaient les carrières.

https://www.lemonde.fr/politique/articl ... 23448.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 22 Juin 2021 10:19 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Jerôme a écrit :
Un autre aspect du système Mitterrand :


Chaque mercredi pendant quatorze ans, Michel Charasse, fidèle conseiller et ministre, organisait un repas à l’Elysée, où quelques « privilégiés » s’échangeaient les secrets du moment. Des déjeuners dont aucun « off » n’est jamais sorti, et où, disait-on, se faisaient et se défaisaient les carrières.

https://www.lemonde.fr/politique/articl ... 23448.html

Dommage, il faut être abonné pour lire tout l'article... mais est-ce vraiment particulier au "système" Mitterrand que d'avoir un entourage de fidèles "porte-flingue" ? Certes Mitterrand aimait à s'afficher avec une troupe de courtisans (cf les ascension de la Roche de Solutré).

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 235 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB