Nous sommes actuellement le 01 Juil 2022 21:56

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Déc 2009 22:55 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5364
Pour ma part, je ne connaissais son nom qu'associé à ce cheval primitif, découvert par lui en Asie centrale, espèce à part entière ou sous-espèce du tarpan.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Déc 2009 22:17 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Oui, tout à fait, le cheval porte le nom de l'explorateur qui l'a "découvert" ou redécouvert lors de ses voyages en Asie centrale, en Dzoungarie ou dans les Monts Altaï :
http://www.aurphil.com/spip.php?article723&lang=fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Déc 2009 13:38 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 373
Localisation : Berlin
Bonjour,

Qui se souvient aujourd'hui de cette aventure qui a bercé mon enfance. L'histoire ce père qui dans les années cinquante parti à la recherche de son fils disparu en amazonie.
Raymond Maufrais a disparu en amazonie et nul ne le reverra jamais, son père parti a sa recherche, sillonnera la Guyane française et une partie de l'amazonie pendant plus de 10 ans, sans le retrouver, risquant même, d'y laisser la vie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Maufrais

Cordialement.

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2010 1:29 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Autre grand nom de l'exploration du XIXème siècle, Dutreuil de Rhins aura une vie courte et pleine d'aventures.

Né en 1846, il suit des études à l'École navale et devient capitaine au long cours, alternant entre marine marchande et marine militaire (il sera de l'expédition au Mexique puis en Annam où il fera des relevés cartographiques). En 1881, il dresse une nouvelle carte de l'Indochine française qui fera autorité.

Délaissant l'Asie pour un temps, il part en Egypte en tant que correspondant de presse puis accompagne Savorgnan de Brazza dans sa troisième mission d'exploration de l'Ouest africain en 1883. Après une période sédentaire de 1884 à 1890 pendant laquelle il travaille au dépôt des cartes et plans de la Marine, il part en Asie centrale en 1891 pour ce qui sera sa dernière expédition. Soutenu par le Ministère de l'Instruction publique et accompagné par le jeune orientaliste Grenard, il sillonne pendant trois ans le Turkestan chinois et le Tibet.

En juin 1894, l'expédition arrive à Tom-Boumdo, sur la partie orientale du plateau tibétain, au milieu de l'hostilité générale. Au bout de quelques jours, deux chevaux disparaissent, volés. Pour obliger les habitants du village à les rendre, et pour éviter d'autres larcins, Dutreuil de Rhins en saisit lui aussi deux aux autochtones. Sans s'en douter, il vient de signer son arrêt de mort. Quand l'expédition quitte le village, le 5 juin 1894, on commence à leur tirer dessus depuis les maisons. La situation devient vite intenable et Dutreuil de Rhins est blessé au ventre. Sous une pluie de balles, Grenard le met à l'abri derrière un muret mais est ensuite contraint de l'abandonner, Dutreuil ayant perdu connaissance et étant intransportable. Son corps sera précipité dans un torrent sur ordre du lama du monastère voisin. Quant à Grenard, il est recueilli par un fonctionnaire chinois et reste près d'un mois à proximité de Tom-Boumdo, dans l'espoir de se faire restituer les papiers tombés aux mains des assaillants.

Voici la notice nécrologique, accompagnée d'une petite biographie, que lui ont consacrée les Annales de géographie de l'époque:
http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... _4_14_7756


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2011 0:24 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Puisque j'en parle dans un autre fil... Pierre Bonvalot.


Né en 1853 et mort en 1933, il fut l'un des grands explorateurs français de l'Asie centrale. Écrivain prolifique, il a également laissé un bon nombre d'ouvrage.

L’expédition de 1880-1887

Gabriel Bonvalot a longtemps exploré les régions musulmanes de la Russie. C’est en 1880 qu’il décide d'étudier les territoires de l'Asie centrale conquis par la Russie. Il est financé par le ministère de l'Instruction publique. Guillaume Capus, docteur en sciences naturelles, botaniste et ethnologue, et Albert Pépin, dessinateur, l'accompagnent.
Il part de Tachkent en 1886 et parvient jusqu'à la frontière afghane. Pendant la saison hivernale, il demeure à Samarcande et cherche un moyen de traverser le Pamir du nord au sud. Début 1887, il quitte la frontière kirghize et traverse les monts d'Alaï dans des conditions rendues difficiles par la neige. Courageux, il est parfois velléitaire et s'impose par la menace ou par la force pour obtenir l'équipement, les provisions, les bêtes et les porteurs dont il a besoin. Il traverse ainsi le Pamir, le Chitral, où il est capturé et reste en captivité plus d'un mois, l'Hindou Kouch, et parvient finalement au Cachemire. Il est récompensé pour cette expédition par la Société de géographie de Paris.

L’expédition de 1889

Il est le premier Européen à se rendre sur le plateau tibétain du Changtang lors de ce qui fut la plus périlleuse de ses expéditions. Elle est financée par le duc de Chartres, père du prince Henri d'Orléans.

Il prévoit de traverser l'Europe et la Russie en train, puis de continuer à pied ou à cheval une fois passée la frontière du Turkestan chinois et de rallier le Tonkin. Il souhaite être le premier à traverser les déserts de Gobi et du Lop Nor. Il pense également couper ensuite à travers le nord de l'immense plateau tibétain pour tenter de visiter Lhassa, fermée aux étrangers depuis cinquante ans. Enfin, il compte traverser le Tibet oriental sur 1 700 kilomètres inexplorés jusqu'au Yunnan, pour finalement descendre le Mékong jusqu'en Indochine. Cette expédition de 6 000 kilomètres doit être la plus longue jamais entreprise en terres inconnues. Il nous en reste le récit de Gabriel Bonvalot, celui du père de Denken (Rachmed) qui s'est joint à lui en Russie, et les photographies de son accompagnateur, Henri d'Orléans.

Le début de l'expédition ressemble à un voyage touristique. Tout commence vraiment à la frontière russo-chinoise. Souhaitant éviter les autorités chinoises, ils traversent la vallée de l'Ili, le massif des Tian Shan, les bassins du Tarim, le désert du Lop Nor. Ils doivent alors traverser le Tibet en plein hiver. Ils font à nouveau peur à la population en échange de montures et de guides, et vont jusqu'à menacer de faire prisonnier un chef local. Durant trois mois, ils ne croisent personne. Juste avant d'arriver à Lhassa, des ambassadeurs du gouvernement tibétain les arrêtent. Après de longues négociations, leur voyage peut reprendre mais ils sont interdits de séjour à Lhassa. Ils doivent alors traverser le plateau tibétain jusqu'à son extrémité orientale. Ils atteignent Ta-tsien-lou, à la frontière du Tibet, en juin et continuent en jonque.

Écrivain prolifique, il a laissé:

• En Asie Centrale. De Moscou en Bactriane (1884)
• En Asie Centrale. Du Kohistan à la Caspienne (1885)
• Du Caucase aux Indes, à travers le Pamir (1888)
• De Paris au Tonkin à travers le Tibet inconnu, ouvrage contenant cent huit illustrations d'après les photographies prises par le prince Henri d'Orléans (1892)
• L'Asie inconnue, à travers le Tibet (1896)
• Sommes-nous en décadence ? (1899)
• Propos d'un Français (1911)
• Une lourde tâche (1913)
• Voyages. Les Chercheurs de routes. Marco-Polo (1924)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2012 4:42 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Voyage, voyage...
Mes amis, je vous propose aujourd'hui de parler d'Henri Mouhaut, le redécouvreur du fabuleux site d'Angkor au Cambodge.


Né à Montbéliard le 15 mai 1826, Alexandre Henri Mouhot étudie au collège Cuvier de la ville, puis à l'âge de 18 ans, il part enseigner le français à Saint-Petersbourg.
Poussé par le goût du voyage et de l'art naissant de la photographie, il visite l'Italie, l'Allemagne puis l'Angleterre où il épouse une descendante de l'explorateur écossais Mungo Park, avant de s'établir en 1856 dans l'île de Jersey.
Après la lecture d'ouvrages sur le Siam, il décide de partir à la découverte de l'Asie du sud-est. De Londres, il embarque le 27 avril 1858 sur un navire de commerce pour Bangkok. Le voyage dure quatre mois.
Il devient alors l'ami des rois du Cambodge Ang Duong qui régna jusqu'en 1860, puis Norodom. Durant l'hiver 1859-60, il explore et fait redécouvrir aux yeux des Occidentaux le site d'Angkor, l'ancienne capitale du royaume Khmer.
A l'été 1860, Henri Mouhot repart de Bangkok vers le Laos jusqu'à Luang Prabang, où il meurt de la fièvre jaune en novembre 1861. C'est un des tout premiers français à visiter cette partie du Laos. Au mois de mai 1867, la commission française envoyée de Saigon atteignait Luang-Prabang, et le 24 du même mois, le commandant de Lagrée, son chef, écrivait en Europe : « Nous avons trouvé partout ici le souvenir de notre compatriote Mouhot, qui, par la droiture de son caractère et sa bienveillance naturelle, s'était acquis l'estime et l'affection des indigènes. Tous ceux qui l'ont connu sont venus nous parler de lui en termes élogieux et sympathiques ».
Sur sa sépulture fut aménagé un monument funéraire lors du passage de l'expédition Doudart de Lagrée et Francis Garnier en 1867, qui fut reconstruit en 1887 par Auguste Pavie.


Petite note personnelle, j'ai vu cette sépulture incroyable car perdue au milieu de nulle part, en pleine jungle, à côté d'une petite rivière. Drôle d'impression: il y a son tombeau et puis rien d'autre. Pourquoi a-t-il été enterré là?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2012 9:08 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2010 14:22
Message(s) : 2087
Enki-Ea a écrit :
Voyage, voyage...
Mes amis, je vous propose aujourd'hui de parler d'Henri Mouhaut, le redécouvreur du fabuleux site d'Angkor au Cambodge.


Tiens... Bonjour Enki-Ea,

c'est marrant que vous parliez de ça, hier encore, j'écoutais ça :



Avec Christophe Pottier, Maître de conférences à l'EFEO (Ecole Française d'Extrême-Orient).

Christophe Pottier dirige la Mission archéologique franco-khmère sur l’aménagement du territoire Angkorien et co-dirige le Greater Angkor Project. Il était le responsable du centre de l’EFEO à Angkor de 1992 à 2009.

L’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres a remis le grand prix d’archéologie 2011 de la Fondation Simone et Cino del Duca au Centre de l'Ecole française d'Extrême-Orient (EFEO) à Siem Reap pour ses travaux de recherche, de restauration et de mise en valeur du site Angkor. Pendant plus d'un siècle, ce centre a été un acteur essentiel de la restauration des monuments angkoriens et du développement des études khmères. Depuis sa réouverture en 1992, le Centre de Siem Reap s’est inscrit à la croisée de l’essentiel des projets de recherche et de conservation monumentale conduits à Angkor. Son action s'inscrit désormais, en partenariat avec l'APSARA, autorité cambodgienne de gestion du site, dans le cadre d'une vaste coopération internationale coordonnée par l'UNESCO



Angkor et les recherches françaises, Cambodge

peut-être consacrerez vous 1/2 heure ,à écouter ce sujet sur Angkor...

Bien à vous

_________________
et tout le reste n'est que littérature


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2012 10:34 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2954
Jean Malaurie ,dont j'ai le livre "Ultima Thulé" sous les yeux, pour le Groenland.......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2012 15:20 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mai 2007 13:53
Message(s) : 282
Localisation : Alba
Quand on parle de l'asie centrale et en particulier de l'Himalaya, coment ne pas evoquer Michel Peissel ethnologue et explorateur du 20 eme siecle decede tout recement en octobre 2011.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ ... eissel.php

Je suis un grand admirateur d'Alexandra David-Neel, mais j'avoue que je lis plus facilement les ecrits de Peissel, et je prefere la personnalite de ce dernier a celle d'Alexandra, du moins de l'idee que je m'en suis faite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2012 9:53 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Daisuke a écrit :
Je suis un grand admirateur d'Alexandra David-Neel, mais j'avoue que je lis plus facilement les ecrits de Peissel, et je prefere la personnalite de ce dernier a celle d'Alexandra, du moins de l'idee que je m'en suis faite.
Je suis d'accord avec vous. Alexandra David-Néel est une très grande exploratrice mais était une personne assez déplaisante d'après ce que j'en ai lu (d'ailleurs, je parle un peu en première page :wink: )

Yongle, merci pour le lien. Angkor est une véritable merveille du patrimoine mondial, l'un des sites historiques qui m'a le plus soufflé dans ma vie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2012 18:27 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Restons en Asie du sud-est avec Ernest Doudart de Lagrée, marin et explorateur français né en 1823 et mort en 1868 dans le Yunnan.

Lieutenant de vaisseau en 1854, il fait la guerre de Crimée et est même décoré de la Légion d'honneur. En 1862, il part pour la Cochinchine, revient en France puis repart en 1866 à la tête d’une mission scientifique chargée de reconnaître le cours supérieur du Mékong. Il quitte Saigon le 5 juin 1866 avec Francis Garnier, autre grand nom de l'exploration asiatique, et 26 autres personnes, sur deux canonnières.

Après avoir traversé la région du Haut Mékong, visité Angkor et le royaume de Luang Prabang au Laos, la mission pénètre au Yunnan, province méridionale de la Chine et limitrophe du Tonkin. L’exploration de cette région permettait de reconnaître une voie de pénétration commerciale vers les provinces de la Chine intérieure et pouvait servir à une expansion éventuelle de la France au Tonkin.

Mais, le 12 mars 1868, Doudart de Lagrée meurt des fièvres à Tong Tchuan, au Yunnan, et Francis Garnier poursuit l’expédition, qui atteint Shanghai en 1868.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Mars 2013 19:33 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Dios mio, je n'ai toujours pas parlé sur ce fil du grand, de l'immense Sven Hedin, à coup sûr l'un des plus grands explorateurs de l'histoire.

Sven Hedin

Explorateur suédois (Stockholm 1865-Stockholm 1952).

L'un des derniers grands explorateurs, Sven Hedin a beaucoup fait pour remplir les ultimes « blancs » de la carte de l'Asie à la fin du XIXe s. Géographe et cartographe, explorateur et physicien, il a couvert pendant quarante années l’Asie centrale et le Tibet d’explorations périlleuses, sans jamais toutefois pouvoir parvenir à la cité interdite de Lhassa. Il établit les premières cartes détaillées de vastes parties du Pamir, du désert du Taklamakan, du Tibet, de l'ancienne route de la Soie, et des Himalayas.

Après des études à Uppsala, à Berlin et à Halle, il visite l'Iran et la Mésopotamie en 1885, puis le Turkestan en 1890-1891 où il fait la reconnaissance du terrible Taklamakan, deuxième désert de sable de la planète. Les expéditions suivantes tourneront autour de ce désert, où plusieurs de ses hommes laisseront la vie tandis que lui-même échappera de peu à la mort. Son premier grand voyage, de 1893 à 1897, le conduit à travers toute l'Asie, depuis Orenbourg jusqu'à Pékin, par la dépression du Lob Nor et le Tibet. Il revient en Sibérie par le désert de Gobi.
Dans son expédition de 1899-1902, il découvre les ruines de plusieurs cités englouties dans les sables (cité-garnison chinoise de Loulan) et il en rapporte des descriptions et des pièces archéologiques de la plus grande importance. Mais il ne peut parvenir à Lhassa.
De 1905 à 1908, il explore le Transhimalaya (il donnera la première description complète de cette chaîne), et précise les origines de l'Indus et de la Sutlej.
De 1927 à 1928, il participe encore à la première phase d'une expédition sino-suédoise dans l'ouest de la Chine.

Il n'en meurt pas moins dans son lit à l'âge respectable de 87 ans


Une carte des voyages d'Hedin:
Image


Et pour ceux que ça intéresse, quelques photos prises par votre serviteur des régions traversées par le grand Sven :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Mars 2013 21:02 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Juil 2007 13:23
Message(s) : 341
Localisation : Tours
Magnifique, je t'envie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mars 2013 17:12 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2722
Localisation : 中国
Ah mon cher René, je m'envie moi-même et aimerais beaucoup y retourner ! C'est une région tellement... il n'y a pas de mots, c'est le centre de tout. Historiquement, c'est de là que tout est venu : Indo-Européens, Huns, Mongols, Turcs, poudre et soie via la Route de la soie... Sur le plan de la spiritualité, presque toutes les religions du monde y sont nées (hindouisme, bouddhisme, mazdéisme) ou y sont passées (islam, christianisme nestorien). Géopolitiquement, c'est la zone la plus importante du monde actuellement. Sur le plan géographique et du relief, c'est la région la plus tourmentée de la terre - les déserts de dunes de sable côtoient les neiges éternelles ou les steppes à perte de vue, des montagnes minérales sans vie voisinent avec de verdoyantes prairies :

Image

Himalaya, Taklamakan, Pamir, Monts célestes, Gobi, Kunlun, Hindu Kush... Noms mythiques, qui ont ouvert des horizons à tous les enfants rêveurs.

Comme j'aurais aimé être dans les bottes de Sven Hedin et presque découvrir ces régions, ces blancs de la carte...

A ce propos, je voudrais signaler deux choses. D'abord, on peut accompagner "en direct" Hedin (et les autres) dans ses voyages, sous forme de brèves dans les Annales de géographie du temps. C'est une lecture passionnante pour qui aime se replonger dans l'époque. Un exemple parmi une multitude de brèves :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1895_num_4_17_5758

Par ailleurs, un livre d'Hedin en libre accès :
http://classiques.uqac.ca/classiques/hedin_sven/tibet_devoile/tibet_devoile.html
Ce Tibet autour duquel il a tourné tant de fois, qu'il a traversé, exploré, mais sans jamais pouvoir atteindre Lhassa, le rêve de sa vie...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Mars 2013 19:00 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Juil 2007 13:23
Message(s) : 341
Localisation : Tours
Je trouve personne pour partir avec moi dans ces coins là.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB