Nous sommes actuellement le 24 Oct 2021 14:11

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10
Auteur Message
Message Publié : 30 Déc 2012 21:44 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Oct 2012 0:28
Message(s) : 34
Localisation : 94
Ou celle de Jean Christian Petitfils qui est très bien ^^


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2013 16:14 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 17 Juil 2012 17:53
Message(s) : 40
Malgré vos bons conseil je tiens à lire celle de François Bluche, car c'est la seule que j'ai à la bibliothèque municipal, mais est-elle facile à lire et à comprendre ? Parce que j'ai lu des commentaires comme quoi cette biographie est faire seulement pour les experts, est-ce vrai ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2013 16:25 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2005 21:13
Message(s) : 1829
Localisation : Metz
Si c'est un ouvrage de vulgarisation que vous souhaitez, évitez les travaux universitaires proprement dits. La biographie de Petitfils peut être une bonne première approche dans cette optique, car Bluche est effectivement assez pointu (à mon avis).

_________________
«L'humanité est comme un paysan ivre à cheval: quand on la relève d'un côté, elle tombe de l'autre.»
(Martin Luther)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2013 22:54 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 17 Juil 2012 17:53
Message(s) : 40
Merci ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Juil 2013 16:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Jan 2011 18:35
Message(s) : 23
Bonjour,

J'apprécierais d'obtenir quelques avis sur "Le 17eme siècle" de François Lebrun édité dans une collection universitaire.

L'idée serait de pouvoir embrasser globalement les grandes lignes de ce siècle d'un point de vu Politique et Culturelle à l'échelle européenne. Seulement, je me demandais si acheter un ouvrage de ce genre (très large) était finalement une bonne idée puisque chaque thématique, événement et protagonistes mériterait nécessairement par la suite d'être approfondie par des lectures particulières et que pour ce qui était de la "prise de connaissance globale" wikipedia pouvait bien suffire.

Qu'en dites-vous ? Autrement dit, cet ouvrage peut-il convenir à s'approprier l'essentiel du bagage nécessaire à la compréhension du Grand siècle pour un étudiant ou n'est-il équivalent, si ce n'est inférieur, à n'importe quel cours globale sur l'Europe au XVIIeme siècle dispensé en Fac ?

Merci pour vos avis.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Sep 2013 13:57 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Sep 2013 16:38
Message(s) : 14
Je peux donner les livres que j'ai achetés et lus avec plaisir lol :

- Louis XIV et la famille royale
Christian Bouyer
(les relations entre le Roi-Soleil et sa famille, de Henri IV au futur Louis XV, agrémenté de portraits ^^)
env. 20euro

- Louis Et Marie-Adelaide De Bourgogne ; La Vertu Et La Grace
Sabine Melchior-Bonnet
(biographie du couple héritier et favori de Louis XIV, assez romancé par moment mais intéressant)

- Philippe V, roi d'Espagne ; petit-fils de Louis XIV
Suzanne Varga
(la meilleure biographie d'après moi sur ce grand roi venu de France)

- Devenir prince ; L'école du pouvoir en France, XVIIe - XVIIIe siècles
Mormiche Pascale
(non une biographie, concerne l'éducation des princes de Louis XIII aux fils de Louis XVI)

J'en rajouterai sans doute d'autres :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2015 11:07 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Avr 2009 15:35
Message(s) : 14
Bonjour,

à la recherche de bonnes synthèses sur la Révolution anglaise (1641-1649), je me tourne vers le forum.

Une synthèse de Bernard Cottret vient de sortir chez Perrin. Qu'en penser ?
Outre-Manche, on évoque beaucoup le court essai de Christopher Hill (1640, la Révolution anglaise). Même question.
D'autres suggestions?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2015 23:34 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 24 Juil 2010 17:07
Message(s) : 81
marilou29 a écrit :
Ou celle de Jean Christian Petitfils qui est très bien ^^


Je la lis en ce moment, et je confirme ! Je la préfère de loin à celle de François Bluche, qui selon moi ne sait pas aller à l'essentiel, écrit dans un style élégant mais trop ampoulé et peu clair, et manque de partialité. Au final je n'ai pas pu finir sa biographie, même si au début j'étais enchanté de toutes les informations qu'il donnait. Celle de Petitfils est tout le contraire. L'auteur sait aller à l'essentiel. Il a du style, sans en faire trop. Et il se montre impartial.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Jan 2017 14:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Déc 2013 19:33
Message(s) : 543
Localisation : Mon blason devrait vous en donner une petite idée...
Bonjour à tous, et bonne année puisque c'est ma première visite sur le forum en 2017.

J'ai vu à ma bibliothèque municipale un roman qui me fait envie :
Image
Le Régent, de Patrick Pesnot, roman sur la vie de Philippe d'Orléans, neveu de Louis XIV et régent du royaume à la mort de celui-ci.
Si certains d'entre vous l'ont lu, qu'en pensez-vous?
Est-il historiquement correct?
Est-il bien écrit, agréable à lire?
A-t-il une intrigue intéressante?

Merci d'avance pour vos avis!

_________________
-Qui suis-je pour discuter avec l'Histoire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Déc 2017 15:17 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3993
Localisation : Versailles
Je viens d'achever "Vendôme : La gloire ou l'imposture" de Fadi El Hage.

Il nous décrit la vie et les combats d'un inconnu célèbre : le duc de Vendôme,arrière-petit-fils du Roi Henri IV (et de la belle Gabrielle d'Estrées), petit-neveu du cardinal Mazarin, cousin germain du Prince Eugène de Savoie et ennemi intime du duc de Saint-Simon !

Un regret : il est difficile d'écrire une telle biographie en l'absence de documents personnels (correspondance, journal, mémoires). le résultat est un survol un peu rapide des 50 premières années de la vie du personnage et un approfondissement un peu trop marqué sur les dix dernières !

J'ai en revanche beaucoup apprécié l'effort de compréhension des mentalités du temps et notamment de la question de la naissance et du rang qui va bien au-delà du seul statut des batards !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : L'Amérique fantôme
Message Publié : 16 Mai 2020 22:17 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 14 Fév 2015 11:55
Message(s) : 60
Durant trois siècles, l’Amérique du Nord a été sillonnée, à l’échelle continentale, par des aventuriers de langue française. Dans "L'Amérique fantôme", Gilles Havard relate les pérégrinations de ces "coureurs des bois" qui partirent à la rencontre des autochtones allant parfois jusqu'à a dopter leurs modes de vie. Par exemple Etienne Brûlé a partagé la vie des Hurons. C'est lépoque où Louis XIV soutient les Hurons contre les Iroquois.

https://editions.flammarion.com/Catalog ... ue-fantome


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Sep 2020 19:28 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1219
Localisation : Seine et Marne
Clément Oury, La Guerre de Succession d'Espagne : La fin tragique du Grand Siècle
Broché : 528 pages
ISBN-13 : 979-1021033719
Dimensions du produit : 16.5 x 3.1 x 23 cm
ASIN : B082JLJRQC
Poids de l'article : 730 g
Éditeur : Editions Tallandier (12 mars 2020)

"Le 1er novembre 1700 s'éteint le roi Charles II d'Espagne, souverain d'un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais. A la surprise générale, il désigne comme héritier le jeune Philippe, duc d'Anjou, petit-fils du Roi-Soleil. Cette décision arrime le royaume d'Espagne, immense mais à bout de souffle, à celui de France, première puissance du continent. Pour les autres États d'Europe, cette alliance est inacceptable. Le conflit qui s'ensuit représente la plus longue et la plus difficile épreuve du règne de Louis XIV.

La guerre de Succession d'Espagne oppose, de 1701 à 1714, les deux rois de la Maison de Bourbon à une vaste coalition dirigée par l'Angleterre, la Hollande et l'Empereur. La France dispose alors de la plus forte armée d'Europe, invaincue depuis plus d'un demi-siècle, et d'une direction stratégique unifiée. Elle va pourtant subir une série de désastres sans précédent face aux troupes alliées commandées par le duc de Marlborough et le prince Eugène de Savoie. La ceinture de fer érigée par Vauban est entamée, les frontières du royaume occupées.

C'est à l'étude de cette catastrophe que se consacre Clément Oury. Dans la lignée d'une histoire militaire renouvelée, il étudie la conduite des opérations depuis Versailles ou La Haye, dans les cabinets des ministres ou sur le champ de bataille. Il s'intéresse au quotidien du soldat comme à son expérience du combat ; aux souffrances des populations dans les zones de conflit ; aux réactions des opinions publiques qui, sidérées ou enthousiastes, voient s'effondrer l'image d'un Roi-Soleil invincible et menaçant.

Il analyse enfin les ressorts de la résilience du royaume. Alors que le désastre parait consommé, les dissensions entre Alliés permettent d'obtenir une paix de compromis. Celle-ci bouleverse l'agencement des pouvoirs en Europe, avec l'affirmation de la Grande-Bretagne et de la Maison d'Autriche. On ne craint plus que le royaume de Louis XIV ne prétende à l'hégémonie. Des décombres du conflit s'impose un principe diplomatique nouveau : l'équilibre des puissances."

Clément Oury est diplômé de l'Ecole des Chartes te docteur de l'Université de Paris-Sorbone. Avec cet ouvrage, il propose la première synthèse en français sur ce conflit majeur de l'histoire européenne."

Interview de Clément Oury pour la revue Conflits.

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Mars 2021 10:58 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1067
Localisation : région de Meaux
Pièce jointe :
81fQuJclPkL._AC_UY218_.jpg
81fQuJclPkL._AC_UY218_.jpg [ 8.81 Kio | Consulté 5993 fois ]

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Sep 2021 10:05 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1265
Parcourant, comme à mon habitude, les différents sites dont il existe une collection dédiée à l'Histoire, je suis tombé dans la collection Histoire de France des Éditions Folio Histoire, sur cette synthèse sur «les Rois absolus» n° 308 : l'auteur est Hervé Drévillon (que je ne connais pas)

Image


Folio Histoire a écrit :
11 novembre 1630 : à l’issue d’une journée mouvementée, Louis XIII choisit de maintenir sa confiance en Richelieu pour s’engager, à ses côtés, dans une politique dominée par les préceptes de la raison d’État. 1&ersup; septembre 1715 : Louis XIV meurt au terme du règne le plus long et le plus brillant de l’histoire de France. D’une date à l’autre, ce siècle fut le temps des rois absolus, qui portèrent à son comble la sacralité du pouvoir monarchique en mobilisant toutes les ressources littéraires et artistiques. Les fastes de la religion royale furent mis au service d’une autorité inouïe. Pour en rendre compte, les contemporains regroupèrent sous le terme générique d’« Extraordinaire » les impôts nouveaux, les tribunaux exceptionnels, les pouvoirs confiés aux intendants, etc.La guerre, avec son cortège de malheurs et de nécessités impérieuses, fut la manifestation la plus sensible de l’autorité royale. Elle exigea une mobilisation toujours croissante de la société et de l’État, dont elle fut la matrice. Pour la financer, le recours au crédit et à la vente d’offices modifia profondé-ment les structures sociales du royaume. Les élites inves-tirent massivement dans ces charges vénales qui, parfois, les anoblissaient en entretenant la confusion entre dignité sociale et service du Roi. Ainsi débutait la longue histoire d’une relation singulière entre la société française et l’État.



J'ai le Louis XIII et le Louis XIV de Jean-Christian Petifils, l'année 2022 sera pour moi en partie consacrée au XVIIe j'espère... et peut-être m'intéresserai-je à la Guerre de Trente ans également...

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB