Nous sommes actuellement le 28 Juil 2021 19:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 07 Juil 2019 11:54 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
LCV arrête la publication de toutes ses revues
la Revue Napoléon, pas exclusivement militaire, avait cessé "provisoirement" de paraître déjà depuis 2 ans, provisoire désormais définitif
https://www.lelivrechezvous.fr/
La production de nos revues est définitivement arrêtée. Les abonnés recevront d’ici fin juillet 2019 un courrier personnalisé qui permettra de régler le solde de leur abonnement.
Les derniers numéros parus sont : Tradition(s) n°26 (mai 2019), Gloire & Empire n°85 (juin 2019), Prétorien n°51 (juin 2019)

Prétorien existait depuis 2007
Gloire & Empire depuis 2005
Traditions amalgame de feu Soldats Napoléoniens avec le dérivé de Tradition Magazine créé à l'origine chez H&C en 1987 il y'a 32 ans...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Juil 2019 7:12 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1977
triste mais prévisible
ils ont surfé sur le Bicentenaire et l'engouement induit
rv dans 80 ans !! ;)

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juil 2019 14:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
pour faire une bonne transition
à peine entrevue dans feu Soldats Napoléoniens qui appelait une série d'autres articles restés lettre morte l'Armée Ottomane des guerres Napoléoniennes, sujet fort négligé passé le XVIIe siècle

le spécialiste de la question Chris Flaherty sort enfin son livre annoncé depuis 2016
et dans la foulée un autre sur l'Armée Egyptienne en 1798

- en anglais -

Image
THE NAPOLEONIC OTTOMAN ARMY
Uniforms, Tactics and Organization
Chris Flaherty
ISBN: 978-1-85818-767-9
240mm x 170mm

180 pages, full colour
Large format Hardback, colour uniform details on nearly every page. Detailed study that cuts through the confusing, derivative and downright rubbish about the later C18th & Napoleonic Ottoman forces

This volume covers the uniforms, tactics and organization of the Ottoman standing army in the late 18th century and Napoleonic wars. The Ottoman's standing army was long established. The sipahi and deli cavalry constituted its main battlefield assault force, alongside paid regular janissary infantry, provincial government musketeer regiments; and the nizam-i-cedid – the new order army. Supported by a force of regular artillery, engineering and transport corps.

Chapters cover uniforms, insignia, and flags. Chapters also cover the standing army's composition, organization of its infantry, cavalry and artillery. Including its tactics used in the 18th century and Napoleonic period.

This book contains a chapter on the organization, flags, ships, uniforms, tactics and armament of the Ottoman river fleets.

This volume is a continuation of the Partizan Press series for generic wargaming conversion rules, the 2018 Napoleonic Ottoman Army Wargaming Supplement.

£37.50

Image

NAPOLEON’S JULY 1798 PYRAMID CAMPAIGN
AND THE EGYPTIAN ARMY
Chris Flaherty
ISBN: 978-1-85818-766-2
234mm x 156mm
100 pages, full colour
Paperback
£17.50

Intended as a campaign guide for historical wargaming, this volume covers the initial invasion of Egypt by general Napoleon Bonaparte’s army of the orient in July, 1798. Taking a different view of the standard history, this volume looks at Napoleon’s ‘pyramid campaign’, over the month of July as a distinct campaign. Facing the powerful French army in 1798 was an almost impossible task for the Egyptian army. Intended to form a companion to Charles Grant’s Napoleon’s Campaign in Egypt Vol 1: The French Army (2006); and, Napoleon’s Campaign in Egypt Vol 2: The British Army and Allies (2007), which extensively covers the French army of the orient, this volume covers the less well known Egyptian army at the close of the 18th century, and placing it at the forefront, explaining its tactics, organisation, general appearance, and uniforms, in 1798, and its military response from the Egyptian perspective to the French invasion.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Oct 2019 18:25 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Après l'inaugural Volume 1 sur l'Armée Néerlandaise du siècle d'or des opulentes et insolentes Provinces-Unies Bruno Mugnai poursuit son tour d'Europe des Armées de la période 1660-1690 dans sa série Wars and Soldiers in the Early Reign of Louis XIV (texte en anglais)

avec le Volume 2 sur l'Armée Impériale Habsbourg 1657-1687

Au cours du XVIIème siècle, l'Europe n'a connu que quatre années de paix générale: 1610 et 1680-1682. Ce scénario de conflit presque continu a fourni le terrain à la montée des armées professionnelles permanentes. Les États voulaient éviter que ne se répètent le chaos et la destruction qui avaient affligé l’Europe pendant la guerre de Trente ans, et ont donc investi dans ces armées plus grandes et plus puissantes afin de réduire les risques et les coûts de la guerre. Certains historiens ont considéré cet acte comme l’un des développements institutionnels les plus importants du début du monde moderne. Les armées permanentes sont devenues une caractéristique organique de l'Ancien Régime, un symbole de son pouvoir et de sa force, le moyen par lequel le prince pouvait défendre ses intérêts et jouer un rôle actif dans la politique internationale. De l'avis de nombreux contemporains, cela offrait l'occasion d'exploiter les connaissances stratégiques, d'examiner l'efficacité des tactiques militaires et de prendre conscience de l'importance croissante de l'organisation générale de l'armée. Cela permettrait aux classes militaires d'occuper une place importante aux côtés des grandes puissances européennes. Dans ce scénario, l'armée impériale représente un laboratoire intéressant, qui a impliqué les domaines multiculturels des Habsbourg et le Saint Empire romain-germanique dans la naissance de l'une des principales armées permanentes d'Europe.
L'histoire, l'organisation, les uniformes et les drapeaux de l'armée impériale et "Reichsarmee" sont présentés ici pour la première fois dans un seul livre, contenant de nombreuses iconographies et données inédites.

Image


in the 17th century, the Hungarian military structure comprised three sections: nobles troops, Militia Portalis, and general levies (called insurrectionis). Every Hungarian and Croatian aristocrat was obligated to military service, the so-called Primipilus, and was also charged with the duty of recruiting certain soldiers dependent on the value of his property. For every 20 farms or masserias - portae - one cavalryman and infantryman had to be equipped for the Militia, and these troops were originally identified as Militia Portalis. If the Hungarian Parlament voted for a general call to arms, each farm would add an additional horseman and one foot soldier to join the army. Historically, the Austrian Hofkriegsrath had tried to progressively reduce the aristocrat’s influence on the militia, maintaining only the formal existence of the ‘Insurrection’. The long period of peace from 1606 to 1663 influenced the Kingdom of Hungary’s defence policy, causing a deep stagnation in military matters. If, theoretically, the Insurrectionis could assemble more than 80,000 men in 1660, only 15-20,000 were actually suitable for a campaign. On 14 July 1663, the Hungarian army, assembled on the left bank of the Danube between Bratislava and Érsekújvár, totalled just 9,000 poor equipped men. Imperial General Raimondo Montecuccoli described them as “for the most part inexperienced villains, forcibly detained and therefore ready to escape from the field, or not accustomed to facing the enemy, poorly armed and obliged to stay in the country for only a few days”. The military discipline of this hastily equipped and trained levy remained erratic and often low. However, on some occasion, particularly in defensive actions and led by capable officers like the banus Miklós Zrínyi, the Hungarian and Croatian militia behaved valiantly, fighting alongside the best equipped and trained Grenzer bordersmen or professional soldiers
Image
Image

le plan éditorial prévoit un volume par semestre jusqu'en 2022

2020
3- The Armies of the Ottoman Empire 1645-1719 (un gros volume de 360 pages couvrant une période plus large de trois quarts de siècle)
4- Soldados del Rey The Spanish Army of Philipp IV and Charles II (incluant un appendice sur l'Armée Portugaise et sa Guerre d'Indépendance dite de Restauration)
2021
5- The Italian Armies (including Savoy-Piedmont, Venice, Papal States, Genoa, Tuscany, Lucca, Modena, Parma, Mantua, Malta)
6- The German Armies (including Brandenburg, Saxony, Bayern, Münster, Palatinate, HolsteinGottorp, Württemberg, Braunschweig-Lüneburg, Braunschweig-Wolfenbüttel, Hessen-Kassel, Hessen Darmstadt, Mecklenburg, Mainz, Cologne, Trier, Lorraine, Hanseatic Towns and other)
2022-2023
7- ‘Soldiers of the North': Denmark-Norway and Sweden
8- The French Army: the ‘Giant of the Grand Siècle' part 1
9- The French Army: the ‘Giant of the Grand Siècle' part 2

à noter que René Chartrand poursuit chez le même éditeur une série en 4 volumes sur l'Armée de Louis XIV qui subdivise chaque volume par l'examen d'une Arme (Infanterie, Cavalerie, Artillerie, Milices...) et d'une période (Guerres de Hollande, de la Ligue d'Augsbourg, de Succession d'Espagne...)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Nov 2019 13:15 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Les Hussards encore à l'honneur
un pavé de plus de 900 pages en préparation, l'Histoire à travers leurs insignes
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2020 22:44 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Pas un livre mais une parenthèse pour trois revues trimestrielles qui valent largement des livres

tout d'abord la Revue Historique des Armées qui existe toujours, le site est désormais ici
https://www.servicehistorique.sga.defen ... /liste-rha
quelques numéros anciens sont en libre consulation les n°242 à 274 (2006-2014)
https://journals.openedition.org/rha/
Image

de même Guerres Mondiales et Conflits Contemporains dont les numéros tombent en lecture libre 6 ans aprés leur publication ici
https://www.cairn.info/revue-guerres-mo ... orains.htm
Image

enfin GBM qui, 80e anniversaire oblige, ne pouvait passer à côté du sujet
https://histoireetcollections.com/fr/47 ... teriel-gbm
Image
ImageImage
Image
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2020 20:42 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
aprés les Néerlandais et l'Empire Habsbourg Bruno Mugnai poursuit son Tour d'Europe, partiellement soumise aux Ottomans hélas, des Armées d'Europe de la période 1660-1687 et annonce la sortie de son dernier ouvrage de sa série Wars and Soldiers in the Early Reign of Louis XIV chez Helion (Century of the Soldier 1618-1721) qui doit compter 9 volumes jusqu'en 2023 à raison d'un nouveau chaque semestre (cf messages précédents dans ce fil)

à noter que ce volume 3 est particulier, non seulement en raison du sujet théme de prédilection Oriental prisé par Bruno Mugnai mais aussi parce qu'il couvre une période bien plus large de 1645 à 1719 et donc plus conséquent en terme paginations : 386 pages
texte en anglais - 121 illustrations noir-et-blanc, 9 cartes, 16 planches-couleur

Volume 3 - The Armies of the Ottoman Empire 1645-1719

Les conflits entre les puissances chrétiennes et l'Empire ottoman présentaient des caractéristiques complètement différentes de celles des autres guerres contemporaines menées en Europe, la guerre sans merci étant la norme. Les tons adoptés par la littérature occidentale pour décrire les Ottomans ressemblent à ceux récemment utilisés contre le bloc communiste et l'Union soviétique, et ce n'est probablement pas une coïncidence que certaines prophéties sur le sultan, telles que son arrivée à Rome et l'abreuvement du cheval à Saint Pierre, a survécu jusqu'à la période post-1945, remplaçant le Grand Turc par les Cosaques de l'Armée rouge.

Ce livre traite de l'organisation, de la composition et de l'histoire de l'armée de la Sublime Porte, à partir des informations contenues dans les sources occidentales. Cette approche, malgré l'origine partielle de l'information, permet un examen critique des sources et la formulation d'une vision qui n'est pas conditionnée par les clichés qui se produisent souvent sur ces sujets, nous ramenant à une vision neutre du complexe militaire ottoman représenté avec tous ses raffinés et somptueux costumes et son équipement d'armes.

Une plus grande partie du travail est consacrée aux différents types de vêtements et insignes des différents corps, à leur évolution et à la signification des différents symboles.

Pièce jointe :
ottoman4.jpg
ottoman4.jpg [ 255.92 Kio | Consulté 7162 fois ]

Pièce jointe :
sipahis.jpg
sipahis.jpg [ 94.64 Kio | Consulté 7162 fois ]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2020 22:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
De la Société des études robespierristes, sortie de

Les villes assiégées dans l'Europe révolutionnaire et impériale
issu des Actes du colloque de Besançon, 3-4 mai 2017

Image

L'encerclement par l'ennemi d'une communauté humaine est une des formes les plus emblématiques de la guerre depuis le siège de Troie jusqu'au siège d'Alep. La révolution militaire née à la fin du XVe siècle rend plus étroite encore l'intrication de la guerre et de la politique qui résulte de la guerre de siège. Pourtant les guerres de la Révolution et de l'Empire semblent la rendre obsolète, paraissant lui préférer le mouvement, l'offensive et la bataille décisive, les sièges n'étant plus que la manifestation d'une brutalisation grandissante du conflit au cours duquel la population civile est prise en otage. Parce qu'on s'en tenait à cette vision classique, une relative pauvreté historiographique s'ensuivit, qui ne tenait pas compte de l'abondance d'une documentation sur laquelle au contraire ont voulu s'appuyer les auteur/e/s des interventions réunies dans ce volume.
Nuançant la vision classique, voire la remettant en cause, ces études de cas déploient leur analyse selon des perspectives à la fois géostratégique, politique, sociale, juridique et mémorielle. Elles étudient les luttes civiles, telles celle de Vendée, les soulèvements contre la conquête napoléonienne, ainsi ceux de la Péninsule ibérique où le siège se transforme en symbole national, et, à mi-chemin de la guerre civile et de la guerre étrangère, sa fonction dans les nouveaux départements belges et rhénans. Elles revisitent les campagnes de la Révolution, notamment celle des Flandres en 1794, Carnot s'avérant un disciple de Vauban, les campagnes de Bonaparte en Italie, terre d'élection de la guerre de siège, comme pendant la Renaissance. De 1792 à 1814, son importance demeure cruciale. Les difficultés de sa mise en œuvre pendant la campagne de 1814 ne comptent pas peu dans l'échec final de Napoléon

Introduction / Bernard Gainot

1 – Campagnes militaires et villes assiégées

Maxime Kaci, La France septentrionale à l’épreuve des sièges : pour une analyse croisée des sièges de Lille, Valenciennes et Dunkerque (1792-1793)

Hervé Drevillon, Guerre de siège et économie de la violence dans les campagnes de 1794 et 1795

Jean-Marc Lafon, La guerre d’Espagne (1808-1814), un conflit déterminé par les sièges ? Esquisse d’un bilan.

Annie Crépin, Le siège évité. L’exemple de la campagne de 1814.

2 – La conduite des sièges : spécificités et convergence

Hervé Siou, Le mythe du sacrifice collectif et le numantinismo : retour sur les raisons du consentement à la mort lors des sièges de Saragosse de 1808-1809

Miguel Angel Melón Jimenez, Badajoz (1811-1812) : Analyse et bilan des quatre sièges d’une ville frontalière

Giorgio Gremese, Venise sous le Grand Empire : du siège au blocus, du projet défensif au vécu des populations

Gonzague Espinosa-Dassonneville, Le siège de Capri (1808) : un nouveau Gaète ?

3 – Villes assiégées : de la norme à l’exception

Hugues Marquis, La capitulation des places-fortes dans la guerre de siège (1792-1794) : un moment solennel

Anne Rolland-Boulestreau, Les sièges durant les guerres civiles : La guerre de Vendée (1793-1796), une guerre de sièges particulière

Antoine Renglet, Survivre en milieu hostile ? État de siège et polices municipales dans les villes des départements belges et rhénans, 1794-1814

4 – Constructions rhétoriques et mémorielles

Vincent Cuvilliers, « Les causes de la prise de Francfort sur le Main, prise en moins de deux heures lorsqu’elle était défendue par les troupes de la République française ». Récits et témoignages sur la prise de Francfort-sur-le-Main par les troupes prussiennes le 2 décembre 1792.

Valeria Pansini, Le siège d’Almeida dans la campagne de 1810 au Portugal : de l’événement guerrier à l’argument politique

Bernard Gainot et Benjamin Deruelle, La mémoire des guerres d’Italie au miroir des expérimentations de la période révolutionnaire : l’exemple de la guerre de siège

Danièle Pingué, Le premier siège de Belfort (décembre 1813 – avril 1814), de l’histoire à la mémoire

Conclusion / Annie Crépin


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2020 22:42 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Sortie de GBM 133
le prochain GBM 134 se substituera au Hors-Série n°8 sur De Gaulle et la Force Cuirassée 1934-1940 initialement programmé pour ce printemps puis repoussé à la rentrée pour cause sanitaire,
un article qui devait composer le HS est incorporé dans le présent numéro, les autres articles suivront dans le 134
https://histoireetcollections.com/fr/gu ... -n133.html
Image
Image
Image
Image
Image
Image

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juil 2020 7:36 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1977
Bonjour
la photo où on voit de Gaulle attablé à un banquet n'est pas très connue !
Y aurait-il la source mentionnée à côté svp ?

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juil 2020 13:32 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
bonjour
la vignette en couv' est resserrée sur le buste de de Gaulle
la photo en réalité est cadrée un peu plus largement, prise peu avant guerre durant un banquet à Metz il est placé entre les généraux Touchon et Delestraint alors qu'il est colonel au 507e RCC
Collection Anciens des Chars

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Oct 2020 21:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
la sortie du jour aux Presses Universitaires de Rennes

La guerre du Roi aux Portes de l'Italie 1515-1559
Julien Guinand
348 pages
15.5 x 24 cm
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=5052

Image
Loin de correspondre à un mirage italien, aux seules personnes de François Ier ou du chevalier Bayard, aux batailles de Marignan et de Pavie ainsi qu'à la fin de la chevalerie supplantée par une révolution militaire pragmatique, les guerres d'Italie sont pour la Couronne de France de longs temps de belligérance entre 1494 et 1559. Elles s'inscrivent surtout progressivement dans la rivalité entre Valois et Habsbourg sous les règnes du roi chevalier puis de son fils Henri II sur plusieurs théâtres d'opérations avec un investissement de plus en plus lourd d'hommes et de ressources.
Leurs acteurs agissent pour servir leur Prince tout en cherchant à défendre des intérêts individuels ou collectifs. Ce livre propose alors l'appréhension originale de l'état de guerre agitant l'espace frontalier des Portes de l'Italie de 1515 à 1559. S'il permet de saisir les ressorts de l'Etat monarchique valois en guerre à l'ombre des Alpes, il permet surtout d'y suivre l'engagement, le vécu et les pratiques des combattants et des sujets du roi de France qui portent la guerre du roi.

Au delà d’une imagerie traditionnelle et de la notion de révolution militaire, ce livre appréhende les longs temps de belligérance des guerres d’Italie disputés à l’ombre des Alpes sous les règnes de François Ier et d’Henri II. Il n’est pas question de chevalerie guerrière dépassée ni de modernité militaire efficace, mais d’états de guerre, ceux de combattants, d’officiers du roi, de communautés, de petites gens et plus largement d’un espace assis aux portes de l’Italie. En cheminant entre le Rhône et le Pô, on suivra l’organisation et la mobilisation des capitaines, des armées royales et des populations où tous défendent des intérêts particuliers. On apprendra comment l’État monarchique assure la logistique nécessaire à ses campagnes militaires, fortifie ses territoires et répond à ses besoins financiers. Enfin, on approchera le quotidien de la guerre vécu et pratiqué par les combattants.
Plus qu’une étude sur une partie des guerres d’Italie, il s’agit bien d’observer les rouages de l’État monarchique en guerre en province à travers ceux qui contribuent à la politique du roi

La pratique de la guerre de l’armée royale sous François Ier et Henri II a longtemps été perçue dans l’historiographie comme peu adaptée à un art militaire moderne vu comme associé à l’usage des armes à feu de l’infanterie. Le poids des traditions chevaleresques ainsi que le manque d’un art militaire approfondi sont vus comme décisifs dans ce manque d’innovation. À l’opposé, un autre courant historiographique perçoit cette pratique de la guerre comme plus violente, car plus moderne avec un emploi de fantassins et de mercenaires laissant libre court à une culture du carnage et à un ensauvagement encore jamais vu. Elle s’oppose ainsi à la guerre médiévale jugée comme plus contrôlée. Ce travail questionne alors toute la praxis de la guerre des gens du roi et de ses peuples afin de trouver la juste mesure de leur engagement. Le choix du théâtre d’opérations des portes de l’Italie, entre le Rhône et le Pô, à la frontière sud-est du royaume de France est arrêté comme espace d’étude. Sa marginalité géographique et l’âpreté de son relief offrent une situation atypique pour envisager le fait guerrier. Comme il y est poussé dans ses retranchements humains, matériels et logistiques, il nous permet d’envisager toutes ses facettes. Le service de tous répond aux impératifs militaires et aux efforts de guerre attendus. Il est surtout intéressé et vécu de façons collective et indivuelle. Il n’est pas improvisé par simple témérité. Il est à comprendre dans les échanges des hommes et des corps constitués avec la Couronne et le roi. Il laisse donc percevoir l’organisation des compétences entre l’État monarchique et les autorités locales. Il met à jour leurs évolutions. Enfin, il concerne la foule des gens engagés dans le métier des armes et des non-combattants qui vivent les épreuves des affrontements. Cette étude est donc celle d’une société en guerre affrontant la conjoncture militaire avec ses héritages et ses innovations et rejetant l’idée d’une opposition binaire entre guerre médiévale et guerre moderne.


Introduction
http://www.pur-editions.fr/couvertures/ ... 46_doc.pdf

Sommaire
I Les portes de l’Italie
II Le commandement des armées
III Les hommes de guerre du roi
IV Le soutien matériel des troupes
V La fortification de la frontière
VI Le financement de la guerre
VII L’art militaire
VIII La guerre au quotidien
IX La bataille

Table des matières détaillée
http://www.pur-editions.fr/couvertures/ ... 56_doc.pdf

l'auteur chercheur et ses travaux
https://xn--universit-lyon3-jnb.academi ... ienGuinand


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Oct 2020 23:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Des chairs et des larmes
Combattre, souffrir, mourir dans les guerres de la Révolution et de l’Empire, 1792-1815


https://presses-universitaires.univ-amu ... irs-larmes

d'un colloque de 2017 avec les communications suivantes :

Violence au combat et antagonismes politiques au temps de la Révolution Française
Hervé Drévillon - IHMC, Paris-I :« Surveillez la victoire : la radicalité entre rhétorique politique et pratique guerrière (1793 - 1794) »
Elodie Cabot - ADES, INRAP Grand-Ouest :« Des corps traumatisés, témoins du conflit ? : la bataille du Mans, 12-14 décembre 1793 »
Olivier Aranda - Paris-I :« Combattre et mourir en républicain sur les mers : la bataille du 13 Prairial an II, au delà du Vengeur du Peuple »
Pierre Pendariès - Centre d’Histoire du XIXe siècle, Paris-IV :« Combattre pour le roi à l’armée de Condé : une guerre sans merci ? »

Corps et âmes à l’épreuve des batailles du 1er Empire
Walter Bruyère-Ostells - CHERPA, Sciences Po Aix :« Les émotions du soldat à l’heure du combat »
Giorgio Gremese - Centre d’Histoire du XIXe siècle, Paris-IV :« Malborghetto 1809 : furia francese et violence de guerre »
Francisco Etxeberria, Institut de criminologie à San Sebastien :« Soldats français da la campagne 1808 en Espagne »
Isabelle Souquet-Leroy – INRAP, PACEA : « La sépulture multiple d’Orthez »
Claire Decoopman - Centre Norbert Elias, Université d’Avignon :« Vivre la mort dans les armées napoléoniennes »
Leslie Quade - Austrian Archaeological Institute :« Life and Death on the Napoleonic Battlefield : a Bioarchaeological Analysis of Soldiers from the Battle of Aspern »
Stéphane Calvet - Sciences Po Paris :« les morts et les blessés de Waterloo »

Souffrances chroniques, chroniques des souffrances : les armées meurtries à l’extérieur de la bataille
Benoît Pouget - CHERPA, Sciences Po Aix, ADES :« Effets, manifestations et prise en charge de la gale dans les campagnes de la Révolution et de l’Empire »
Stefan Tzortzis - ADES, CNRS :« Le charnier du cimetière des Trois—Maisons (Nancy) 1794-1795 : des corps à l’arrière »
Michel Signoli - ADES, CNRS :« Le charnier de la Grande Armée (Vilnius 1812) : des corps en retraite »
Natalie Petiteau - Centre Norbert Élias, Université d'Avignon :« Le sang des bêtes au combat. Réflexions sur la violence de guerre au miroir de l’animal »
François Houdecek - Fondation Napoléon :« Hospice impérial de Charenton : prendre en charge les soldats aliénés sous l’Empire »
Jacques-Olivier Boudon - Centre d’Histoire du XIXe siècle, Paris-IV :« De l'hôpital au cimetière. Les prisonniers de guerre face à la mort en captivité dans la France napoléonienne »
Yann Lagadec - CERHIO, Rennes-II :« La souffrance des prisonniers de guerre en Europe de 1792 à 1815 : la conséquence d'une "totalisation" de la guerre ? »

De la relation médicale à la narration littéraire : sources et mise en récit de la souffrance des combattants
Jean-Marie Lafon - CRISES-Montpellier-III :« Morts et destin de Jean Gaspard René. Lectures croisées du supplice d’un général napoléonien capturé par les insurgés espagnols »
Philippe Catros - Rennes-II :« Les braves souffrent mais ne se plaignent pas »
Nehiba Guiga - Centre R. Aron, EHESS-Karl-Ruprecht Universität Heidelberg : «Raconter la blessure : entre mort de masse et expérience individuelle, l'exemple de la campagne de 1809 »
Patrice Gueniffey - Centre René Aron, EHESS :« Les écrivains romantiques et la guerre »
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2020 11:48 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1977
les fanas auront reconnu la scène
Montebello, me reconnais-tu ?

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Déc 2020 20:46 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1197
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Courant décembre avec la sortie du dernier n°18 de Soldat clap de fin pour le tout dernier magazine militaire "Napoléonien" présent dans les kiosques (le magazine Napoléon Ier de SOTECA trés généraliste n'investissant plus guère l'Histoire militaire qu'au travers d'un ou deux articles alibis dans son contenu)
https://www.editions-heimdal.fr/fr/sold ... t-n18.html

n°17-18 réunis dans un seul volume sur l'Infanterie 1815-1845 comme il est d'usage chez HEIMDAL
https://www.editions-heimdal.fr/fr/sous ... 85650.html


conséquences de la fin d'H&C comme maison indépendante et du désengagement de LCV et Heimdal les auteurs et projets anciens migrent et éclosent vers d'autres éditeurs

A venir
https://www.editionsdes60.com/fr/a-para ... 55057.html
Image
Après la terrible défaite en Russie et le drame de la campagne de 1813 en Allemagne, Napoléon se voit contraint de combattre sur le sol de France, les Alliés déterminés à écraser l’empereur et « délivrer » l’Europe.
De l’invasion en janvier à l’abdication d’avril 1814, au fil des victoires et des dernières défaites de Napoléon, ce livre présente par le texte et l’image une armée française réunissant les plus jeunes conscrits, les vétérans de 100 campagnes aux paysans et aux ouvriers des gardes nationales. Une épopée encore trop souvent oubliée.
La composition de l’armée est détaillée point par point et est aussi abordée le poids de chaque corps de bataille dans cette campagne décisive.Il reste à redécouvrir ces célèbres batailles par le biais de leurs acteurs, les héros anonymes de Champaubert, Montmirail, Craon Reims, Paris...
Cet ouvrage fait la part belle aux illustrations d’époques aux planches d’uniformes et aux annexes indispensables à compréhension de la campagne : cartes, schémas et ordres de bataille.

L’auteur
Gilles Boué, professeur d’histoire, historien réputé dans le domaine de la stratégie, a déjà écrit pour plusieurs maisons d’édition spécialisées en histoire une dizaine d’ouvrages dont un très remarqué « Napoléon et l’Italie » avec Juan Carlos Carmignani en 2016.

Il est ici dirigé par Natalia Griffon de Pleineville elle aussi auteure reconnue de plusieurs biographies et livres de campagne récompensés par deux grands prix littéraires dont le prix Georges Mauguin de l’Académie des Sciences morales et politiques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 89 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB