Nous sommes actuellement le 30 Nov 2021 7:13

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Jan 2021 9:11 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2627
Mort en 1821, l'Empereur fait l'objet de jugements divers : génie pour les uns, dictateur militaire pour les autres, despote mégalomane pour les troisièmes ...

Pour ouvrir le débat, je vous propose de commenter le point de vue un peu inattendu d'Aurélie Bellanger sur France culture.

Napoléon est-il notre prophète ?

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... embre-2020

On pourrait y voir une vision "de gauche"


Ou pour ceux qui préfèrent une approche plus classique ou plus à droite, il y a ce livre de Guenifrey "Napoléon et de Gaulle "

https://www.napoleon.org/magazine/livre ... de-gaulle/

Extrait : "Héros préférés des Français, Napoléon Bonaparte et Charles de Gaulle incarnent la figure du sauveur. Si beaucoup les sépare, à commencer par le siècle où ils vécurent, ils ont en commun d’avoir élevé notre patrie au-dessus d’elle-même, dans une quête de la grandeur nourrie d’une certaine idée de sa mission et de sa vocation à éclairer le monde."


Pour ma part, je suggère les pistes suivantes: le Napoléon acteur de l' histoire s'inscrit dans l'admiration pour les grands hommes du passé (Frédéric II, Louis XIV, Charlemagne et César) et le mépris pour la monarchie déclinante du XVIIIe siècle. Il est en outre nourri par l'esprit des Lumières même s'il est trop réaliste pour y adhérer totalement.

Il doit être distingué du mythe développé à Sainte Hélène, propagé par les bonapartistes et contesté par les républicains ou les royalistes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 16:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14942
Localisation : Alsace, Colmar
Un tribunal populaire ... ? Il est difficile de juger un personnage historique, surtout d'une telle aura. Pour certains, c'est un très grand génie, pour d'autres le mal absolu. Si on veut être dans une démarche historique, il faudra des avis pondérés, argumentés. Plutôt que le terme "jugement", j'aurais préféré qu'on parle de bilan. Un jugement, même argumenté désigne des coupables ou des innocents. C'est le rôle du juge, pas de l'historien.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 17:06 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6936
Localisation : Provinces illyriennes
Effectivement, juger n'est pas vraiment du ressort de l'historien.
Comme bilan - simple et concis - je retiendrai le maintien des principaux idéaux de 1789 et de leur propagation à travers une Europe continentale encore fortement teintée par les privilèges et l'absolutisme.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 18:13 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 2022
Revoyez le Napoléon d'Abel Gance
la scène surréaliste à la Convention en 1796, où Bonaparte dialogue avec les spectres de Robespierre Danton et Marat résume TOUT

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 18:25 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8168
Et après les Cent-Jours, une frontière nord voulue pour être difficilement défendable, tandis que la Prusse s'était remise à niveau sur le plan militaire, avec des institutions dont on n'avait pas fini d'entendre parler... (Etat Major général, Ecole de Guerre...)

Cela dit il a fait également de la France l'état le mieux structuré au monde sur le plan administratif.

Et puis l'aventure napoléonienne a totalement effacé dans l'esprit populaire l'idée qu'il pouvait y avoir une classe noble supérieure aux autres et seule capable de faire la guerre. Jamais la noblesse, quoi qu'elle fasse, ne retrouvera sa prééminence d'antan...

Comme le dit Duc de Raguse, les principes de la Révolution étaient posés, on ne s'en débarrasserait plus d'un trait de plume.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 18:45 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mars 2020 20:19
Message(s) : 240
Localisation : Poitou
Je crois qu'il ne faut pas rester sur une vision "franco-française" de Napoléon.

Homme de génie, oui, parmi les plus brillants de l'histoire de l'humanité.

Propagation de l'idéal libérateur de 1789 en Europe, dans une certaine mesure... mais au final, remplacer les anciens despotismes (despotisme du sang) par un nouveau type de despotisme (despotisme du talent), placer à la tête de royaumes clients les frères ou beaux-frères, est ce un réel progrès ?

La volonté de domination de l'Europe de Napoléon me fait quand même penser à la volonté de domination d'un autre, les crimes contre l'humanité en moins ! Il y à même des parallèles saisissants, comme l'Angleterre qui, au début, résiste seule, comme l'expédition de Russie, qui se termine mal, comme un nouvel ordre créé après la défaite finale. Au moins, pour la période qui nous intéresse, le traité de Vienne (1815) aura eu le mérite d'assurer l'équilibre européen pendant une bonne trentaine d'années.

_________________
La classe des sots politiques est, de toutes les classes de sots, la plus sotte (Alexandre Erdan).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 18:55 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5073
Localisation : Bourgogne
C'est étonnant, personne ne parle du génie militaire. C'est quand même dans ce domaine qu'il a le plus brillé, s'imposant comme le "dieu de la guerre", dira de lui Clausewitz, et révolutionnant durablement l'art de la guerre (au point que nous sommes encore soumis aux règles de l'art opératif qu'il a été le premier à développer, bien qu'il ne l'a pas théorisé et qu'il faudra attendre plus d'un siècle après sa mort pour qu'il le soit). Et ce sont bien ses victoires militaires qui assurèrent l'export et la permanence des idées révolutionnaires dans l'Europe (et donc le monde), tout comme l'implantation durable de ses réformes civiles et administratives en France même.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"/"Passe toujours !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 18:56 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14942
Localisation : Alsace, Colmar
JMTARDIF a écrit :
Je crois qu'il ne faut pas rester sur une vision "franco-française" de Napoléon.


Effectivement, on peut se poser des questions. Sans l'envahissement par les armées napoléoniennes du SERG, est-ce que l'on aurait vu l'émergence du second reich, et surtout, au bénéfice de la couronne des prussiens ? La dynamique dans l'espace allemand, avant les évènements qui font suite à la Révolution Française allaient plutôt vers un éclatement et l'émergence de royaumes concurrents, mais régionaux.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 18:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14942
Localisation : Alsace, Colmar
CEN_EMB a écrit :
C'est étonnant, personne ne parle du génie militaire.


C'est LE génie militaire du dernier demi-millénaire. Mais, il montre aussi un échec persistant qui n'a fait que s'aggraver depuis. On peut gagner par les armes, mais, on ne peut plus avoir une domination durable via la conquête militaire.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 19:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 07 Jan 2014 19:14
Message(s) : 179
Le problème de Napoléon est peut-être, à mon point de vue, de ne pas avoir compris que le but de la guerre, plus que le victoire peut-être, est le traité de paix qui suit. Louis XIV lui était supérieur sur ce point, lui qui savait que les conquêtes ont une limite et que pour arriver à la paix, il faut savoir faire des concessions, parfois douloureuses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 19:49 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 2022
JPdeRouen a écrit :
Le problème de Napoléon est peut-être, à mon point de vue, de ne pas avoir compris que le but de la guerre, plus que le victoire peut-être, est le traité de paix qui suit. Louis XIV lui était supérieur sur ce point, lui qui savait que les conquêtes ont une limite et que pour arriver à la paix, il faut savoir faire des concessions, parfois douloureuses.


Oui, comme Talleyrand qui lui conseille la mansuétude après Austerlitz, mais n'est pas écouté

Et pour le Napoléon mili, je crois que la plume de de Gaulle résume tout (La France et son Armée)

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 20:00 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6936
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
mais au final, remplacer les anciens despotismes (despotisme du sang) par un nouveau type de despotisme (despotisme du talent), placer à la tête de royaumes clients les frères ou beaux-frères, est ce un réel progrès ?

Même s'ils n'étaient pas des démocrates, ils ont tout de même mis fin aux privilèges là où ils existaient encore, ont rédigé des constitutions et fait appliquer le code napoléonien.
C'est un réel progrès.

Citer :
le traité de Vienne (1815) aura eu le mérite d'assurer l'équilibre européen pendant une bonne trentaine d'années.

En tentant de recoudre avec de l'usagé et du vieux, par l'alliance du trône et de l'autel, entre autres, dans un monde qui n'en voulait plus, il a fait le lit de nationalismes qui se sont exacerbés, provoquant un certain Printemps des peuples.
Ce Congrès fut, à mon sens, d'une ineptie sans nom, symbole de la victoire des monarques absolus d'Europe contre le souffle révolutionnaire, par le rétablissement des capétiens sur le trône de France. On ne peut construire un concert de puissances continentales en faisant comme s'il ne s'était rien passé depuis 1789.

Citer :
C'est étonnant, personne ne parle du génie militaire.

C'est vrai, mais c'était trop facile.
Ou comment vaincre, parfois à 4 contre 1, les meilleures armées du monde. :wink:
Il est là le génie, je crois, jamais égalé depuis.

Citer :
Sans l'envahissement par les armées napoléoniennes du SERG, est-ce que l'on aurait vu l'émergence du second reich, et surtout, au bénéfice de la couronne des prussiens ?

Cette invasion a joué sans aucun doute le rôle d'un accélérateur, mais les racines de l'unité allemande étaient déjà là.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 20:34 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8168
CEN_EMB a écrit :
(au point que nous sommes encore soumis aux règles de l'art opératif qu'il a été le premier à développer, bien qu'il ne l'a pas théorisé et qu'il faudra attendre plus d'un siècle après sa mort pour qu'il le soit).
CEN EMB

Je ne l'avais jamais vu sous cet angle mais ça me parait très intéressant et profondément vrai. En tous cas, génie militaire, ça ne fait aucun doute.

Mais je pense à une phrase du colonel Goya, à propos d'autre chose :"la supériorité tactique devient vite un simple bruit de fond en l'absence de stratégie". J'ai envie de le paraphraser au "génie militaire qui finit comme un simple bruit de fond - la campagne de France est peut-être sa plus géniale - faute d'une stratégie pour mettre fin aux guerres européennes." (A supposer que ce fût possible, mais a-t-il essayé ?)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 21:05 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5073
Localisation : Bourgogne
Napoléon Ier est pour moi un tacticien de génie, et un piètre stratège.
Quasiment imbattable sur un champ de bataille, il n'a jamais su penser stratégie, sur le temps long. L'eut-il fait qu'il n'aurait jamais initié les aventures espagnole et russe, et eut-il mis le doigt dans l'engrenage ibérique, il se serait assuré de la clore par une victoire décisive plutôt que d'y laisser son armée s'y consumer au point de ne plus être capable de vaincre à l'Est quand le besoin fut venu. Il avait compris que la sécurité de la France passait par l'alliance russe mais a ô combien pauvrement affaibli ses chances de la réaliser en soutenant l'idée d'une Pologne capable de faire pièce à la Prusse et à l'Autriche, et en fantasmant sur le mirage ottoman. En outre, si le principe du blocus continental était compréhensible intellectuellement, il aurait fallu le tempérer par une bonne dose de réalisme pour espérer qu'il sape la puissance britannique sans s'aliéner toutes les cours européennes.

Il était encore trop prisonnier des raisonnements d'Ancien Régime, et n'avait pas dans le concert des nations le coup d’œil génial qui était le sien sur un champ de bataille.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"/"Passe toujours !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Jan 2021 21:31 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8168
CEN_EMB a écrit :
il aurait fallu le tempérer par une bonne dose de réalisme pour espérer qu'il sape la puissance britannique sans s'aliéner toutes les cours européennes.

Et le Pape ! 8-|

Tout à fait d'accord avec ta vision des choses.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB