Nous sommes actuellement le 02 Août 2021 9:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 703 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 01 Juin 2021 11:17 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 16 Fév 2012 14:34
Message(s) : 8
Localisation : Nice
J'ai retrouvé la source pour la disparition du cerveau de JFK. C'est une simple hypothèse émise par t l'écrivain James Swanson dans son livre "End of days: the Assassination of John F. Kennedy"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 02 Juin 2021 0:03 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 42
Duc de Raguse a écrit :
Peut-être que le bonhomme [Oswald] travaillait pour l'agence [CIA] avant même qu'il se soit rendu en URSS. Ce serait un point intéressant à vérifier.

Si cela est vrai, l'information sera accessible dans quelques années. Les documents seront rendus publics tôt ou tard.
S'il existe un lien entre Oswald et la CIA, cela ne permettra pas de déduire qu'il a été manipulé dans le cadre d'un complot contre le président Kennedy.



Duc de Raguse a écrit :
De même l'étude du cerveau du président Kennedy aurait pu déterminer la provenance du tir mortel, mais rien n'a été fait dans ce sens. Puis, lorsque Garrison, lors de son enquête, a demandé à le voir, il s'est entendu dire que le cerveau avait disparu...

La provenance de la balle qui fut mortelle ne fait quasiment aucun doute : TSBD.
Cette vérité est quasiment incontestable puisqu'elle est confirmée par les analyses balistiques.
En voulant démontrer qu'il existait un deuxième tireur, le HSCA est arrivé à la conclusion que celui-ci existait « probablement » mais qu'il a raté la cible.
Mon opinion est que le second tireur n'a jamais existé, mais si l'on veut absolument croire qu'il a existé, ce n'est pas lui qui est directement responsable de la mort de Kennedy puisqu'il a raté sa cible.
Il faut donc accepter la vérité : l'étude du cerveau de Kennedy n'est pas nécessaire puisque nous savons que le crane a été percuté par une balle tirée de l'arrière (Texas Scholl Book Depository).



Duc de Raguse a écrit :
On peut également s'interroger sur le fait que la journaliste, Dorothy Kilgallen, qui l'a interrogé soit retrouvée morte quelques mois après, alors qu'elle disait à qui voulait l'entendre qu'elle allait bientôt publier un "scoop" sur l'assassinat de JFK.

Un tel scoop aurait été passionnant pour ceux qui aiment la théorie du complot. Il n'aurait eu aucune utilité pour les gens sérieux.
Sur ce fil, il a déjà été expliqué que les chefs du complot (qu'il s'agisse de la mafia ou le FBI) n'auraient pas laissé la vie sauve à Oswald plus de 30 minutes après l'assassinat de JF Kennedy.
On manque de respect à la Mafia en disant qu'elle a demandé à Ruby d'assassiner Oswald.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 02 Juin 2021 5:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1516
Localisation : Lorraine
Cobalt a écrit :
On manque de respect à la Mafia en disant qu'elle a demandé à Ruby d'assassiner Oswald.
La mafia n'utilise-t-elle pas à l'occasion des "idiots utiles" ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 02 Juin 2021 6:12 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
cobalt a écrit :
Cette vérité est quasiment incontestable puisqu'elle est confirmée par les analyses balistiques.

Lesquelles ?
Celles de la CW ? Alors qu'elle n'a pas utilisé un certain nombre de pièces à conviction (comme le film de Zapruder ou encore les analyses du corps du président) ?

cobalt a écrit :
l'étude du cerveau de Kennedy n'est pas nécessaire puisque nous savons que le crane a été percuté par une balle tirée de l'arrière

Malgré le mouvement du corps du président très nettement visible sur le film de zapruder, projeté en arrière ?
Je regrette, mais justement, nous n'en savons rien.

cobalt a écrit :
Sur ce fil, il a déjà été expliqué que les chefs du complot (qu'il s'agisse de la mafia ou le FBI) n'auraient pas laissé la vie sauve à Oswald plus de 30 minutes après l'assassinat de JF Kennedy.

Tippit aurait croisé Oswald à peu près à ce moment...
Ruby a été observé plusieurs fois le 22 et le 23 dans les locaux de la police de Dallas.
Cherchait-il déjà à approcher Oswald pour le supprimer ?

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Tippit
Message Publié : 05 Juin 2021 6:24 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 42
Karolvs a écrit :
Cobalt a écrit :
On manque de respect à la Mafia en disant qu'elle a demandé à Ruby d'assassiner Oswald.

La mafia n'utilise-t-elle pas à l'occasion des "idiots utiles" ?

Sur ce fil, il a déjà été expliqué que les chefs de la mafia, s'ils était à l'origine d'un complot contre Kennedy, n'auraient pas laissé la vie sauve à Oswald plus de 30 minutes après l'assassinat de JF Kennedy.
Il est difficile de croire que la mafia aurait été assez imprudente pour laisser la vie sauve à Oswald.
Tippit, agent de police, n'a même pas été capable de tuer Oswald. S'il avait eu réellement l'intention de tuer Oswald, je pense qu'il n'aurait pas échoué. Nous savons que Tippit n'a même pas sorti son arme quand il s'est approché d'Oswald. Ce policier n'est qu'une victime, rien de plus.

Lorsque Tippit commence sa patrouille de police, comment peut-il savoir si Oswald sera présent à Oak Cliff ? Et que se passe-t-il si une autre patrouille de police aperçoit Oswald avant Tippit ?

Par ailleurs, je trouve assez curieux d'utiliser un policier pour tuer Oswald. Le policier devra expliquer pourquoi il a tiré. Il peut invoquer la légitime défense, mais il faut que cette affirmation ne soit pas contredite par les témoins. Et personne ne peut douter que les enquêteurs vont interroger des témoins.

Supposons que Tippit ne soit qu'une victime. Les chefs du complot ont-ils volontairement pris le risque qu'Oswald se fasse coincer par la Police en croyant que Ruby était qualifié pour régler le problème ultérieurement ?

En supposant qu'un chef de la Mafia a donné l'ordre à Ruby de tuer Oswald, à quel moment cet ordre a-t-il été donné ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Tippit
Message Publié : 05 Juin 2021 8:25 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
Cobalt a écrit :
Karolvs a écrit :
Cobalt a écrit :
On manque de respect à la Mafia en disant qu'elle a demandé à Ruby d'assassiner Oswald.

La mafia n'utilise-t-elle pas à l'occasion des "idiots utiles" ?

Sur ce fil, il a déjà été expliqué que les chefs de la mafia, s'ils était à l'origine d'un complot contre Kennedy, n'auraient pas laissé la vie sauve à Oswald plus de 30 minutes après l'assassinat de JF Kennedy.

ça me semble évident. Je pense même qu'il ne serait pas sorti vivant du bâtiment (un dépôt de livres, désert ou presque) d'où il a tiré, ou qu'il aurait été abattu de toute façon dans l'heure qui suit.

ça me parait valable également si une autre organisation était derrière lui. Pour moi, utiliser Ruby c'est une solution de désespoir, parce qu'on n'a pas réussi à flinguer Oswald plus tôt. (De plus, Ruby peut protester de son patriotisme et de son dégoût pour l'assassin du président - on n'est en rien obligés de le croire - ça signe tout de même l'existence d'un complot potentiel. Déjà parce que ça suppose une organisation qui a le pouvoir de le contraindre à ce geste. - Je trouve l'argument "c'est un déséquilibré" un peu léger.)

On peut noter aussi l'incroyable légèreté de la police de Dallas, qui laisse sortir un suspect de cette importance au milieu d'une cohue non filtrée. (Vous avez déjà vu, par exemple, comment les sorties chez le juge d'un Fourniret - ou d'autres, classés au grand banditisme - sont encadrées ?)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Tippit
Message Publié : 05 Juin 2021 10:29 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14751
Localisation : Alsace, Colmar
Pierma a écrit :
On peut noter aussi l'incroyable légèreté de la police de Dallas, qui laisse sortir un suspect de cette importance au milieu d'une cohue non filtrée. (Vous avez déjà vu, par exemple, comment les sorties chez le juge d'un Fourniret - ou d'autres, classés au grand banditisme - sont encadrées ?)


C'est depuis quand que cela a lieu ? Je me souviens des images à la télé de mon adolescence où on voyait les policiers à visage nu et les accusés aussi (et menottés). Ce que l'on voit aujourd'hui à la télé, c'est une évolution qui est né dans les années 70-80. Et si on regarde des reportages à l’international, dans certains pays on a encore la "légèreté" mentionnée.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 11:09 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 13 Oct 2016 8:18
Message(s) : 174
Il me semble avoir lu qu'il fallait montrer de près Oswald à la presse pour prouver qu'il n'avait pas été molesté par la police après son arrestation, et que personne ne s'est étonné de la présence de Ruby, car il avait de nombreux amis dans la police de Dallas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Tippit
Message Publié : 05 Juin 2021 11:31 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
Narduccio a écrit :
Pierma a écrit :
On peut noter aussi l'incroyable légèreté de la police de Dallas, qui laisse sortir un suspect de cette importance au milieu d'une cohue non filtrée. (Vous avez déjà vu, par exemple, comment les sorties chez le juge d'un Fourniret - ou d'autres, classés au grand banditisme - sont encadrées ?)


C'est depuis quand que cela a lieu ? Je me souviens des images à la télé de mon adolescence où on voyait les policiers à visage nu et les accusés aussi (et menottés). Ce que l'on voit aujourd'hui à la télé, c'est une évolution qui est né dans les années 70-80. Et si on regarde des reportages à l’international, dans certains pays on a encore la "légèreté" mentionnée.

Certes les habitudes en ce domaine ont évolué, mais enfin là il s'agissait du meurtrier du président, pas d'un criminel ordinaire.

Dans ce pays où les armes prolifèrent - spécialement au Texas - une vengeance spontanée d'un simple citoyen était imaginable.
Même si l'idée était de le montrer en bon état, cela aurait pu être géré autrement...

Autre habitude qui a évolué, aujourd'hui les services de protection s'assurent autant que possible de l'absence "d'hostiles" dans les bâtiments environnants, et ils tiennent les toits avec des snipers.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 19:57 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 164
Duc de Raguse a écrit :
Au lieu de réécrire ce qui l'a déjà été, je remarque que personne ne répond aux questions fondamentales posées plus haut, qui sont bien visibles sur le film de Zapruder : mouvement du corps de Kennedy lors du coup fatal et quelques secondes auparavant Connaly effectue un quart de tour vers l'arrière en tenant à la main son chapeau, ce qui serait impossible avec la théorie de la balle unique - puisque son dos et son radius, touchés par la balle ne pourraient effectuer ces mouvements.

Excusez-moi d’avoir pris le temps de répondre à votre long commentaire mais comme je tenais à le faire point par point avec des réponses solides, argumentées et illustrées par des sources claires et précises, cela m’a nécessité un certain travail de recherche, à la fois dans les archives et dans ma documentation personnelle. J’espère que vous me serez gré d’appliquer scrupuleusement les règles que vous avez fixé en première page de ce topic (viewtopic.php?p=71998#p71998), règles que j’approuve en tous points pour éviter que la discussion ne vire au café du commerce. « Se fonder sur la rumeur et l'imprécision » est tout ce que je combats dans l’affaire Kennedy. Je ne suis pas un enquêteur, je me place en tant que juré: seuls m’importent les faits incontestables et vérifiables à la lecture du dossier.

Pour des raisons pratiques de mise en page, j'ai scindé mes réponses en plusieurs posts.

Si j’ai bien compris votre point de vue, vous estimez que la seule vision du film de Zapruder suffit d’une part à infirmer la théorie de la balle unique et d’autre part que la balle fatale (dont l’impact est visible à Z313 et les images suivantes) n’a pas été tirée de l’arrière. En aucun cas, je ne partage votre opinion.

Voici un lien qui me semble assez utile pour le lecteur : le film Zapruder image par image.
https://www.assassinationresearch.com/zfilm/
(Pour info du lecteur, le film de Zapruder, tourné en 16 mm (mais il est muet), d’une longueur de 26 secondes, défile à une fréquence de 18,3 images par seconde. L'écart entre chaque image correspond donc à environ 5 centièmes de seconde).

Que voit-on dans Z313 et les images suivantes? Que le haut du crâne de Kennedy explose par l’avant. La balle ayant traversée le crâne, c’est un indice assez probant pour supposer que le tir est venu de l’arrière. Ce qui est confirmé non seulement par les résultats de l’autopsie, mais aussi par les photos prises durant celle-ci dont celles au rayon X.
http://2.bp.blogspot.com/-CXyC5kQbLrw/U ... y-Side.png

C’est une raison pour laquelle les complotistes, du moins certains, prétendent que non seulement les résultats de l’autopsie (effectuée par des médecins légistes professionnels et expérimentés) seraient bidons mais qu’en plus, les photos dont celles au rayon X seraient truquées. Je ne sais pas si c’est ce que vous aussi pensez mais je vous propose de lire cet extrait du Volume VII des annexes du rapport du HSCA qui a enquêté sur l’authenticité de ces photos: « From the reports of the experts’ analyses of the autopsy photographs and X-Rays, the evidence indicates that the autopsy photographs and X-Rays were taken of President Kennedy and they had not been altered in any manner. »
HSCA Appendix to Hearings, Volume VII: https://aarclibrary.org/publib/jfk/hsca/reportvols/vol7/html/HSCA_Vol7_0024a.htm

Les résultats de l’autopsie que vous semblez remettre en cause ont été analysés et validés par trois comités d’experts indépendants mandatés par trois commissions différentes après la Commission Warren: le panel Ramsey Clark en 1968, la Commission Rockefeller en 1975 et le HSCA en 1979. Tous ces experts (dix-huit praticiens au total: quatre pour le panel Ramsey Clark, cinq pour la Commission Rockefeller et neuf pour le HSCA) ont eu accès aux photos de l’autopsie dont celles au rayon X et tous à l’exception d’un seul (Cyril Wecht pour le HSCA qui a émis quelques réserves) ont rendu un avis unanime: les deux balles qui ont tué Kennedy ont été tirées de l’arrière et en hauteur.
Autopsy JFK Clark Medical Panel Report 1968 : https://archive.org/stream/nsia-Autopsy ... 3_djvu.txt
Rockefeller Commission Report, chapitre 19, pages 257 à 264: http://www.aarclibrary.org/publib/churc ... _0137b.htm
HSCA Appendix to Hearings, Volume VII : https://aarclibrary.org/publib/contents ... a_vol7.htm

Je ne sais pas quel est l’état de vos connaissances en matière de science médico-légale mais je dois l’avouer que les miennes sont assez limitées. Alors quand dix-sept professionnels sur dix-huit valident les résultats d’une autopsie – surtout quand le dix-huitième, de son propre aveu, se révèle incapable de prouver ses dires – j’ai la naïve tendance, en tant que juré, à me fier à leur avis.

Si je dois en croire le vôtre, c’est le mouvement du corps de Kennedy sur le film de Zapruder - le fameux "back and to the left" popularisé par celui d’Oliver Stone - qui prouve que le tir ne venait pas de l’arrière. Comme l’a judicieusement fait remarquer l’un des intervenants (Rob1 pour ne pas le nommer), observez bien les images Z312 et Z313: au moment de l’impact de la balle, la tête de Kennedy a été projetée vers l’avant. Pour les lecteurs non anglophones, voici un lien avec une animation encore plus explicite:
http://users.skynet.be/mar/Headshot/back&left.htm

Comment expliquer le mouvement du corps de Kennedy sous l'impact de la balle fatale? Non par la théorie du jet-effect de Luis Alvarez dont j’admets quelle est surtout théorique et guère satisfaisante mais par une réaction neuro musculaire d’où l’on ne peut tirer aucune conclusion sur l’origine du tir. C'est ce qu’en disent les experts dont voici une compilation de témoignages devant la Commission Rockefeller et le HSCA:
Ballistics & Forensic Experts on the JFK Head Shot: https://mcadams.posc.mu.edu/headwnd.htm

Abordons maintenant la question de la balle unique, celle qui a traversé le cou de Kennedy et causé de multiples blessures à Connally, celle qui a été retrouvée, intacte ou presque, auprès d’un brancard dans l’hôpital Parkland, celle renommée "magique" par les complotistes, la Warren Commission Exhibit n°399 que par commodité de langage, nous nommerons ici CE399.

En voici deux photos : https://www.conspiracywatch.info/wp-con ... CE-399.png

Comme l’on peut s’en apercevoir à l’œil nu sur ces photos, la balle est loin d’être intacte: elle est aplatie et endommagée à son sommet (signe qu’elle a percuté un ou plusieurs obstacles) et elle est distordue à sa base (signe que cette balle a bien été tirée). Puisque elle a été tirée, c’est avant 13h20, l’heure de sa découverte par Darell Tomlinson qui faisait partie du personnel de l’hôpital de Parkland. Et si elle a été tirée – toutes les analyses balistiques sont formelles - c’est par une arme et une seule à l’exception de toutes les autres, le Mannlicher-Carcano retrouvé à 13h22 au 5e étage du TSBD par la police de Dallas. Si comme Oliver Stone et les complotistes le prétendent, elle a été déposée par l’un des comploteurs sur un brancard de Parkland, il faut donc imaginer qu’avant l’assassinat de Kennedy, les comploteurs auraient utilisé le fusil d’Oswald pour tirer une balle (non seulement issue de la même boite de munitions Western Cartridge que les trois douilles retrouvées sur le plancher du 5e étage du TSBD mais dont l’un des comploteurs aurait déposé sa douille sur le plancher entre 12h30 et environ 13h06, l’heure à laquelle les trois cartouches furent découvertes près du nid du tireur par Luke Mooney, adjoint au bureau du sheriff de Dallas) qui allait permettre d’expliquer par avance le déroulé de sa future trajectoire…
CE 510, Warren Commission Hearings, Volume XVII (photo des trois douilles à leur découverte): https://www.history-matters.com/archive ... _0124a.htm
Témoignage de Luke Mooney, Warren Commission Hearings, Volume III: https://www.history-matters.com/archive ... _0145a.htm

Les analyses balistiques n’ont pas seulement prouvé que CE399 a été tirée par une arme et une seule à l’exception de toutes les autres (études basées entre autres sur les observations microscopiques des particularités de la balle et de l’intérieur du canon du fusil) mais celles par activation neutronique, effectuées par John Gallagher pour le FBI en 1964 et surtout par l’équipe du Dr Vincent Guinn en 1977 pour le compte du HSCA, ont démontré que les fragments récupérés dans le poignet de Connally (CE842) provenaient d’une balle et d’une seule à l’exception de toutes les autres: CE399. Est-il utile d’en rajouter pour démontrer que cette balle a bien pris part à la fusillade de 12h30 sur Dealey Plaza?
Témoignage de Robert A. Frazier, Warren Commission Hearings, Volume III: https://history-matters.com/archive/jfk ... razier.pdf
Témoignage de Joseph D. Nicol, Warren Commission Hearings, Volume III: https://history-matters.com/archive/jfk ... _Nicol.pdf
Témoignage de John F. Gallagher, Warren Commission Hearings, Volume XV: http://aarclibrary.org/publib/jfk/wc/wc ... lagher.pdf
Témoignage de Vincent P. Guinn, HSCA Hearings, Volume I: http://www.aarclibrary.org/publib/jfk/h ... _Guinn.pdf

Il me semble utile ici de rajouter un aparté pour affirmer que la carabine retrouvée au 5e étage du TSBD est la seule arme qui a tué Kennedy. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute (même pour le HSCA) puisque les analyses balistiques et par activation neutronique des fragments récoltés dans la limousine présidentielle et dans la tête du président (les fragments de la balle fatale à Z313) ont certifié qu’ils ne provenaient que d’une seule balle de marque Western Cartridge et de calibre 6,5mm tirée par une arme et une seule à l’exception de toutes les autres. Devinez laquelle…

Je ne sais pas quel est l’état de vos connaissance en science balistique mais je dois l’avouer qu’ici, elles m’importent assez peu, puisque n’ayant jamais eu un accès direct aux pièces à conviction, vous n’avez pu mener vous-même aucune étude contradictoire, par exemple sur la composition chimique de CE399 ou celle des fragments récoltés. Les miennes de connaissances étant en la matière plus que limitées, j’ai la naïve tendance à me fier aux résultats des analyses des balisticiens professionnels. Et quand ces résultats rendent un avis unanime, je ne peux que constater, en tant que juré, la concordance entre les résultats des études balistiques et ceux des études médico-légales: Kennedy a été tué par deux balles tirées de l’arrière et en hauteur par une arme et une seule à l’exception de toutes les autres, le Mannlicher Carcano retrouvé au 5e étage du TSBD, qui appartenait à Lee Harvey Oswald.

Cet aparté mis à part, revenons-en à la trajectoire de CE399. L’autopsie a démontré que cette balle est entrée en haut du dos de Kennedy et qu’elle avait traversé son cou sans toucher de matière osseuse. Elle en est ressortie sous la pomme d’Adam, au niveau du nœud de cravate, puis elle continué sa course, quasi intacte, mais en perdant beaucoup de sa vélocité. Ce qui explique qu’en entrant dans le dos de Connally, elle n’a pas explosée mais elle a rebondie dans sa chute sur les obstacles osseux qu’elle a rencontrée. Elle lui a transpercé le thorax en lui brisant une côte, elle est ressortie près de son mamelon droit et a transpercé le poignet de sa main droite avec lequel il tenait son chapeau pour aller s’échouer dans sa cuisse gauche où elle a causé sa dernière blessure, la plus bénigne de toutes. La balle ne s’y étant pas enfoncée profondément, il est plus que probable qu’elle soit tombée du brancard de Connally lors de son transfert aux urgences. Par miracle pour le gouverneur du Texas, aucun organe vital ne fut touché mais il en a subi pour le reste de sa vie de sérieuses séquelles physiques.

Peu importe que Connally avait lui-même du mal à croire en la théorie de la balle unique (même s’il était convaincu qu’Oswald était le seul tireur) puisque les preuves scientifiques (les preuves médico-légales et les preuves balistiques) concordent toutes vers la même piste: celle du fusil que des témoins ont vu à la fenêtre à l’extrême sud-est du 5e étage du TSBD, avant et pendant la fusillade. Les photos de la reconstitution de la scène de crime par la Commission Warren (les photos de la cible dans la position du sniper) n’ont pas seulement montré que la trajectoire d’une seule balle était possible mais qu’elle était la seule possible. Grâce à l’informatique, les technologies de modélisation ont fait d’immenses progrès depuis les sixties. En 2003, Dale Myers, un professionnel reconnu de la modélisation tridimensionnelle, a pris en compte tous les paramètres physiques des positions aux instants T (image par image sur le film de Zapruder) pour effectuer une reconstitution en 3D de la séquence des deux tirs qui ont atteint les occupants de la limousine. La démonstration est magistrale, la conclusion sans équivoque: la balle unique n’est pas une théorie, elle est un fait.
Commission Exhibits 887 à 902, Warren Commission Hearings, Volume XVIII: https://www.history-matters.com/archive/jfk/wc/wcvols/wh18/html/WH_Vol18_0052a.htm
Secrets of a homicide (un site perso de Dale Myers où il expose sa méthodologie pour cette reconstitution): https://www.jfkfiles.com/index.html
Extrait du documentaire de Peter Jennings The Kennedy Assassination: Beyond Conspiracy (diffusé sur ABC en novembre 2003) où les résultats de la recherche de Dale Myers ont été, pour la première fois, présentés au public: https://www.youtube.com/v/PfSXkfV_mhA
Intégralité du documentaire The Kennedy Assassination: Beyond Conspiracy (un must see qui, à ma connaissance, n’a jamais été diffusé par une chaine de télévision française. En 2003, les grands médias français ont préféré faire la promotion d’une théorie loufoque qui impliquait au premier chef le Texas, le « Deep State » et Lyndon Baines Johnson): https://archive.org/details/BeyondConspiracy

Si vous êtes d’une mauvaise foi à ne toujours pas être convaincu par les preuves scientifiques et les reconstitutions informatiques, un autre documentaire, cette fois de PBS, Cold Case JFK, diffusé en 2013 a fait en plus appel à des exercices de tir pour simuler la trajectoire de CE399 quand elle a traversé le cou de Kennedy. Et une fois encore, les experts en science balistique ont émis un avis unanime, la trajectoire de la balle n’est pas magique, elle est logique. Ce n’est pas une théorie, c’est juste un fait.
Interview de Luke et Michael Haag sur CBS: https://www.youtube.com/v/Q7ERXm9OwuE
Interview de Luke et Michael Haag sur NPR: https://www.npr.org/2013/11/22/246734533/using-modern-ballistics-to-crack-cold-case-jfk
Extrait de Cold Case JFK (dont existe à ma connaissance une version française qui a été diffusée par une chaine de la TNT, je ne sais plus laquelle): https://www.youtube.com/v/vvV5v5wkpjg

Revenons-en à Dale Myers dont les constatations s’appuient sur un point qui vous est cher, une observation attentive du film de Zapruder. Que découvre-t-on dans les agrandissements des images Z223 et Z224 ? Qu’à Z224, le revers de la veste de Connally s’est subitement retourné sans aucune autre explication plausible qu’une balle l’ait traversée (les détracteurs prétendent qu’il s’agissait d’un coup de vent alors que l’on en voit aucun effet sur les drapeaux de la limousine ou bien de l’effet d’une ombre sur le film). Voici un gif animé de l’agrandissement des deux images: http://mcadams.posc.mu.edu/223-224.gif

Cette découverte très importante (pour ne pas dire capitale puisqu’elle nous indiquerait le timing de CE399 qui nous était jusqu’à lors inconnu) a été révélée en 1992 dans une étude d’agrandissement et d’analyse des images menée par Failure Analysis Associates (https://www.exponent.com), une entreprise privée et indépendante très réputée aux Etats-Unis et à l’international pour ses compétences dans les domaines qui sont les siens. [cf Gerald Posner, Case Closed, pages 331 et 332)

Mais bien avant cette découverte, les experts en analyse photographique de la société Itek Corporation (https://en.wikipedia.org/wiki/Itek) ont été mandatés par deux fois (en 1967 et en 1976) par Life-Magazine pour étudier les images des films de l’assassinat (pas seulement celui de Zapruder mais aussi ceux de Hughes et de Nix). Dans son rapport de 1976, Itek a souligné que ce n’est pas à Z234-236 (comme le prétendent les complotistes) mais à Z224 que le visage et le corps de Connally ont commencé à réagir à l’impact d’une balle. Voici un exposé des arguments et des contre arguments: http://mcadams.posc.mu.edu/jbchit.htm

Il reste le mystère du chapeau de Connally qu’il a toujours tenu fermement dans sa main droite durant la séquence de tirs. Pour les complotistes, ce serait impossible vu qu’il aurait été touché au dos et au radius. Sauf que le nerf du poignet qui a été touché par CE399 était le nerf radial et celui-ci n’est pas utilisé par le pouce et l’index pour agripper des objets. Par contre, les nerfs ulnaire et médian qui servent à innerver les muscles utilisés pour la préhension n’ont pas été touchés. D’ailleurs le gouverneur du Texas a tenu son chapeau dans sa main bien après qu’il ne se soit écroulé sur les jambes de sa femme. Un détail qui a marqué à vie Nellie Connally puisqu’elle en témoignait encore en 1998 dans une interview pour le journal Texas Monthly: « And he also, he has… he has… his hat on his hand. He always had that hat somewhere. He had the hat in his hand when I pulled him over and crouched him down and he was holding that hat up against him. He closed up that wound that would’ve killed him before we got to the hospital. » [cf John McAdams, JFK Assassination Logic, pages 231-232]

Pour conclure sur ce point, je ne sais pas quel est l’état de vos connaissances en science criminologique mais les miennes en la matière sont celles d’un juré qui prend connaissance du dossier. Quand toutes les preuves qu’elles soient médico-légales ou balistiques et que toutes les reconstitutions modélisées de la scène de crime s'accordent toutes vers la même piste, j’ai la naïve tendance à me convaincre que le Mannlicher-Carcano retrouvé au 5e étage du TSBD et qui appartenait à Lee Harvey Oswald est la seule et unique arme du crime.

Un mec cheulou, je vous l’accorde bien aisément, que cet Oswald... :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 20:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 164
Duc de Raguse a écrit :
Je ne parle pas de cet exploit d'Oswald non réédité par les tireurs d'élite du FBI.

De quel exploit parlez-vous?

La distance entre Oswald et la cible était au maximum d’un peu plus de 80 mètres: plus précisément 81,6 mètres pour la balle fatale (Z313) et pour la balle unique (CE399), la distance était comprise entre 42,4 et 47,3 mètres.
Rapport Warren, chapitre 3, section La trajectoire: https://www.archives.gov/research/jfk/warren-commission-report/chapter-3.html#trajectory

La carabine d’Oswald était équipée d’une lunette de visée de grossissement par quatre.
Rapport Warren, chapitre 3, section Description du fusil: https://www.archives.gov/research/jfk/warren-commission-report/chapter-3.html#description

« Comme toutes les recrues dans le corps des Marines, Oswald fut entrainé au tir réel au fusil à des portées allant jusqu’à 460 mètres, tirant 50 cartouches par jour pendant cinq jours. Lors de l’épreuve de tir en décembre 1956, Oswald obtint 212 points, soit deux de plus que le minimum pour être qualifié de "très bon tireur" (sharpshooter) – qualification moyenne de l’échelle: "bon tireur" (marksman), "très bon tireur" (sharpshooter), "tireur d’élite" (expert). En mai 1959, sur un autre champ de tir, Oswald obtint 191 points, soit un point de plus que le minimum pour être classé "bon tireur".
Rapport Warren, chapitre 4, section Les aptitudes d’Oswald comme tireur: https://www.archives.gov/research/jfk/warren-commission-report/chapter-4.html#marine

Nous pouvons donc en conclure comme l’ont fait tous les experts en tir à l'arme à feu (qu’ils soient du FBI ou de l’armée américaine) interrogés par la Commission Warren qu’il s’agissait là d’un coup facile pour un tireur comme Lee Harvey Oswald. Cela n’avait rien d’un exploit.

Vous prétendez qu’il n’a jamais été réédité par les tireurs d’élite du FBI. J’ignore quelles sont vos sources pour une telle affirmation mais manifestement, elles ne sont pas le Rapport Warren. Il faut noter au préalable que les reconstitutions commandées par la Commission n’ont jamais cherché à restituer avec la plus grande exactitude la séquence des trois tirs puisque l’on ne sait pas laquelle des trois balles a manqué la cible. Avec prudence, la Commission n’a pas voulu statuer sur la question (je vous renvoie à ma réponse lors d’une précédente intervention). La cible étant très facile à atteindre de la fenêtre située à l’extrême sud-est du 5e étage du TSBD (cela a été montré par les documents photographiques de la position du nid du tireur dans la reconstitution de la scène du crime, CE887 à 902), l’autre occupation des travaux de la Commission fut de vérifier la fiabilité de l’arme et le timing de la séquence des trois tirs (entre 4,8 et 5,6 secondes si c’est la deuxième balle qui a raté, plus de 7 secondes si c’était l’une des deux autres). Toutes ces reconstitutions ont été faites avec l’arme du crime, c’est-à-dire le Mannlicher Carcano retrouvé au 5e étage du TSBD et avec des munitions Western Cartridge du même type que les balles et les douilles retrouvées.
Commission Exhibits 887 à 902, Warren Commission Hearings, Volume XVIII: https://www.history-matters.com/archive/jfk/wc/wcvols/wh18/html/WH_Vol18_0050b.htm

Sur la fiabilité de l’arme: « Pour s’efforcer d’expérimenter la carabine dans des conditions analogues à celles de l’assassinat, la section des essais du laboratoire de Recherche balistique fit appel à quatre tireurs d’élite qui tirèrent avec l’arme de l’assassin du haut d’une tour, sur trois cibles – silhouettes placées à des distances de 54 mètres, 74 mètres et 81 mètres. La cible de 81 mètres était placée à droite, celle de 74 mètres au milieu, et la plus rapprochée à gauche. Se servant de la carabine de l’assassinat munie de la lunette-viseur, trois tireurs d’élite, classés maîtres par l’Association nationale de tir au fusil, tirèrent chacun deux séries de trois coups. Pour les premières séries, il fallut aux tireurs respectivement 4,6 secondes, 6,75 secondes et 8,25 secondes. Pour les secondes séries, il leur fallut 5,15 secondes, 6,45 secondes et 7 secondes. Aucun des tireurs n’avait l’habitude de l’arme de l’assassinat, si ce n’est qu’ils s’étaient exercés à manœuvrer la culasse pendant deux ou trois minutes sans cartouche. Ils n’avaient pas même agi sur la gâchette de peur de casser le percuteur. » Il est exact que sur les vingt-quatre balles tirées, cinq ont raté leur cible. Aucune sur le premier objectif, quatre sur le deuxième et une sur le troisième. Il n’en reste pas moins que dix-neuf balles ont touché plein centre par des tireurs qui n’avaient aucune connaissance du fusil ni de sa lunette de visée. A l’unanimité, ces experts en ont conclu que cette arme était fiable.
Rapport Warren, chapitre 4, section Précision de l’arme: https://www.archives.gov/research/jfk/warren-commission-report/chapter-4.html#accuracy

Sur le timing de la séquence de tirs: « Trois experts en arme à feu du FBI essayèrent la carabine en vue de déterminer la vitesse avec laquelle on pouvait tirer avec elle. Le but de cette expérience était non pas d’essayer la carabine dans les conditions de l’assassinat, mais de déterminer la vitesse maxima à laquelle on pouvait tirer avec elle. Les trois experts du FBI tirèrent chacun avec cette arme trois coups de feu à 14 mètres en 6, 7 et 9 secondes. Robert A. Frazier tira deux séries de trois coups de feu en en 4,6 secondes et 4,8 secondes. A 14 mètres, chaque tireur réussit un groupement de la dimension d’une pièce de monnaie. Les groupements réussis par Frazier à la distance de 23 mètres avaient un diamètre, le premier de 5 centimètres, le second de 12,5 centimètres. Frazier tira ensuite quatre groupes de trois coups de feu à une distance de 92 mètres en 5,9 secondes, 6,2 secondes, 5,6 secondes et 6,5 secondes, réussissant à chaque fois des groupements de diamètre compris entre 7,5 centimètres et 12,5 centimètres. »
Rapport Warren, chapitre 4, section Précision de l’arme: https://www.archives.gov/research/jfk/warren-commission-report/chapter-4.html#accuracy

Je réitère ma question, de quel « exploit d’Oswald non réédité par les tireurs d'élite du FBI » parlez-vous ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 20:06 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 164
Duc de Raguse a écrit :
Quant à la limousine présidentielle - qui aurait pu être analysée (traces d'impact divers, éclaboussures de sang, etc.) avec davantage de minutie pour les fins de l'enquête - elle a été réparée et nettoyée quelques jours après l'assassinat.

Dès son arrivée à Parkland, la limousine présidentielle a été placée sous la surveillance du DPD et du Secret Service (pour que personne n'y touche) avant d’être ramenée à Washington à bord d’Air-Force Two afin d'y être examinée dans le garage de la Maison-Blanche. Elle fut alors passée au peigne fin par les enquêteurs du Secret Service et du FBI durant toute la nuit du 22 au 23 novembre. Ils y ont retrouvé non seulement des fragments physiques de la balle fatale mais aussi l’impact d’un de ceux-ci sur l'intérieur du pare-brise. Les taches de sang furent nettoyées dans l’après-midi du 23 novembre après que le FBI ait vérifié d’avoir pris toutes les photos nécessaires à la bonne marche de l’enquête. La limousine, dans cet état, n’a plus bougé du garage avant le 20 décembre où elle a été transférée aux usines Ford près de Détroit. L’objet de la rénovation de la limousine était de lui construire un bubble-top plus performant, c’est-à-dire un bubble-top assez blindé pour résister aux balles (ce qui dans l’assassinat de Kennedy n’aurait servi à rien puisque c’est JFK qui a refusé le bubble-top quand il lui fut proposé à son arrivée à Love Field. Il pleuvait le matin à Fort Worth mais à l’arrivée à Dallas, le soleil était de retour).
Warren Commission Document 80, Secret Service Report of 06 january 1964, Presidential car: https://www.maryferrell.org/showDoc.html?docId=10482f

En ajout pour le lecteur intéressé, voici une série de photos de la limousine présidentielle, avant et après l'assassinat de Kennedy: http://www.jfklancer.com/photos/Limousine.html


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 20:09 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 164
Duc de Raguse a écrit :
Que dire de l'autopsie de JFK ? La CW n'a jamais eu les photographies et les radios de celle-ci

Il est exact que seul Earl Warren a eu accès aux photos de l’autopsie pendant les travaux de la Commission. C’est l’une des failles du rapport et au moins deux enquêteurs, Arlen Specter et David Belin (les deux inventeurs de la théorie de la balle unique qui ont dû travailler uniquement à partir des reconstitutions de la scène de crime, du rapport de l'autopsie, des témoignages des légistes et de croquis pour le moins approximatifs) s’en sont plaint à juste titre dans leurs écrits respectifs [cf Passion for Truth d’Arlen Specter et Final Disclosure de David Belin]. Comme on l’a vu précédemment, ces photos et ces radios ont été examinées ultérieurement par trois comités d’experts indépendants de la Commission Warren qui ont tous confirmé les résultats de l’autopsie et validé la théorie de la balle unique.

Citer :
et les médecins qui l'ont réalisée - des militaires spécialisés pour n'en avoir pas fait depuis des années... - ont eu ordre de ne rien en dire.

Qui a donné « ordre de ne rien dire » ? Jacqueline Kennedy ? C’est elle qui a choisi l’hôpital naval de Bethesda (son mari avait servi dans la Navy) quand à bord d’Air Force One sur le vol du retour, le Dr George Burkley (le médecin personnel de JFK) lui a fait comprendre qu’une autopsie était inévitable et lui a proposé deux hôpitaux: Bethesda ou Walter Reed (le plus prestigieux des hôpitaux militaires de Washington où ont été soignés plusieurs présidents et même Winston Churchill) [cf William Manchester, Mort d’un président, page 387]. Ou bien Robert Kennedy ? Ou qui d’autre selon vous encore ? Quelles sont les preuves de cet « ordre de ne rien dire » et de quoi retourne-t-il ? Si votre accusation est grave, elle n’en reste pas moins vague et en l’absence de sources solides, elle ne veut rien dire.


Les médecins, effectivement des militaires, qui ont procédé à l’autopsie de Kennedy étaient tous des professionnels chevronnés et d’une grande compétence. Le Dr James J. Humes qui a dirigé l’autopsie était le doyen des légistes de Bethesda: il avait déjà dirigé plus d’un millier d’autopsies dans sa carrière. Certes, il n’était pas un spécialiste des morts par balles mais rien qu’en 1963, il avait participé à plusieurs autopsies du personnel militaire tombé sous le feu ennemi. Il a été assisté par le Dr J. Thornton Bosswell, directeur de pathologie à la Naval Medical School de Bethesda, et surtout par le Dr Pierre A. Finck, un véritable spécialiste des décès par balles puisqu’il était le directeur de la section Wound Ballistics Pathology Branch au sein de l’Armed Forces Institute of Pathology. Lui aussi avait dirigé des centaines d’autopsie et il était spécialisé dans les décès par armes à feu. [cf Vincent Bugliosi, Reclaiming History, pages 384-385].


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 20:12 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 164
Citer :
Quant au cerveau du président ? Il a tout simplement été déclaré comme "perdu"...

Celui qui a récupéré le cerveau de John F. Kennedy, c’est Robert F. Kennedy. Le seul mystère qui subsiste ici – et qui sans doute pour très longtemps subsistera - est ce qu’il en a fait. L’a t’il fait envoyer au fin fond de l’océan Atlantique avec le cercueil en bronze de Dallas (https://www.thoughtco.com/what-happened-to-jfks-first-casket-1132451) ou l’a t’il fait enterrer dans le cimetière d’Arlington avec le corps de son frère le 14 mars 1967 lors du transfert de la dépouille de sa sépulture provisoire au tombeau de sa flamme éternelle inauguré le lendemain: https://en.wikipedia.org/wiki/John_F._Kennedy_Eternal_Flame) ? Toujours est-il que si certaines pièces médico-légales ont disparues en 1966, c’est Robert F. Kennedy qui en fut responsable et seul coupable et ce pour qu’elles ne deviennent pas l’objet d’une curiosité morbide. Si cela est plutôt contestable sur le plan juridique, c’est fort compréhensible d’un point de vue humain. Le HSCA a enquêté sur la disparition du cerveau et d’autres pièces médico-légales, en voici ses conclusions:
HSCA Appendix to Hearings, Volume VII, pages 25 à 33: https://mcadams.posc.mu.edu/brain.txt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Meurtre de JF Kennedy
Message Publié : 05 Juin 2021 20:16 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 2006 21:42
Message(s) : 164
Duc de Raguse a écrit :
Que dire également des constations réalisées par les divers personnels de santé chargées au départ de réanimer le président à l'hôpital parkland ? Des médecins n'ont perçu la blessure à la gorge que comme un orifice d'entrée d'une balle tirée de face et non pas de sortie de la fameuse balle unique.

Les médecins de Parkland ont tenté en vain de réanimer Kennedy et jamais, ils n’ont cherché à examiner ses blessures. Le corps de Kennedy est arrivé au service des urgences de l’hôpital Parkland à 12h36 ; à 13h00 les médecins se sont avoués vaincus en admettant sa mort clinique ; prévenue, Jacqueline Kennedy est alors venue veiller le corps dans la trauma room one en compagnie du père Oscar Huber qui est allé la rejoindre pour une dernière prière ; à 13h30 le corps fut déposé dans un cercueil par les services funéraires de Vernon B. O’Neil de la ville de Dallas ; à 14h04 le cercueil a définitivement quitté Parkland dans une voiture du Secret Service pour l’aéroport de Love Field où il fut embarqué sur Air Force One (après un épisode orageux entre les autorités fédérales et Earl Rose, le légiste de Parkland, qui voulait que l’autopsie se déroule sur place et dont l’histoire a reconnu qu’il ne manquait pas d’arguments légaux).

Durant le laps de temps qu’il est resté à Parkland, le corps de Kennedy n’a jamais été retourné, il est toujours resté sur le dos. La tâche des urgentistes de Parkland était de tenter de sauver la vie de Kennedy, pas celle d’ausculter ses blessures. S’il est exact qu’à première vue, ils ont pensé que l’orifice dans la gorge de Kennedy était un trou d’entrée (et ils l’ont déclaré lors des conférences de presse de l’après-midi du 22), ils ont tous admis dans leurs témoignages devant la Commission Warren que leur supposition était erronée et que cela pouvait être tout aussi bien un trou de sortie.

Le Dr Charles J. Carrico qui fut le premier à voir Kennedy alors qu’on le transportait aux urgences a déposé devant la Commission:
« Mr. SPECTER - Was the wound in the neck consistent with being either an entry or exit wound, in your opinion?
Dr. CARRICO - Yes.
Mr. SPECTER - Or, did it look to be more one than the other?
Dr. CARRICO - No; it could have been either, depending on the size of the missile, the velocity of the missile, the tissues that it struck.»

Témoignage du Dr Carrico, Warren Commission Hearings, Volume III: https://www.maryferrell.org/showDoc.html?docId=39#relPageId=370

Le Dr Malcolm O. Perry qui fut le principal intervenant dans la tentative de sauvetage de Kennedy (il utilisa d’ailleurs l'orifice de la balle pour y pratiquer une trachéotomie) a lui aussi répondu à cette question:
« Mr. SPECTER - Based on your observations of the neck wound alone, do you have a sufficient basis to form an opinion as to whether it was an entrance wound or an exit wound.
Dr. PERRY - No, sir. I was unable to determine that since I did not ascertain the exact trajectory of the missile. The operative procedure which I performed was restricted to securing an adequate airway and insuring there was no injury to the carotid artery or jugular vein at that level and at that point I made the procedure.
Mr. SPECTER - Based on the appearance of the neck wound alone, could it have been either an entrance or an exit wound?
Dr. PERRY - It could have been either. »

Témoignage du Dr Perry, Warren Commission Hearings, Volume III: https://www.maryferrell.org/showDoc.html?docId=39#relPageId=381

Inutile de préciser que dans leurs témoignages respectifs, les docteurs Perry et Carrico ont tous les deux admis les résultats de l’autopsie et que la blessure à la gorge était un trou de sortie.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 703 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB